Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

Bonjour,

Alors que j'écrivais un texte récemment, je suis resté bloqué sur un problème d'accord du participe
passé. Je vous copie la phrase :

"La fascination qu'ont exercé la révolution cubaine et la personnalité de cet homme politique hors
normes feront se river sur Cuba tous les regards en ce moment décisif."

De mes souvenirs d'école primaire, on n'accorde pas les verbes avec l'auxilaire avoir, sauf quand le
COD est placé avant le verbe. Dans ce cas :

COD : la fascination
Sujet : la révolution cubaine et la personnalité de cet homme politique hors normes
Verbe : exercé, avec l'auxiliaire avoir

J'ai donc dans un premier temps écrit "qu'ont exercée",  mais ça me paraissait tellement moche que je
n'ai finalement pas accordé.

Ai-je oublié certaines règles sur les participes passés ? Est-ce une exception quelconque ?
Est-ce faux ?

Merci pour vos réponses,

Jean

2

Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

La fascination qu'ont exercé la révolution cubaine et la personnalité de cet homme politique hors
normes feront se river sur Cuba tous les regards en ce moment décisif."


Ce qui me trouble c'est la construction de la phrase.
La fascination qu'a exercée la révolution cubaine.... me semble plus du bon usage.
Or,si tu souhaites dire la fascination qu'ont exercé etc.... l'accord est bon puisque qu'ont exercé renvoie à la révolution et la personnalité de cet homme politique = cod après l'auxiliaire avoir donc pas d'accord.

3

Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

La seule bonne formule est :

"La fascination qu'ont exercéE la révolution cubaine et la personnalité de cet homme politique hors normes ferA se river sur Cuba tous les regards en ce moment décisif."

Fascination est alors sujet de ferA. Révolution et personnalité sont sujets de ont exercé.

ou bien

"La fascination qu'A exercéE la révolution cubaine, et la personnalité de cet homme politique hors normes feront se river sur Cuba tous les regards en ce moment décisif."

Fascination et personnalité sont alors sujets de feront, à noter alors la virgule disjonctive.

Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

Bonjour à vous !

L'analyse de Jean est correcte.
Le COD "qu'" étant antéposé, l'accord doit se faire avec lui et donc avec son antécédent, "la fascination".

Ce qui vous a fait hésiter tous les deux, c'est l'inversion des deux sujets et du verbe. Vous aurez noté que le verbe est au pluriel.

Lorsque vous hésitez, mettez la phrase dans son ordre normal, appelé parfois canonique, en effaçant les expansions :

→ La fascination QUE la révolution et la personnalité ONT exercéE...

L'inversion est motivée par des raisons stylistiques : la longueur de ce double sujet.

Bien à vous,

Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

Bonsoir,

je dirais: "La fascination qu'ont exercée la révolution cubaine et la personnalité de cet homme politique hors
normes fera se river sur Cuba tous les regards en ce moment décisif."

amha, le verbe "faire" se conjugue plutôt avec "la fascination", puisque "la révolution cubaine et la personnalité de l'homme politique" est sujet de la subordonnée, dont le verbe "exercer". "la fascination" cumule le COD, antéposé, donc accord.

ip.

Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

Ah, vous m'avez devancé. Désolé de ce glissement déplacé.

ip.

Accord du participe passé - La fascination qu'ont exercé / exercée la révolution cubaine et la personnalité...

Rebonjour,

Merci beaucoup pour ces réponses à la fois claires et rapides.
J'avais donc doublement faux.

A bientôt,

Jean