1 (Modifié par Jehan 04/05/2019 à 16:44)

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

On l'appelle ''accent de banlieue'' mais il me semble qu'on devrait définir plus clairement, et d'une manière plus incisive, presque scientifique, ce parler contemporain qui met à mal notre époque. Véritable problème logopédique, peut-on, à l'aide du dictionnaire, identifier cette impasse de la langue française?

Comment définissez-vous ce ton vulgaire, par trop viril, violent et arrogant? Peut-on lui donner un nom?
Quels sont les adjectifs qui vous viennent à l'esprit lorsque vous êtres confronté à ce phénomène? Aussi, pouvez-vous inventer un terme relatif à cet accent, qui d'après moi est davantage un ton, un comportement, plus qu'un accent (l'accent au sens littéral étant noble et non dégénéré)?

2 (Modifié par Jehan 04/05/2019 à 14:37)

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

Bonjour.

d'une manière plus incisive, presque scientifique

Si tu cherches des termes encore plus "incisifs" que tes appréciations bien subjectives, ce ne sera certainement pas plus scientifique !

3 (Modifié par Jehan 04/05/2019 à 16:43)

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

dégénéré

Si j'étais vous, je tempèrerais un peu mes propos, surtout lorsqu'on se fait juge et que l'on écrit soi-même d'une manière pas franchement irréprochable.

Le parler de banlieue, comme tous les parlers régionaux, sociaux, ou francophones, a ses qualités et ses défauts. Qu'on aime ou non, c'est une variante de la langue intéressante où l'on trouve du bon comme du mauvais.

Serais-je provocateur en déclarant que je prends autant de plaisir à lire une pièce de Racine à 14h qu'à écouter de la musique "dégénérée" le soir ?

Vos insinuations sont moins linguistiques que sociales, le parler paysan que l'on peut entendre dans certaines régions françaises vous répugne-t-il autant que les expressions banlieusardes ?

4

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

Comme rien de ce qui est humain n'est étranger à la recherche humaniste, oui, il y a des gens qui ont étudié cela :
"Accent de banlieue : approche phonétique et sociolinguistique de la prosodie des jeunes d'une banlieue rouennaise", par Iryna Lehka-Lemarchand, Thèse de doctorat en Sciences du langage
Sous la direction de Claude Caïtucoli et de David Le Gac.
Soutenue en 2007 à Rouen .
(ceci est un exemple, il y en a sans doute  d'autres. Une recherche approfondie sur thèses.fr devrait en révéler...)

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

Oui, c'est sûrement très intéressant.

Mais dommage pour  Erzane... Il n'y trouvera sans doute pas les qualificatifs qu'il cherche, qu'il voudrait encore plus "incisifs" et stigmatisants que les siens. Et c'est heureux !

6

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

Son message est relou grave !

7 (Modifié par Jehan 05/05/2019 à 12:27)

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

J'ai eu 15 ans dans ce qu'on appelle aujourd'hui le 93.
Nous parlions facilement argot, et les vieux bien pensants de l'époque, nous traitaient de voyous, car ils ne comprenaient pas ce que nous disons, et étaient persuadés que nous nous moquions d'eux.
Aujourd'hui, je suis devenu un vieux, habitant la campagne, mais, je suis heureux d'avoir suffisamment de mémoire pour ne pas reproduire cette animosité.
Au contraire, je m'amuse souvent à deviser avec les jeunes de mon village, en employant leurs vocables, ce qui les fait bien rire.
On gagne beaucoup à échanger entre générations.

8 (Modifié par erzane 05/05/2019 à 00:09)

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

Red Room: je prends note, et te remercie.

Quant aux autres, défenseurs réactionnaires de la médiocrité ambiante: je m'attendais à des remarques de ce type, stoppant net un élan de réflexion qui vous échappe. Cependant, je tiens à souligner que je ne parle pas ici d'argot (terme que je n'ai même pas énuméré), je parle de comportement animal, de tonalité grossière dans le ton de la voix, et d'une façon violente et vulgaire de s'exprimer, éléments propres à une étude, pour autant que les bien pensants ne s'en mêlent, et cela n'a rien à voir avec ''l'argot''.

9

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

erzane a écrit :

Quant aux autres, défenseurs réactionnaires de la médiocrité ambiante: je m'attendais à des remarques de ce type, stoppant net un élan de réflexion qui vous échappe.

Eh bien je trouve que tu t'exprimes…

erzane a écrit :

Comment définissez-vous ce ton vulgaire, par trop viril, violent et arrogant?

Et le résultat est que, en plus, tu n'es pas clair du tout.

A-t-on identifié ce parler contemporain ?

Le cynisme de certains ne fera pas de vous des hommes meilleurs, ne vous sentez pas obligé de m'attaquer au hasard sur tout ce qui vous dépasse. Est-ce que je vous ai parlé de manière désobligeante? Sûrement pas. La vérité est que vous souhaitez simplement éradiquer des idées qui ne rentrent pas dans le cadre de votre pensée. Vous défendez les yeux fermés une opinion sans vous retenir d'étouffer qqun juste parce qu'il s'est permis de questionner une observation qui le dérange (et qui vous dérange clairement par la même occasion).

Je n'ai pas l'impression de me retrouver parmi vous dans un cadre propice à l'expression et à la réflexion, mais devant un peloton d'exécution ou chaque mot doit faire l'objet d'une inquisition et ou le moindre recoin de ma pensée sera soumise à l'inquisition.

Votre place se trouve sur le plateau télévisé de FR5 dans ''C'est à nous'' ou je ne sais quelle autre cirque médiatique progressiste.