11

Baudelaire, L'Horloge

Bonjour,
Peux-tu donner le contexte de cette expression ?

12 (Modifié par rayane99 14/04/2016 à 14:42)

Baudelaire, L'Horloge

Bonjour, vous pouvez m'expliquer ce que cette phrase veut dire:
-« Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d'effroi"

dans ce poeme:

L'Horloge

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : « Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
À chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! — Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue !Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente ; souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! »

Charles Baudelaire

Baudelaire, L'Horloge

L'horloge tyrannise l'homme en lui disant que les accès de souffrance, comme des flèches, vont bientôt se ficher  dans son cœur, qui est comme une cible.
C'est sans doute l'inversion de "dans ton cœur..." qui t'a posé difficulté.

Vulnerant omnes, ultima necat.

14 (Modifié par rayane99 14/04/2016 à 21:56)

Baudelaire, L'Horloge

Oui mais je pensais que l'auteur parlé du bruit de l'horloge, le tic  tac, j'étais à l'ouest, en tout cas merci , et vous savez ce que veut dire (l'apostrophe direct à l'homme) dans ce texte?

Baudelaire, L'Horloge

Oui, mais je me suis contenté de t'expliquer les vers que tu demandais...

16

Baudelaire, L'Horloge

L'apostrophe est le fait d'interpeller quelqu'un (dans le contexte de ta citation).
L'apostrophe directe de l'homme renvoie au discours direct de l'horloge qui est destiné à l'homme.

17 (Modifié par Ammy 15/04/2016 à 08:21)

Baudelaire, L'Horloge

Rayane peux-tu tenir compte des réponses qui te sont données avant de lancer une nouvelle question ? Plusieurs personnes différentes interviennent et répondent à ta dernière question, mais à chaque fois on dirait que tu n'as pas vu la réponse à la question précédente...

18 (Modifié par rayane99 15/04/2016 à 17:46)

Baudelaire, L'Horloge

Oui, ça m'arrive de ne pas voir la réponse, avant j'arrivé meme pas à la trouver, en tout cas merci

J'ai pas encore fini mais ça commence à prendre forme, voici le plan de mon commentaire:

1. La prosopopée de l'horloge
    a. personnification
    b. Animalisation
2. Le temps qui passe
    a. le temps omnipresent
    b. l'angoisse de la mort
3. Message à valeur universelle
    a. l'apostrophe direct à l'Homme
    b. L'Homme impuissant

et voici mon commentaire mais il commence que à partir de l'animalisation, le début le prof l'a déjà fait ducout on ne doit pas le faire:

L'auteur animalise également son Horloge avec une personnification « Mon gosier de métal parle toutes les langues », pour justement montrer l'aspect universelle de celui-ci, donc du temp qui passe pour tous. De plus, ce vers illustre parfaitement la faiblesse des etres vivants face au temp qui passe.

       Ensuite, le temps est vraisemblablement omnipresent dans le texte à travers l'Horloge : « souviens-toi » ou encore l'adverbe de temps « chaque instant te dévore un morceau du délice ».marquent sa vitesse, son avancé inexorable grâce à la succesion des secondes, des minutes et des heures. Ici, l'auteur cherche à montrer que la vie passe vite. Le verbe « dévore » mange le temps et la jeunesse de façon sauvage. La répétition du « souviens-toi »défoit sous plusieur langue (Esto memor, prodigue...) et l'image de l'objet «  la clepsydre se vide » nous indique que le texte en lui même represente le temps qui passe, donc le cycle de la vie avec au début du texte la jeunesse, et au fur et à mesure de la progression du texte on se dirige vers l'age adulte puis la vieillesse et la mort. Puis, Baudelaire utilise aussi une antithèse pour imager le temps qui passe « le jour décroit la nuit augmente » Ce qui veut dire que le temp qui nous reste à vivre diminue et la mort approche. Le temps est hostile: v2 « menace », v12 « pompé », v17 « avide », v20 « a toujours soif ». Ces vers montrent la toute puissance et l'hostilitée du temps face au Homme, pour les impressionnés.
      De même, la fuite du temps souligne l'angoisse de la mort chez les etres humains qui sont soumi à celle-ci. «  Le plaisir vaporeux fuira vers l'horizon », «  dont le doigt nous menace » son des personifications qui représentent bien l'angoisse, la peur que « nous » pouvons ressentir face au temps qui avance inexorablement vite. Aprés, on a aussi des disjonctions qui renforcent l'effet de crainte, de peur face au temps« Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d'effroi », « se planteront bientot ». En outre, Les  douleurs qu'on ressent quand on a un sentiment de peur, souvent à cause d'une menace. C'est l'impact, la blessure provoquée par le temps chez l'homme qui ne peut lui échapper. L'horloge tyrannise l'homme en lui disant que les accès de souffrance, comme des flèches, vont bientôt se ficher  dans son cœur, qui est comme une cible. 

      Enfin, l'apostrophe directe de l'homme renvoie au discours direct de l'horloge qui est destiné à l'homme.  Celle-ci dit « Les minutes, mortel folâtre » au v15 l'oxymore « mortel folâtre » c'est la gravitée qui est opposée à la gaieté, les minutes sont mortel mais elles aiment jouer, plaisanter,ici, Baudelaire s'adresse à l'Homme en général sous forme préventive. Aprés, « sont des gangues qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or ! » souligne l'aspect précieux, unique du temps avec « l'or ». En effet, à travers un discour direct, l'horloge fait passer un message. Elle préviens l'Homme de ce qui l'attend et qu'il doit profiter de la vie qui est éphémère par rapport au temps « Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon », l'emploi du futur simple indique que le plaisir, la jeunesse n'est pas éternel. On retrouve encore l'aspect préventif de l'horloge vis à vis de l'Homme. Les Hommes sont sujets au temps.
     Les Hommes sont impuissant face au temps qui passe, ils sont démunis, ont peut sentir leurs impuissance quant ils répètent ce que l'horloge leurs a dit « Qui gagne sans tricher, à tout coup ! C'est la loi. », «  Le jour décroit, la nuit augmente » mais aussi par l'emploi d'adjectif qualificatif qui defini l'horloge « dieu sinistre, effrayant, impassible » la deifiation de l'horloge montre qu'ils sont impuissant face à elle et les adjectif renforcent ce sentiment. L'horloge cherche à faire peur « tantot sonnera l'heure ou le divin hasard » en faisant allusion à la mort, « ou tout te dira Meurs, vieu lâche ! Il est trop tard ! » , le vieu lache est celui qui n'a pas eu le courage de profiter du temps.

n'hésitez pas à me faire des reproches et à me conseiller pour que je l'améliore, c'est mon 2eme commentaire et le premier je l'ai vraiment bien raté.

19

Baudelaire, L'Horloge

Bonsoir, j'ai fini mon commentaire littéraire sur l'horloge de Baudelaire mais je doit faire une ouverture, j'ai pensais à (les reveries du prommeneur solitaire) de Rousseau ou bien une vie de Maupassant? vous pouvez m'aider si vous avez des idées?

20

Baudelaire, L'Horloge

Sans reprendre en détail ton commentaire, observe la longueur des différents paragraphes : celui de l'animalisation est bien trop court. Peut-être peux-tu relire le troisième quatrain pour compléter un peu ce paragraphe.

Tu cites le texte mais attention à bien analyser toutes tes citations, figure de style, temps employé, champ lexical ...

Pour l'ouverture, il faudrait que tu expliques le lien que du fait entre ce texte et les Rêveries du promeneur solitaire ou Une Vie. Peut-être est-ce possible, mais expose-nous tes idées pour qu'on puisse te dire ce qu'on en pense !