1

Des budés "de collection" ?

Le titre est nul. Je vous propose d'inventer le vôtre. Moi, je n'en trouve pas qui me satisfasse.

J'ai une question de curiosité pure, un peu futile, comme sont souvent mes questions. A la fac, dans les rayonnages de bibliothèque (les pegmata! https://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php?q=pegma ), entre les budés traditionnels et les autres pièces ésotériques comme les ouvrages des collections Teubner, Oxford et Loeb, ou autres beaux ouvrages parfois en d'autres langues que je manie avec grand plaisir sans jamais les lire, il est des budés pas comme les autres, des budés qui n'ont pas cette couverture jaune ou rouge traditionnelle mais une couverture comme on en trouve sur de nombreux livres anciens, comme ici ( https://www.google.com/search?q=livres+ … ET6tgqSAM: ).
Bon ben ma question est simple et idiote: qu'est-ce que c'est? une collection spéciale? d'où viennent ces livres que je ne trouve que dans les bibliothèques et nulle part ailleurs, pas même sur le site de l'éditeur?
(sont-ce des livres extraterrestres!)

Bref, ravi d'égayer vos journées avec mes questions débiles xD

Des budés "de collection" ?

Peut-être des Budés reliés par l'éditeur
Vie parallèle de l'Association Guillaume Budé et de le Société d'édition « Les Belles Lettres »
En bas de la page 259, la présentation des couvertures

reliés pleine peau de mouton, titres dorés à l'or fin :
Grecs : vert foncé, chouette d'Athéna.
Latins : grenat, louve romaine.

On en trouve rarement d'occasion ( https://www.amazon.fr/M%C3%A9tamorphose … A492480011 )

ou plus probablement des livres reliés pour les bibliothèques. Mon grand-père avait fait relier de nombreux livres de sa bibliothèque.

3 (Modifié par Jehan 25/10/2018 à 19:22)

Des budés "de collection" ?

Je suis retourné regarder de plus près, et en effet la plupart des volumes reliés sont tout à fait banals. Ce sont des Budés normaux mais avec une reliure, sans doute faite plus tard. J'ai aussi trouvé plein de volumes Teubner avec des reliures refaites parfois récentes. Je suppose donc que les volumes reliés sont simplement des volumes réparés par la bibliothèque.
Toutefois, j'ai aussi trouvé des exemplaires avec des grosses couvertures vertes ou rouges. Je pense que c'est ceux que vous évoquez. Il est écrit à l'intérieur que ce sont des volumes tirés à 200 exemplaires. D'ailleurs, ici ( https://lesbelleslettresblog.com/2017/0 … s-jouanna/ ), j'ai trouvé écrit: "Et pour satisfaire la clientèle des bibliophiles intéressés par l’Antiquité, on fit un tirage de tête de « 200 exemplaires sur papier sur fil Lafuma numérotés à la presse », qui est mentionné sur les exemplaires ordinaires à partir de 1922."
Je crois bien que le mystère est résolu 

Des budés "de collection" ?

Mais oui, on peut encore faire relier des livres "à l'ancienne" par un artisan relieur.

Il est vrai qu'à une certaine époque, les Budé ont paru sous une version reliée, comme les Pléiade ; j'en possède peu car ils coûtaient horriblement cher : leur prix était doublé !!!

Des budés "de collection" ?

Je n’ai jamais connu que les jaunes et les rouges...
Trop économiquement faible sûrement...

Des budés "de collection" ?

Ils étaient proposés en deux versions, on n'était bien sûr pas obligé d'acheter les reliés. Mais les couvertures papier se dégradaient très vite, c'était une honte. Exactement comme avec les anciennes partitions de chez Durand.

Des budés "de collection" ?

Mais les couvertures papier se dégradaient très vite, c'était une honte.

C’est vrai et en plus ils n’étaient pas donnés. Et il fallait en détacher soigneusement les pages.
Les miens ne doivent leur survie dans un état « potable » qu’au fait que je les recouvrais soigneusement avec du papier transparent.

Des budés "de collection" ?

Il m'arrive d'en acheter chez les bouquineux ; certains sont très vieux mais... non coupés ou partiellement.
A cette époque on ne LISAIT pas plus qu'aujourd'hui.

Pour couper les pages, certaines bibliothèques avaient des pierres spéciales qu'on passait sur la tranche pour user les pliures et ainsi libérer les folios. C'était drôlement plus rapide que l'usage du coupe-papier, plus propre aussi.

Quoi dono lepidum nouum libellum
Arida modo pumice expolitum ?
Laoshi, tibi ;

             Catullus-Vasarius, Nugae.