1

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Bonjour à tous!

Je vais prochainement rentrer en khâgne et je commence sérieusement à réfléchir à ma poursuite d'études. Je souhaiterais faire après la prépa une L3 de lettres classiques, seulement j'hésite entre deux facs : Bordeaux-Montaigne et la Sorbonne...

J'aimerais donc avoir des avis, si possible d'étudiants ayant fréquentés l'une ou l'autre de ces universités.

J'hésite vraiment beaucoup, j'ai vu qu'à Bordeaux, si je ne me trompe pas, l'effectif en lettres classiques est très réduit (de l'ordre d'une trentaine d'élèves), ce qui doit faciliter l'enseignement personnalisé. Pour la Sorbonne par contre c'est une très grosse promo mais peut-être que les cours y sont de meilleure qualité et qu'il y a davantage d'émulation...

J'aimerais dans l'idéal poursuivre après la L3 en master puis préparer le Capes et l'agreg dans la même fac si possible. C'est pour ça qu'il faut que je fasse le bon choix ! Sur les sites des deux facs j'ai vu que c'était possible d'aller jusqu'à l'agreg de lettres classiques, reste à choisir!

Je remercie donc grandement ceux qui prendront le temps de me répondre.


P.S. : Je suis bien consciente que ce choix ne pourra être fait que par moi mais les avis personnels m'interessent, je ne veux pas m'en tenir aux clichés et juste aux brochures Internet des formations. Je me doute que l'enseignement à Paris doit être de qualité (la Sorbonne est considérée comme le pôle de référence pour les lettres classiques) mais j'aimerais aussi donner sa chance à la fac de Bordeaux qui m'a l'air d'offrir aussi une bonne formation

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Une première piste pourrait être de se demander sur quoi tu voudrais faire ton mémoire de Master et de voir qui pourrait t'encadrer.

3 (Modifié par Jehan 11/08/2019 à 13:04)

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Bonjour,
Je pense tout d'abord qu'il est difficile de juger de la qualité d'une formation dans son ensemble, il suffit que quelques profs changent, que la direction du département change, etc. Donc avoir de très bons échos d'une formation, de quelqu'un qui y a été il y a 1, 2 ou 3 ans, ou même qui y est encore, ne préjuge pas de l'expérience que tu vas y avoir.
Tu peux déjà te faire une idée des différences en regardant le contenu des cours et les modalités du contrôle continu et le site internet  : quel est le programme de chaque UE, quels cours sont en cours magistral, lesquels sont en groupes de td... Quelles matières sont en examen final, lesquelles sont en contrôle continu, quelles sont les options facultatives et/ou obligatoires, quels sont les enseignements d'ouverture ou UE libres auxquels tu as accès... Tout cela varie en fonction des universités, même si l'ensemble de la formation est soumise à une surveillance du ministère, qui octroie une habilitation à délivrer le diplôme de licence selon des exigences strictes, les universités ont tout de même une très grande latitude pour définir le contenu de leurs diplômes.
A mon avis c'est la première chose à regarder, et il faut le faire en détail.
Ensuite, comme dit Artz, il y a les perspectives de poursuite d'études et les orientations de recherche du labo local.

Enfin il y a les conditions d'étude : le coût de la vie, le cadre, l'accès à une BU et l'amplitude de ses horaires d'ouverture, le temps de transport, l'accès à la médecine universitaire et aux activités sportives... C'est tout de même assez important, il ne faut pas négliger ses facteurs.

4

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Merci pour vos réponses.
Effectivement je n'avais pas pensé au projet de recherche. Je n'ai malheureusement pas encore d'idée précise (j'aime beaucoup la tragédie grecque, surtout Euripide mais je ne sais pas si je pourrai en faire un potentiel sujet de recherche ^^).

J'opterai probablement pour la Sorbonne alors. De ce que j'ai pu entendre c'est vraiment LA fac de reférence pour les lettres classiques, donc il doit y avoir davantage de choix et d'opportunités. À réfléchir...

5

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Pour ma part je n'ai pas beaucoup apprécié mes années à la Sorbonne (après une khâgne mais en LM) : trop de monde, émulation absente, professeurs difficilement accessibles (pas tous heureusement)...à la réflexion j'aurais dû faire ma L3 dans ma fac d'origine et pourquoi pas faire mon master à la Sorbonne.
Pour la préparation à l'agrégation si c'est comme en moderne les cours sont excellents pour l'écrit mais pour l'oral il faut se battre pour avoir des khôlles...

6

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Merci pour ta réponse. Le fait qu'il y ait trop de monde me fait un peu peur justement, et difficile effectivement de faire des khôlles dans ces conditions.  Après il y a moins d'étudiants en LC qu'en LM, donc je peux peut être espérer une ambiance un peu plus "familiale".
Ce qui me fait peur aussi c'est le niveau des étudiants, étant donné que les normaliens étudient justement à la Sorbonne j'ai peur que le niveau soit trop dur. Mais ça peut aussi rendre les cours plus stimulants, donc pourquoi pas

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

En ce sens, si l'objectif c'est l'agrégation, se frotter aux normaliens, c'est plutôt une bonne chose !

8 (Modifié par Jehan Aujourd’hui à 12:37)

Licence de lettres classiques : Bordeaux ou Sorbonne ?

Médée87 a écrit :

il y a moins d'étudiants en LC qu'en LM, donc je peux peut être espérer une ambiance un peu plus "familiale".
Ce qui me fait peur aussi c'est le niveau des étudiants, étant donné que les normaliens étudient justement à la Sorbonne j'ai peur que le niveau soit trop dur.

C'est sûr, il s'agit aussi de stratégie : j'ai participé à des séminaires de littérature ou de comparée où nous n'étions qu'une trentaine et une dizaine en TD ! C'est là que j'ai rencontré des gens avec lesquels j'ai pu travailler. Nous avancions forcément beaucoup plus vite que les professeurs qui avaient une cinquantaine d'étudiants, voire plus.

Les normaliens ne sont pas la majorité des étudiants: tu vas aussi retrouver des gens de niveaux divers qui sont là depuis la L1. Dis-toi aussi qu'il n'y a pas une grande différence entre le dernier admis à Normale Sup et celui qui l'a loupé à quelques dixièmes