1

Est-il plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice avec un personnage fictif ?

Bonjour à tous! Je ne suis en seconde et c'est la première dissertation que je dois faire seule! J'ai trouvé quelques exemples et arguments tel que: "le dos y tres de mayo"de goya que je place dans l'antithèse et qui illustre l'argument: exposer les faits réels tel qu'ils sont est plus efficace car le contenue étant moins dilué ils se montre plus touchant et parfois plus choquant; ou alors "Sobibor" De Jean Molla et "La mort est mon métier" de Robert Merle que j'ai placé dans la thèse car étant composé de personnages plus ou moins fictif et rédigés au présent ils rendent l'histoire du génocide juif plus récent et de ce fait plus facile a comprendre et à suivre. 
le sujet est :   Pensez vous qu'il est plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice à travers un personnage fictif?
                      Vous répondrez dans un développement argumenté suivant un plan binaire en vous appuyant sur vos connaissances personnelles ainsi qu'éventuellement sur des exemple empruntés à d'autre formes d'art y compris au cinéma!!

   ps: est ce que "J'accuse" d'émile zola aurait a place dans la thèse?  merci d'avance!!

2

Est-il plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice avec un personnage fictif ?

Bonsoir ,

Je suis en première STI2D et j'ai recu mon premier sujet de Dissertation , je ne sais vraiment pas comment organsiner mon plan...

"Pensez vous qu'il est plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice à travers un personnage inventé, comme le font les auteurs du corpus ?


Mon développement:

Thèse :  Le dénonciation est plus efficace car plus choquante avec des ex comme "l'assommoir" de Zola, où la société les classes socialement pauvres   18ème sont critiquées.

Je n'arrive pas a trouver d'autre exemple pour la thèse.

Antithèse: Je pensai dire que la dénonciation était pas toujours le meilleur moyen, car ca rabaisse beaucoup de personne, mais je n'ai vraiment aucun exemple en tête .

3

Est-il plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice avec un personnage fictif ?

Bonjour,
Voilà je suis en 2nde (générale) et j'ai un sujet de dissertation. Le sujet a déjà était posé sur ce site, mais je ne trouvais pas les réponses que j'espérais (et les autres sujets sont "vieux", 2012, donc j'ai pensé qu'il faudrait peut-être mieux en créer un nouveau, de peur que ma question de soit pas vu).

Le sujet m'a été donné sans aucune aide, aucun texte. Donc c'est :

"Pensez vous qu'il est plus efficace de défendre une cause et de dénoncer une injustice à travers un personnage inventé ?"

J'ai trouvé deux grandes parties (assez "banales") et quelques exemples :
I- Pour critiquer de manière de détournée, il est plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice à travers un personnage inventé.
  I-A=Ici, dans cette sous-partie j'utiliserais l'exemple de Zadig de Voltaire avec l'idée qu'un personnage fictif critique la justice (le seul bémol c'est que je n'ai pas de titre

I-B= La critique d'une société/d'un régime.
avec l'exemple de La Ferme des animaux de George Orwell.

II- Les auteurs n'ont pas forcément besoin de créer un personnage pour défendre une cause ou dénoncer une injustice.

....Et c'est ici où je bloque, j'ai trouvé un exemple Claude Gueux de Victore Hugo mais je n'ai pas l'idée à relier et je n'ai pas d'autres exemples (ni d'autres idées)...

J'ai un exemple "en réserve", les Fables de LaFontaine que je peux rajouter en plus 

Voilà, sinon je vous remercie d'avance pour votre attention et de vos réponses 

4

Est-il plus efficace de défendre une cause ou de dénoncer une injustice avec un personnage fictif ?

I. Intérêt et limites d'une thèse défendue par des personnages de fiction
L'intérêt du lecteur est agréablement surpris par le récit
Le personnage de fiction gardera un caractère intemporel
Le détour par la fiction permet la mise à distance

justement le lecteur peut se sentir moins concerné

II. Intérêt et limites d'une thèse défendue de manière directe
Dans l'essai, la lettre ouverte, l'auteur interpelle directement la raison et les émotions du lecteur
Il fait souvent références à des faits connus ou reconnus
Il fait appel au discernement

mais l'art oratoire, l'argumentation directe ne s'adressent pas au grand public et l'audience  est différente.

III. L'auteur choisit en fonction des lieux, des circonstances, du public  et c'est son art qui rendra son écrit efficace et dépassera son époque.