11 (Modifié par Frydman Charles 15/01/2019 à 11:23)

Un canular de Patrick Cauvin

Nicolas Boileau écrivait dans son poème : )

https://paroles2chansons.lemonde.fr/aut … nt-iv.html

"Soyez plutôt maçon, si c'est votre talent, 
Ouvrier estimé dans un art nécessaire, 
Qu'écrivain du commun et poète vulgaire. 
Il est dans tout autre art des degrés différents, 
On peut avec honneur remplir les seconds rangs
Mais, dans l'art dangereux de rimer et d'écrire, 
Il n'est point de degrés du médiocre au pire
; "

Et cette année au festival du livre à Nice j’ai eu l'impression d’un autre canular , une curieuse blague.

Comme en 2006 le festival se tenait au jardin Albert 1er avec une manifestation annexe au lycée Masséna , salle Rene Cassin .. http://www.06-only.fr/evenementiel/fest … nice-2018/
Notamment un  entretien avec Costa Gavras le 2 juin 2018.  Je me doutais du succès de cet entretien et arrivais très en avance, je me trouvais ainsi au 1er rang. La salle fut vite pleine et les organisateurs ajoutèrent une rangée de chaises devant ma rangée , et me voila relégué au second rang  ! Méchante blague... A la  fin de l’entretien , je croisais un ami prof au lycée Masséna,  il était accompagné d’un maçon qui effectuait des travaux de rénovation pour lui. Arrivés tard ils s'étaient retrouvés au fond de la salle.

Je posais des questions sur 3 des films de Costa Gavras, auxquelles il me répondit gentiment : "compartiment tueur, Charles Denner un cousin éloigné y jouait, section spéciale , un Bernard Friedmann y est résistant, et Amen qui évoque le rôle de l'église pendant la Shoah. Charles Denner joue également dans Z mais je n'avais pas posé de questions sur ce film.

Je me suis demandé plus tard si Costa Gavras avait évoqué des maçons dans ses films. Les maçons sont rarement les héros de films, seulement 3 sont recensés , dont Z de Costa Gavras.
http://criticamasonica.over-blog.com/20 … s-1-4.html

En fait, seulement trois films répondent au double critère : L'Âge d'or de Luis Buñuel (1930) ; Z de Costa-Gavras (1969) et Coup de torchon de Bertrand Tavernier (1981).

Maurice Baquet  joue le rôle du maçon héroïque dans Z :
https://www.senscritique.com/film/Z/396826/details
Maurice Baquet acteur et violoncelliste devait exceller dans ces deux arts.  Et il serait sans doute faux de dire qu'il aurait mieux fait d’être maçon ! Le conservatoire de Noisy-le-grand porte son nom !
http://www.noisylegrand.fr/a-mon-servic … ervatoire/
Il appris l'escalade en montagne avec un ami maçon italien, est-ce le maçon qui voulait arriver au sommet comme Maurice Baquet ou l'inverse ?

https://www.francemusique.fr/emissions/ … deau-34302

Maurice Baquet ou la montagne à la croisée des passions
Maurice Baquet est un homme-orchestre, un petit gars de Villefranche-sur-Saône qui a choisi de vivre les passions qui l’animaient. Musicien avant tout, il découvre la montagne lors de sa rencontre avec un Italien, maçon et guide, qui lui enseigne l’escalade en échange de cours de violoncelle.


Dans le poème cité plus haut, Nicolas Boileau évoque l’art du poète,  la rime :


"Mais, dans l'art dangereux de rimer et d'écrire, 
Il n'est point de degrés du médiocre au pire 
..............
Notre assassin renonce à son art inhumain ; 
Et désormais, la règle et l'équerre à la main, 
Laissant de Galien, la science suspecte, 
De méchant médecin devient bon architecte. 

Plus que de rime , peut on parler de paronymie pour les 2 dernières syllabes du mot "assassin et Galien.." ,dans les rimes du chant IV ?
Curieusement donc, en sortant de la salle Cassin , mon ami prof me présenta le maçon qui l'accompagnait,  la première syllabe du nom en deux syllabes du maçon est un anagramme de la première syllabe de Cassin.
Je ne l'avais jamais vu auparavant,  et je pensais plutôt au collègue de mon ami, prof également au Lycée Masséna et dont le nom est un paronyme de Galien et de Cassin ! Tout un poème ce festival du livre 2018 à Nice !