Les coulisses d'une collection : La Pléiade

... et encore moins dans une baignoire !

22

Les coulisses d'une collection : La Pléiade

Dans le bain... mais bien sûr 

http://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484302980-997017noeprendsonbain.png


Jacques, je lis 2 à 3 heures par jour, surtout dans le train, mais aussi un peu dans le métro et au lit, et je n'ai toujours pas trouvé d'inconvénients avec ce format. Je n'en dirai pas autant de livres en grand format. 

Les coulisses d'une collection : La Pléiade

Ce n'est pas une question de format, mais de tenue du livre vu sa lourdeur et sa relative fragilité.

24

Les coulisses d'une collection : La Pléiade

Je n'ai jamais noté la fragilité : la reliure cartonnée doublée cuir et les cahiers cousus en font un objet plus pérenne que les nouveautés ou les livres de poche à dos collé et à couverture souple. Cela dit, on n'a pas trop de recul sur le papier bible, puisque les premiers Pléiade datent du début des années 30.
Les volumes que je possède, tous achetés à vil prix, sont pour la plupart d'anciennes éditions protégées dans leur cartonnage et leur rhodoïd d'origine. Pour l'instant ils tiennent bien le coup. 

Cela dépend aussi de la façon dont on le tient en mains.

Je ne dis pas que certaines éditions du début des années 2000, avec leurs quelques 2000 pages, ne sont pas un peu ventripotentes... 

Sinon, il y existe des pupitres de lecture pour le lit  :

http://img11.hostingpics.net/pics/584703tempsltablettedelittwin.jpg

25 (Modifié par Laoshi 07/06/2016 à 15:04)

Les coulisses d'une collection : La Pléiade

Eh bien, je viens d'expérimenter ce que tu dis là.
Je les croyais fragiles ; et finalement, je viens d'en lire un dans mon lit pour la première fois, en faisant attention quand même, et il est comme neuf. (Naturellement, grâce à certains d'entre vous qui m'ont dit qu'ils souffraient pour les livres, je ne corne plus, pas même les livres de poches jaunis. )
L'avantage est quand même le gain de place, et la beauté des livres.
Ne prenant jamais de bain, je ne lis évidemment jamais dans la baignoire. Je ne l'imagine même pas, ni pour un livre de la Pléiade, ni pour une simple revue, mais mon fils le fait régulièrement depuis qu'il sait lire. Evidemment lorsqu'il a décidé de lire un bouquin de trois cents pages, cela peut créer des nuisances pour ceux qui veulent accéder à la salle de bains.
http://cigaoul.c.i.pic.centerblog.net/7ce05efb.gif

26

Les coulisses d'une collection : La Pléiade