1 (Modifié par Jehan 16/06/2019 à 19:17)

"Un poète est un monde enfermé dans un homme"

Bonjour,

Pouvez vous m'expliquer ce que V.Hugo a voulu dire dans sa citation : " Le poète est un monde enfermé dans un homme"

Et est ce que vous trouvez judicieux d'utiliser une citation comme celle de v.Hugo pour une amorce de corpus ou bien plutôt comme ouverture pour un commentaire ? Merci

"Un poète est un monde enfermé dans un homme"

Bonsoir.

Un poète est un monde enfermé dans un homme.

L'utiliser, pourquoi pas ? Mais on ne peut évidemment pas l'utiliser pour n'importe quelle question de corpus ou pour n'importe quel commentaire.

Quant à son sens... Pourquoi utiliserais-tu une citation que tu ne comprends pas ?
Quel sens serais-tu tentée de lui donner ?

3 (Modifié par Hippocampe 16/06/2019 à 20:54)

"Un poète est un monde enfermé dans un homme"

Bonsoir,

Peut-on dire dans une dissertation " 'Un poète est un monde enfermé dans un homme.' Belle phrase de Victor Hugo au sens mystérieux." ? C'est-à-dire citer une phrase tout en annonçant qu'on ne la comprend pas très bien.
Je pense par exemple à "La femme est l'avenir de l'homme", c'est une phrase que j'aime sans pour autant vraiment la comprendre. J'ai déjà lu des poèmes que je comprenais mal mais qui me plaisaient quand même. Doit-on vraiment comprendre un texte pour s'y intéresser ? Si c'est pour son plaisir personnel, on a évidemment le droit d'aimer n'importe quoi mais dans le cadre d'un travail scolaire, a-t-on cette liberté ? Bien sûr il vaut mieux ne pas faire semblant de comprendre ce qu'on ne comprend pas d'où mon "Belle phrase de Victor Hugo au sens mystérieux".

4

"Un poète est un monde enfermé dans un homme"

Problème si l'examinateur comprend, lui! 

5

"Un poète est un monde enfermé dans un homme"

Bonsoir,

Comment comprendre cette affirmation ?
D'abord nous pouvons remarquer que Hugo ne fait pas du poète un surhomme. Il est un homme comme les autres, mais ce qui fait de lui un être particulier est sa vie intérieure et sa capacité à la communiquer.
Quel est ce monde intérieur ? Hugo se réfère probablement à la vision pascalienne des deux infinis : l'homme se trouve à la frontière entre le macrocosme et le microcosme, entre l'infiniment grand et l'infiniment petit. Sa grandeur est de comprendre sa place dans le monde et d'assumer sa fragilité. Pour Hugo donc, qui ajoute une composante typiquement romantique, le poète est celui qui trouve en lui des correspondances avec l'univers, qui est capable de donner voix à toute la création, hommes, animaux, plantes, minéraux....