1

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

Salut !

J'ai trouvé certains sujets qui parlaient en effet de jobs étudiants durant les années d'hk/kh, mais aucun concernant le travail durant l'été. J'espère ne pas ouvrir un sujet inutilement en en ayant raté un, je m'en excuse sinon haha.

Si tout se passe comme prévu, j'espère passer en khâgne en septembre prochain. Je voulais déjà travailler l'été dernier mais, pour X ou Y raison, cela ne s'est pas fait. Je pensais donc retenter le coup en 2019, mais je me pose plusieurs questions.

Je sais que l'on aura pas mal de lectures à faire, et j'aurai vraiment besoin de réviser niveau langues. Cela dit j'aimerais aussi travailler histoire de me faire un peu d'argent - et laisser de côté la philo un instant Pour ceux qui ont travaillé ou comptent travailler durant les vacances post-hk, quels sont vos conseils et avis ? Bonne idée ou non ?

Autre chose, cela m'intéresserait de savoir dans quels secteurs vous avez postulé/travaillé. Personnellement, j'aimerais tenter le coup dans des bibliothèques, mais il faut encore que je me renseigne, et je doute qu'ils prennent. Je compte en tout cas envoyer des candidatures pour des postes "classiques", type supermarché etc. Cela dit, c'est vrai que je voudrais trouver quelque chose qui puisse m'être utile plus tard - pourquoi pas - dans un CV (en tant que littéraire donc).

Merci d'avance pour vos réponses Justine

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

Pourquoi ne pas tout combiner en partant travailler à l'étranger pendant les vacances ? Cela te permettrait de gagner un peu d'argent, mais aussi de prendre de l'assurance en langues. Quelles langues étudies-tu ?

3

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

Bonjour,

Pour ma part, j'ai travaillé presque tout l'été entre mon hypokhâgne et ma khâgne (dans mon souvenir, c'était en gros du 1er juillet au 15 août), et cela n'a posé aucun problème pour ma scolarité : cela me semble donc tout à fait faisable. Je me souviens que je lisais les textes au programme de khâgne dans les transports et pendant mes pauses. J'ai également travaillé pendant quasi toutes les petites vacances scolaires en hypokhâgne comme en khâgne, et de la même manière je ne pense pas que cela ait eu d'effet sur ma scolarité.
Je travaillais comme vendeuse-caissière, dans des boutiques de souvenirs de musées parisiens (ce qui est certainement moins éreintant que de faire la même chose en grandes surfaces, par exemple).
Je te souhaite donc de trouver un travail aussi plaisant que possible pour cet été, si c'est ce à quoi tu aspires !

Bonne chance dans tes recherches !

4

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

tropic a écrit :

Pourquoi ne pas tout combiner en partant travailler à l'étranger pendant les vacances ? Cela te permettrait de gagner un peu d'argent, mais aussi de prendre de l'assurance en langues. Quelles langues étudies-tu ?

J'étudie l'anglais et l'italien. Disons que je connais les bases et sais à peu près m'exprimer à l'écrit. Oralement par contre (surtout en italien) c'est vraiment trop bancal pour que je puisse envisager de travailler à l'étranger ne serait-ce même qu'un été. Mais merci pour l'idée, pourquoi pas l'été suivant qui sait !

latucancita a écrit :

Pour ma part, j'ai travaillé presque tout l'été entre mon hypokhâgne et ma khâgne (dans mon souvenir, c'était en gros du 1er juillet au 15 août), et cela n'a posé aucun problème pour ma scolarité : cela me semble donc tout à fait faisable. Je me souviens que je lisais les textes au programme de khâgne dans les transports et pendant mes pauses. Je travaillais comme vendeuse-caissière, dans des boutiques de souvenirs de musées parisiens.

Pareil pour moi, je bosse pas mal durant les vacances. Je vais essayer de trouver sur une même période, histoire de pouvoir combiner travail puis été "tranquille". Concernant les boutiques de souvenirs, j'y ai en effet pensé : sur la Côte d'Azur ce n'est pas ce qui manque haha. Je vais tenter de me renseigner. Merci pour tes conseils

5 (Modifié par sznne 07/03/2019 à 21:19)

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

Personnellement je n'ai pas travaillé entre mon hypokhagne et ma khagne, mais j'ai fait un stage de droit (3 semaines avec partiels en septembre); ça a été fatiguant, mais rien d'insurmontable, surtout avec de bonnes vacances en août. Sur un temps court, ou à mi-temps, je valide assez que le petit boulot est faisable.

Par contre, comme tu as parlé de travailler en bibliothèque: j'ai bossé en bibliothèque à plein temps pendant un mois en juillet entre ma terminale et mon hypokhagne et franchement je ne le recommanderais pas entre l'hypo et la khagne, parce que pour le coup, travailler en bibliothèque, c'est physiquement erreintant. Si tu n'as jamais travaillé avant, notamment dans des boulots type manutention, ça fait un vrai choc physique, et au moins d'un point de vue corporel, ça me paraît trop avant une khagne, sachant qu'il faut récupérer de l'année précédente.

En bref, fais un petit boulot, mais essaie de faire un mi-temps, ou quelque chose de léger sur le plan physique pour que ça te permette de te reposer et de ne pas t'épuiser avant une année qui promet d'être très gourmande en énergie.

6

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

Stage de droit ? Tu en avais une équivalence en fac avec ta prépa, ou c'est par simple intérêt face à de futurs concours ? Sinon ça me surprend, dans la BU où je voulais tenter, le travail me semblait au contraire "peu contraignant". Il faut dire que je ne vois pas beaucoup bouger les employés mdr. Comme quoi, les apparences sont trompeuses. J'attends de voir si d'autres ont des expériences en bibliothèque à me partager, mais je prends note. Merci beaucoup

7 (Modifié par sznne 08/03/2019 à 15:30)

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

J'avais une équivalence avec ma prépa, mais je crois que c'est la seule qui fait ça en France (c'est LLG avec Paris 1, qui au bout de 2 ans accorde un DEUG, donc un diplôme équivalent L2, et c'est la seule université en France qui délivre encore ce type de diplôme il me semble...)

Moi j'ai travaillé dans une bibliothèque municipale donc c'était peut-être différent! Quoi que je t'avoue que malgré le travail en apparence peu fatigant qui est visible (c'est à dire attendre à l'accueil en regardant FB en fait, il faut bien l'avouer haha), il y a tout un travail de manutention presque constant (remettre les ouvrages en rayon systématiquement notamment) qui est plutôt physique + un travail propre aux saisonniers l'été qui est en général beaucoup de tri (donc tu passes du temps à porter des bouquins, souvent assez gros, et en plus en réserve donc dans des endroits sans lumière du jour), du nettoyage de livre (genre passer du produit sur des livres à couverture dure), parfois ils m'ont laissé relier etc...
Ça a l'air de rien comme ça mais c'est comme porter à bout de bras des poids de 500g/1kg toute la journée c'est vraiment plus crevant que ça en a l'air 35h par semaines haha mais le mieux ce serait d'aller voir dans les BU et leur demander la nature de leur travail directement, ça peut te faire avancer. En plus si c'est un mi-temps c'est probablement beaucoup plus facile à gérer en terme de fatigue

8

Job étudiant durant l'été après une hypokhâgne

sznne a écrit :

Moi j'ai travaillé dans une bibliothèque municipale donc c'était peut-être différent!

Je te réponds un peu tard, mais du coup je me suis mise en candidature spontanée sur le site de recrutement de ma ville pour voir si une bibliothèque serait intéressée. Au final, je me suis renseignée auprès d'une BM où je vais souvent, et l'une des agentes m'a répondu à peu près comme toi. J'attends de voir si ma candidature est "repérée" haha, j'aviserai alors. Je compte aussi donner mon CV dans des librairies. Dans tous les cas, travailler un mois devrait aller, il me restera juin et tout août pour me détendre et bosser Merci encore pour ta réponse