À quoi sert la littérature ?

Bonjour, je suis en 1ère ES et il se trouve que je passe mon bac de français cette année.

Mon professeur de français a évoqué, durant notre objet d'étude sur la poésie cette citation de Malherbe: "C'était sottise de faire des vers pour en espérer autre chose que son divertissement, et qu'un bon poète n'était pas plus utile à l'État qu'un bon joueur de quilles" mais j'avoue ne pas avoir saisi le sens de cette citation. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer à ce sujet?

Je vous remercie.

P.S.: J'ai également consulté ce lien http://www.fabula.org/compagnon/auteur7.php mais je n'ai pas compris non plus.

122

À quoi sert la littérature ?

https://www.etudes-litteraires.com/foru … es-p4.html

Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.
René Char Fureur et Mystère (1948)

À quoi sert la littérature ?

Merci pour la rapidité de la réponse.

124

À quoi sert la littérature ?

Malheureusement, je n'ai pas de réponse à donner mais, je me suis posée une question un peu similaire et les réponses, que je n'ai pas lu intégralement, faute de temps me font penser qu'on peut avoir des aspirations différentes et...

La lecture, c'est moi et bon nombre de personnes qui en tirent un bien-être, des réponses, des rêves, des attentions particulières, QUE SAIS-JE?

Ma question: C'est quoi les critères d'une "littérature" digne de ce nom?

125 (Modifié par jèj 04/11/2015 à 14:33)

À quoi sert la littérature ?

@madyo

Cette conception de la poésie peut être comparée à celle de Baudelaire (en se gardant bien d'exagérer le rapprochement).

« La poésie ne peut pas, sous peine de mort ou de défaillance, s'assimiler à la science ou à la morale ; elle n'a pas la Vérité pour objet, elle n'a qu'Elle-même ». - C. Baudelaire, Notice sur Edgar Poe.

Baudelaire détache la poésie de la morale, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité. Affirmation à nuancer cependant : si Baudelaire cherche néanmoins une forme de vérité, c'est la vérité humaine,  toute intérieure et spirituelle

"La poésie, pour peu qu’on veuille descendre en soi-même, interroger son âme, rappeler ses souvenirs d’enthousiasme, n’a pas d’autre but qu’elle-même ; […]"

Cette vérité intérieure apparait, si ce n'est plus véridique, du moins plus essentielle pour le poète ; il s'agit de descendre en soi pour s'élever vers des idéaux plus nobles que le vulgaire :
"Je ne veux pas dire que la poésie n’ennoblisse pas les mœurs, — qu’on me comprenne bien, — que son résultat final ne soit pas d’élever l’homme au-dessus du niveau des intérêts vulgaires ; ce serait évidemment une absurdité. "

Et si "divertissement" il y a, ce n'est sans doute pas exactement au sens où l'entend le commun de mortels, ni a priori Malherbe. Baudelaire conçoit son divertissement poétique comme remède à l'ennui, au sens pascalien du terme . Et c'est un "divertissement innocent" (Le joujou du pauvre) : de même que le jeu de quille, c'est un "amusement" qui n'a pas a plaider "coupable" (contrairement aux passe-temps du vulgaire ? ou c'est donner une dimension morale complètement fausse et dénaturant la pensée de Baudelaire ?)


Du reste, pour bien comprendre la citation précédente de Malherbe, il faut sans doute chercher à creuser le rapport qu'il évoque entre la poésie et la notion d'état. Je ne saurais trop t'orienter, mais Platon par exemple voulait déjà en son temps exclure le poète de la cité.

a plus

126

À quoi sert la littérature ?

La litterature sert a la comprehension de la realite! Elle n'est toujours pas "agreable"!