1 (Modifié par mikomasr 12/12/2018 à 23:44)

Latin : suadeo

Bonsoir,

Je bloque sur une phrase d'un texte de version latine.

Imperatores cum aliorum gentium principibus se conferre potuerunt et intellexerunt se ab eis multum differre. Reges enim adibant qui, etiam sine ingenio aut arte, soli per totam aetatem regnantes, de summis rebus ad neminem referebant et inter voluptates vitam agebant. Graeciae et Asiae populis suadentibus, putaverunt claros duces, Alexandri exemplo, deis similiores esse quam hominibus et fortunam eis opem et praesidium afferre. Romae vero, nemo nisi per parvum tempus rebus publicis praeerat.

C'est la partie en gras qui me gêne, et en particulier l'ablatif absolu.
La leçon correspondant à ce texte me donne, dans le vocabulaire, suadeo = conseiller.
Je comprends donc : « les peuples de Grèce et d'Asie conseillant(s) » = Sur les conseils des peuples de Grèce et d'Asie, ils pensèrent que les chefs célèbres, à l'exemple d'Alexandre, ressemblaient davantage aux dieux qu'aux hommes et que le destin leur apportait secours et protection.

Le résultat n'est évidemment pas satisfaisant (je ne vois vraiment pas comment ma traduction française pourrait s'intégrer en l'état au reste du paragraphe), mais je ne vois pas où j'ai dérapé.

Merci d'avance.

Latin : suadeo

Le sens de suadeo n'est pas ici "conseiller", mais plutôt "inspirer".
Mot à mot : "les peuples de Grèce et d'Asie les inspirant".
Donc : "s'inspirant des peuples de Grèce et d'Asie..."

3 (Modifié par mikomasr 15/12/2018 à 14:35)

Latin : suadeo

Merci, c'est plus clair... Je suis quand même surpris que suadeo puisse s'utiliser sans aucun complément apparent.

Latin : suadeo

Si, on sous-entend eos ou illos.

Latin : suadeo

Je suis quand même surpris que suadeo puisse s'utiliser sans aucun complément apparent.

Pourtant, un exemple tiré de Cicéron apparaît dans les premières lignes de l’article suadeoAmici bene suadentes....

6

Latin : suadeo

Ah, sans doute, mais je n'en suis pas encore là. L'inconvénient de reprendre des études à l'âge adulte est qu'on a tendance à s'étonner de pas mal de choses qu'on acceptait et mémorisait sans se poser de questions quand on était plus jeune, ce qui fait perdre pas mal de temps au final !

Latin : suadeo

En ce cas, n'oubliez pas la pratique du petit latin.

8

Latin : suadeo

Merci du conseil, je compte m'y mettre un petit peu plus tard. Pour l'instant je reprends mes « Invitation au latin » (d'où ces extraits proviennent) histoire de ne pas passer mon temps à feuilleter un dictionnaire.

Latin : suadeo

Le dictionnaire le moins possible, en effet ; mais dans le petit latin, vous avez la traduction pour vous aider.