Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

J'ai relu le texte de nombreuses fois mais malheureusement je peine à répondre à cette question.

A quelle question ?

42

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Quelle serait les sous parties de mon plan détaillé ?

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Mais il n'y a pas de réponse.
On s'en moque des sous-parties.
Floreale t'a déjà donné un plan. As-tu la chair, les muscles pour habiller le squelette ?
Commente le texte. Quoi ? Comment ? Pourquoi ?

44

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Ah daccord parce que ma prof me dis toujours de structurer un maximum avec des sous parties donc bon. Ok je vous fait confiance.

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Attends, je suis professeur, mais je ne suis pas ton professeur. Pour moi l'essentiel dans un commentaire de texte, c'est de commenter le texte.
Ce qu'attendent les autres, je n'en sais rien.

46 (Modifié par CristianoRonalbeau 17/04/2017 à 21:59)

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Merci beaucoup je viens de finir le I et le II, j'ai juste un léger problème au niveau de mon axe III ( deux conceptions de comportements en société différents ) Je ne l'ai trouve pas et je ne comprends pas ce que ce terme veut dire.
Quels arguments placés dans cet axe ?

47 (Modifié par Ammy 18/04/2017 à 08:09)

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Et bien ne fais pas cet axe. Normalement on trouve des choses à dire sur le texte PUIS on organise ce qu'on a trouvé selon un plan. Un plan t'a été proposé, mais si tu n'as pas d'éléments pour une partie il n'est pas nécessaire de la faire. Quant aux sous-parties, oui elles sont nécessaires mais là encore cela ne peut pas être des sous-parties imposées. Dans ce que tu as trouvé à dire dans l'axe I, au lieu de tout mettre "en vrac", tu t'organises en 2 paragraphes distincts avec une nuance de thème entre les deux. En fait au niveau de la méthode "lire" et "relire" le texte ne sert à rien, tu peux lire 150 fois de façon tout à fait inefficace si tu ne sais pas ce que tu cherches.
Une fois que tu as compris le thème et les enjeux d'un passage, il faut lire en analysant comment le texte est écrit, lire paragraphe par paragraphe (ou strophe par strophe ou réplique par réplique) crayon et surligneurs en main, pour analyser et non plus pour lire. Tu observes les champs lexicaux, le vocabulaire péjoratif, les images, les tournures de phrase, les questions ou exclamations, quel personnage parle le plus, qui mène le dialogue,... C'est tout cela qui constituera le commentaire.

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Ne vois-tu pas l'opposition entre les médisants hypocrites, qui trouvent à redire aux façons de faire de tout un chacun, mais leur font pourtant bonne figure, et ceux qui, comme Eliante, ont l'attitude de l'honnête homme (une femme en l'occurrence), pétri de bonnes qualités mais ne les étalant pas, et plein de bienveillance envers autrui ?
On peut aussi avoir le comportement d'Alceste, moins sage, mais plus franc. Ce qu'il condamne, il ne le cautionne pas. Il le fuit.

49

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Bonjour, je voulais savoir si dans cet extrait on peut parler ou non de double énonciation? Lorsque Célimène s'adresse à "son public", elle s'adresse aussi à tous les spectateurs dans la mesure où elle dévoile sa personnalité non?

Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 4

Quel est l'intérêt de parler de double énonciation ?