1 (Modifié par Jehan 09/05/2019 à 22:45)

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Bonjour tout le monde,

je dois ecrire une dissertation sur le sujet enoncé dessus. Mais je ne trouve pas quel genre de peril je pourrai argumenter dessus.
Pouvez vous me donner des idée  

Merci d'avance

PS: j'ecris super mal désolé

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Bonsoir.

Un peuple peut être en péril quand la démocratie et la liberté sont menacées, par exemple...
Guerre, dictature, colonisation, etc.

3

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Mais que veut dire "compte plus" ?

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Il faudrait demander à l'auteur René Étiemble ce qu'il entend par là...

5 (Modifié par Hippocampe 10/05/2019 à 00:09)

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Et qu'entend-on ici par "péril" ?
Tu vas me faire la même réponse...

Quand on tape sur Google "liste des peuples disparus" on tombe sur plein d'exemples de disparition. Mais il est d'autres périls autres que des risques de disparition. D'ailleurs je m'aperçoit que "liste de peuples en danger", encore sur Google, donne d'autres idées.
En prenant le temps d'étudier une partie de ces disparitions ou dangers notre ami devrait finir par avoir une inspiration.
Charge à lui de définir "péril" et "compter" avant de se lancer (ça peut donner à définir "peuple"). Je suppose que dans sa classe, les élèves n'utiliseront pas tous les mêmes acceptions. Ce n'est pas grave à condition d'écrire les définitions qu'il retient et d'avoir une bonne histoire à raconter.
A priori, sans avoir potassé ces listes, je me dirais qu'en cas de danger, il vaut mieux s'en remettre à la science.

Seulement je me rends compte que ce que je viens de dire correspond à cette phrase : "pour le cas où mon peuple serait en grand danger, puis-je trouver le moyen de surmonter ce danger en potassant des romans ou plutôt des sciences".
Or on peut tout comprendre autrement : si mon peuple est en danger, suis-je plus en mesure d'écrire un beau livre ou plutôt de résoudre une chouette équation ? Et au diable les résultats du péril. Dans ce cas, je pencherais plutôt pour la littérature.

6

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

https://books.google.fr/books?id=fGR2Dw … mp;f=false

L'interview est éclairante.

7

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Merci pour vos reponse

Pour le peril, pour moi c'est plus tot un danger pour un peuple et c'est un probleme commun à tout le monde, personne ne peut y echapper. Du coup j'ai choisi de parler la politique ( la dictature ) et le catastrophe naturel.
Pour moi, dans les 2 cas, toute la population est concerner et la litterautre sera plus important que la science.

Est ce que vous pensez que c'est bien comme sujet? Je suis pas tres sur de moi

Merci d'avance

8

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Mais qu'entends-tu par "la litterautre sera plus important que la science" ? As-tu des exemples de peuples en péril ?

9

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Par exemple, en France avant la revolution française. La liberté de la population est restreint ( une partie ) et grace à la litterautre ils ont pu sortir de cette situation.

10 (Modifié par floreale 12/05/2019 à 19:35)

Lorsqu'un peuple est en péril, la littérature compte plus que la science

Un peuple est en péril alors sauve qui peut : la littérature ? La science ? la politique ?


La littérature est le seul moyen de se sauver, d'être libre, d'exprimer ce qui nous étouffe. Ni la musique, ni la peinture ne peuvent concevoir aussi clairement que des mots bien agencés dans un roman, un essai, un poème, un pamphlet.
Etiemble


I. Que peut la littérature en cas de péril ?
Dans des situations de péril, de grand danger : la guerre, l'occupation, la dictature, la torture, l'extermination ...
Elle peut s'indigner, elle peut exprimer l'indicible, elle raconte l'horreur, elle donne espoir ...
(Exemples : J'accuse de Zola, Si c'est un homme de Primo Levi, la poésie de la Résistance ...)

II. D'autres expressions comptent aussi :
La musique pour dire l'indicible et continuer à donner de l'émotion, le théâtre, la peinture, la science aussi pour réparer les dégâts, améliorer la vie des hommes, la recherche médicale (Donner des exemples d'avancées pendant des périodes troublées)...

III: Pourquoi faudrait-il hiérarchiser  ? La littérature ? La science ? La politique ?
Dans les périodes critiques, de danger absolu, tout ce qui contribue à sauver l'humain est bienvenu pour les corps, pour les âmes, pour l'environnement, pour la vie, pour l'espoir.

la liberté

Elle est venue par cette ligne blanche pouvant tout aussi bien signifier l’issue de l’aube que le bougeoir du crépuscule.
Elle passa les grèves machinales;
Elle passa les cimes éventrées.
Prenaient fin la renonciation à visage de lâche , la sainteté du mensonge , l’alcool du bourreau.
Son verbe ne fut pas un aveugle bélier mais la toile où s’inscrivit mon souffle.
D’un pas à ne se mal guider que derrière l’absence, elle est venue , cygne sur la blessure par cette ligne blanche.

René Char

Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve.
- Friedrich Hölderlin