11

Liaison à "toujours est-il"

S'il faut , dans la conversation courante, réfléchir s'il s'agit d'un l'adverbe modifiant l'adjectif, bonjour la spontanéité de la conversation !

et, quand bien même, ça n'empêcherait pas que ce toujourRRRZZZZ'.. .soit spécialement dissonnant

Enfin, laissons les chanteurs chanter, et les parleurs parler.

12

Liaison à "toujours est-il"

Selon le Dictionnaire de la prononciation française dans sa norme actuelle de Léon Warnant, la liaison en z est facultative devant un adjectif : toujours aimable, un participe passé : toujours aimé, dans toujours est-il que...

13

Liaison à "toujours est-il"

Toujours cette question de liaison avec "toujours".

Encore cette question de liaison avec “toujours”!

Je connais les livres de Bernac et de Grubb mais je ne saisis pas très bien la règle énoncée par Grubb. Je me demande d’où vient cette règle.

Je m’intéresse particulièrement au français chanté et en ce moment aux Contes d’Hoffmann.  Deux liaisons en particulier : « toujours en colère » et « toujours en progrès ».

Mon instinct me dit de ne faire la liaison qu’avec le « r » mais je voudrais être sûre de la règle avant de prendre une décision.

Merci !

14

Liaison à "toujours est-il"

Objectifs de Bernac:
- la poésie a inspiré la musique, il appartient ainsi au chanteur de lui rendre justice;
- dans le texte, il se trouve aussi de la musique, qu'il ne faut pas ignorer;
- le chanteur doit faire comprendre le texte au public, les idées autant que les paroles.

Grubb parle au double titre de musicien et linguiste ayant vécu en France des nombreuses années. Il prend son autorité dans ce sujet spécialisé de sa longue collaboration avec Pierre Bernac (1899-1979) qui débutait en chantant les mélodies de Fauré et Ravel en 1921, donc avant leurs morts! Il porte la tradition de bel canto et de l'Art Vocal français du XIXème s. dans le XXème s. L'autorité d'une tradition peut être mise en question si on dispose d'autres éléments, mais il reste vrai qu'un élève de César Franck saurait mieux que moi ce que lui aurait dit le Maître!
Pour les mélodies de Poulenc, contemporain exact de Bernac, ce dernier sait de premier main ce qu'a voulu puisqu'il a souvent chanté avec Poulenc au piano.

Tous les jours => toujours.
Un substantif au pluriel se lie très souvent avec le verbe, adjectif, ou la conjonction, préposition qui le suit.

Tous les jours_ont fini avec un beau coucher de soleil.
Tous les jours_à minuit je me couche.
Tous les jours_au changement de classe, on entend sonner une cloche.
Tous les jours-estivaux nous invitent à flaner.

Pourquoi pas donc avec toujours, qurtout quand il est suivi d'un mot lié dans l'idée ou les sens de la phrase?
Par contre, en déclamant le texte, s'il est clair qu'on ne lie pas, c'est aussi une indication au chanteur.

Tous les jours,     aimables ou détestables,     il amena son chien dehors.

Me semblent possibles (dans un esprit XIXè):
Toujours_est-il aimable.
Toujours_aux petits soins.
Toujours_entre deux portes.
Toujours_amoureux.

Pour les deux exemples des Contes, peux-tu préciser dans quel Numéro et si tu es chnatuer, chef de chant, metteur en scène...?

Liaison à "toujours est-il"

Bonsoir.

Déjà, les liaisons suggérées après "tous les jours" dans les phrases proposées  sembleront assez peu naturelles à la plupart des oreilles françaises. Alors, les liaisons après "toujours"...

La grammaire Riegel (p.55-56) précise que "toutes les liaisons ne doivent pas absolument être réalisées. Lesquelles ? Cela dépend à l'évidence du type de communication. Il y en a moins dans la conversation courante que dans un discours officiel..."

Elle note aussi que "la consonne graphique qui suit un [R] ne fait liaison que dans un langage particulièrement affecté. Normalement on prononce toujours utile [tu?uRytil]"

Reste à savoir si le chant lyrique est assimilable à un discours officiel ou à un langage affecté...

16

Liaison à "toujours est-il"

Repris du fil :
https://www.etudes-litteraires.com/foru … ml#p517475

Izaza a écrit :

Justement, parlons de "toujours", à rapprocher de "corps humain".
J'entends très souvent  "toujours -Z-avant", ou "toujours-Z-est-il" et autres "toujours-Z"...avec un grand Z car cette liaison en Z est vraiment appuyée ( à moins que ce ne soit mes oreilles qui ne sifflent vraiment trop).
Or il me semble avoir appris lorsque j'étais enfant que cette liaison ne se faisait pas; et qu'il fallait lire (j'étais en CP donc en apprentissage lecture )  "toujours -R-est-il ; mais personne autour de moi ne semble se souvenir d'un tel apprentissage (Méthode Boscher, en 1957 .... ) Oui, cela date !

On ne peut pas vraiment rapprocher  "toujours" de "corps humain". Dans ce dernier, du type "nom singulier + adjectif", il n'y a pas de liaison, juste un enchaînement, selon l'usage général.
"Toujours" est un adverbe, et les règles peuvent être différentes. En fait,  théoriquement, il n'y a pas de liaison, et Boscher avait raison ! C'était la position officielle au XIXe siècle :
https://books.google.fr/books?id=ty8PfF … mp;f=false
Mais l'usage a été variable et Martinon écrivait il y a bientôt cent ans dans Comme on prononce le français :

Avec l'adverbe toujours, la liaison, de moins en moins fréquente, est encore admise ou tolérée, même en parlant, sans doute en souvenir du pluriel qui est dans le mot.

https://archive.org/details/commentonpr … t/page/384
Warnant, plus récemment, dans son Dictionnaire de la prononciation, indique de son côté, à l'netrée "toujours", la liaison en Z devant un adjectif, un participe passé et dans toujours est-il que.
Bref, il semble que les deux usages coexistent encore. Il m'arrive d'entendre l'un et l'autre, mais la liaison en Z, surtout si elle est appuyée, me paraît un peu pédante.

Liaison à "toujours est-il"

mais la liaison en Z, surtout si elle est appuyée, me paraît un peu pédante.

Pour ma part, il me semble que je n'ai jamais entendu autre chose que toujours-Z-est-il, et pas dans la bouche de gens particulièrement pédants.
Toujours-est-il qu'ils en sont venus aux mains. Je n'imagine même pas ne pas faire la liaison. Question de région peut-être.

18

Liaison à "toujours est-il"

Idem pour moi.

Liaison à "toujours est-il"

Ah, je ne suis pourtant pas de Lutèce.

20 (Modifié par Hippocampe 16/12/2018 à 13:01)

Liaison à "toujours est-il"

Non ? Ça alors ! Mais où vis-tu donc ?
https://zupimages.net/up/18/50/qr7u.png
Une image d'une aventure d'Astérix, pour faire plaisir à Jehan.