Fiches méthode Bac de français 2021

2456753

Réponses

  • LiliumLilium Membre
    Auréliendu57 a écrit:
    Personne n'a remarqué la symbiose de l'artiste et de son oeuvre et traité le thème de la vieillesse ? :S
    En parlant de la symbiose,

    Je trouve ça intéressant puisque si je m'en souvient bien, ça révèle la fin du roman => déception du peintre
    Sinon le chef d'œuvre inconnu n'est pas censé être une nouvelle ?
  • DeustyDeusty Membre
    Auréliendu57 a écrit:
    Personne n'a remarqué la symbiose de l'artiste et de son oeuvre et traité le thème de la vieillesse ? :S
    c quoi sa la symbiose ?
  • yasu_oyasu_o Membre
    sinon pour Auréliendu57 si, si ne t'inquiète pas. J'ai vu la vieillesse du personnage et j'ai fais le lien avec le tableau qu'on nous peignait, tout en faisant habillement remarquer que le perso faisait penser à une œuvre vieillis par le temps.
  • Deusty a écrit:
    Auréliendu57 a écrit:
    Personne n'a remarqué la symbiose de l'artiste et de son oeuvre et traité le thème de la vieillesse ? :S
    c quoi sa la symbiose ?
    2. relation étroite (entre des personnes ou des choses)
    • être en symbiose avec ses amis

    Collection Microsoft® Encarta® 2003. © 1993-2002 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
  • Bonjour Yopdu57
    Portaire physique de Nicolas ? On sait qu'il est "jeune" c'est tout non ? Portait moral ça c'est ok
    En fait, j'ai voulu être synthétique : j'ai simplement mis qu'il était très certainement habillé de manière conformiste (vu la façon dont il s'étonne du manichéisme du veillard) et qu'il était jeune...
    Pas assez pour faire une sous-partie ?
  • utilisateur a écrit:
    Bonjour Yopdu57
    Portaire physique de Nicolas ? On sait qu'il est "jeune" c'est tout non ? Portait moral ça c'est ok
    En fait, j'ai voulu être synthétique : j'ai simplement mis qu'il était très certainement habillé de manière conformiste (vu la façon dont il s'étonne du manichéisme du veillard) et qu'il était jeune...
    Pas assez pour faire une sous-partie ?
    Ben si si t'as bien développé
    J'ai parlé de son attitude en fait (vivacité, actif, esprit de logique) mais pas du physique c'était trop tendu pas assez d'éléments de réponse.
    après ta sous-partie elle fait combien de lignes ?
  • DeustyDeusty Membre
    Auréliendu57 a écrit:
    Deusty a écrit:
    Auréliendu57 a écrit:
    Personne n'a remarqué la symbiose de l'artiste et de son oeuvre et traité le thème de la vieillesse ? :S
    c quoi sa la symbiose ?
    2. relation étroite (entre des personnes ou des choses)
    • être en symbiose avec ses amis

    Collection Microsoft® Encarta® 2003. © 1993-2002 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
    ok, ben moi j'étais loin de ses idées la
  • ZertiZerti Membre
    Bonjour à tous,
    Moi pour le bac de Français la question je ne l'ais as compris J'ai trouvé qu'elle était formulé bizarrement

    Après j'ai pris le commentaire et voici mes axes :

    I/ Une drôle de rencontre
    1°) La description de l'atmosphère et du vieillard
    2°) Le face à face

    II/ Des indices d'une peinture de Rembrant :
    1°) Le clair-obscur
    2°) (j'ai mis des choses mes pas arriver a nommer cette sous partie ")

    Qu'en pense-vous? Spécialement je pense que mon deuxième axe c'est du Hors Sujet mais bon je verrais bien
  • Ben si si t'as bien développé
    J'ai parlé de son attitude en fait (vivacité, actif, esprit de logique) mais pas du physique c'était trop tendu pas assez d'éléments de réponse.
    après ta sous-partie elle fait combien de lignes ?
    (re)bonjour Yopdu57
    Elle fait sept ou huit lignes (c'est la plus petite, mais j'écris gros). J'ai peur d'avoir tenté de "colmater" en remplissant sans véritablement m'appuyer sur le texte.
    J'aurais du parler de son attitude, effectivement...
  • 19911991 Membre
    Bonjour ,
    je suis médiocre en français c'est pourquoi j'aimerais votre avis sur mon plan de commentaire ! J'ai l'impression d'avoir complétement dériver=)

    I. Un portrait réaliste
    1. Cadre spatio-temporel
    2.Un désir de précision ( abondance d'adjectifs qualificatifs , temps , verbes d'état, ...)

    II. Un registre épidictique
    1. Blâme du vieillard
    2.Caricature

    Dans II)2. j'ai montré que Balzac critiqué la société actuelle : elle juge trop les apparences !
    Je vous en pris dîtes moi combien j'aurais environ et si c'est vraiment HS ?
  • yasu_oyasu_o Membre
    Sinon je tenais à précisé qu'étant en S et ES, la diversité des plans était, pfffffffffffiou, gigantesque. Donc ne pas définir un plan comme correct ou non, les STG etc. ont eux un plan et des indications pour les axes, c'est plutôt eux qui devraient douter du respect de leurs axes

    non, nonnnn je transfère, manifestation du doute...

    Sinon je ne pensais pas que nous tomberions sur le Roman et la psychologie des personnages. Hum Ici sur Nancy on pensait que les L feraient de parfaits cobayes... [Oups non ce n'est pas méchant, mais souvent leurs connaissances sont bien supérieures aux notres en ce qui concerne le jeu des perso :pour cela qu'ils sont en L en même temps]
  • Il fallait parler d'un portrait réaliste ou pas ?
    C'était la question donc j'en ai pas parlé ...

    J'ai abordé les attitudes et descriptions pour définir une visée de l'homme
  • nnrs95nnrs95 Membre
    Aidez moi s'il vous plaît car je crois réellement avoir foiré mon commentaire, voici mon plan :

    I - Un portrait dépréciatif...
    1)Un physique désagréable

    -Lexique dépreciatif, rythme binaire, enumeration.
    2)Un homme vieux

    -Pas de nom explicite, caractérisé par "vieillard", sorte de surnom.

    II - ...Qui inspire les artistes

    1)Evoque l'art

    Evoque la curiosité, l'art, le respect et l'admiration

    2)Un portrait pittoresque ( qui peut-etre peint)

    Peut-etre peint grace au couleur, forme, details de la description

    III - Un vision de l'art

    1) Une vision absurde

    Pourquoi peindre un portrait aussi moche? Balzac donne sont avis "je ne sais quoi" et montre le ridicule des artiste en ironisant avec une recette et en invitant le lecteur a la faire ( a la porté de tous).

    2)Critique de rembrandt.

    Au début, couleur (vert, blanc) et envahissement du noir lors de la description de rembrant, negation (sans cadre) et presence du noir critiquand le clair-obscur.
  • ZertiZerti Membre
    vous pouvez me dire ce que vous pensez de mon plan (page 14) ? ca me fais grave stresser je crois que je suis HS avec tout ce que vous dite :/
  • CaroCaro Membre
    Zerti a écrit:
    Bonjour à tous,
    Moi pour le bac de Français la question je ne l'ais as compris J'ai trouvé qu'elle était formulé bizarrement

    Après j'ai pris le commentaire et voici mes axes :

    I/ Une drôle de rencontre
    1°) La description de l'atmosphère et du vieillard
    2°) Le face à face

    II/ Des indices d'une peinture de Rembrant :
    1°) Le clair-obscur
    2°) (j'ai mis des choses mes pas arriver a nommer cette sous partie ")

    Qu'en pense-vous? Spécialement je pense que mon deuxième axe c'est du Hors Sujet mais bon je verrais bien
    Moi j'ai pris Dissert cependant je trouve ton I très intéréssant mais le reste beaucoup moins, mais il faut voir le contenu.
  • cec33cec33 Membre
    J ai pris le commentaire je suis pas sur de la deuxieme partie ...

    I) description du personnage
    -nombreuses hyperboles, lexique de la vieillesse et du fantastique ainsi que la ligne 13-14 font de lui un monstre "diabolique"
    - différence entre ce que attend le narrateur et ce qu il voit
    - insistance (utilisation d impératif) volonté de faire un personnage monstrueux
    -« il se recula » « examina curieusement » comme si le vieil homme était un animal
    - les comparaisons ac socrate et rabelais rapprochent le personnage du réel mais on peut aussi y voir une moquerie de Balzac …

    II) moquerie de Balzac et critique
    -« je na sais quoi « : intervention de Balzac expression assez péjorative ? véritable envie de rendre ce personnage hideux
    - différence entre ce que attend le narrateur et ce qu il voit (reprise du 1er) c est une antithèse c est une critique renforcé par « affriande » : opposition ac ce personnage décrit par B.
    - comparaison : il met le personnage au même plan que Rabelais et Socrate
    - toile de rembrandt ? personnification
    - « que s est approprié la grand peintre » « approprié « ? malhonnêté ce grand peintre ? antiphrase ? moquerie
    - recette de cuisine « mettez entourez la jetez la « simplicité

    après j ai dit que le vieillard représenté le mouvement (lexique de la vieillesse ? mouvement depassé , lexique de l arogance ) mais la je suis vraiment pas sur
  • yasu_oyasu_o Membre
    1991 a écrit:
    critique de la société d'aujourd'hui
    Eux je dirais qu'il y a un léger vide entre Balzac [XIXe] et nous [XXI] :D

    Mais j'étais bien tenté de dire ca aussi, seulement, non. La société du XIX fut essentiellement marquée par des progrès sociaux et des révolutions artistiques.

    Encore une petite question, dans cette description du vieillard, quelqu'un à t-il trouvé un lien avec le classicisme, par exemple avec la conception de l'art? [Très puriste je dirais, organisée, précise dans les couleurs aussi]
  • Bon alors....

    COncernant Aurélien57machintruc....

    J'ai noté aussi la métaphore filée maritime, bien sur, qui est en fait un thème Baroque, et qui évoque effectivement la fuite du temps, donc ici la vieillesse.

    Concernant mon Commentaire, je suis bien loin du symbiose peintre/ tableau.

    Je vous montre mon plan, cool ou pas cool, on s'en fout, c'est fait mais c'est juste pour apporter une nouvelle vision de la chose...

    I/ Un portrait à première vue Réaliste. (jusqu'à la rien de bien étonnant), ou un portrait en situation.

    A/ Un cadre réaliste
    (perso réels, cadre réel, vraisemblable, petit complément sur Poussin..)
    B/ L'habile jeu des verbes, un portrait en situation
    (d'abord PS de narration, après impératif, adresse au lecteur, ensuite imparfaitd e description...)
    C/ L'abondance des descriptions, images,asyndète, hyperbate blabla, qui en fait un portrait fortement réaliste.

    II/ Olala, mais c'est qu'en fait, c'est un double portrait, qui éveille l'imagination chez le lecteur, faisant apparaitre une couleur fantastique à cet extrait!


    A/ Le double portrait.
    (d'un coté vieillard, miteux etc, de l'autre personne posée qu'on respecte, et riche (en fait c'est le mécène quoi.) Avec le "mais" (je suis d'ac aurélien, qui fait toute la différence.
    B/ L'appel de Balzac à l'imagination.
    (impératif, mais aussi impersonnalité du vieux, et aussi les "ou" qui permettent au lecteur de choisir, le tableau qu'on doit imaginer.)
    C/ La couleur fantastique.
    ( oxymore bizaarerie/ magnificence dès le début., le diable... LE JE NE SAIS QUOI, grande question du XIX, qui sera reprise par Freud, psychanalyse, blabla, que Sais-je, qui Suis-je?) et enfin, le tableau qui "marche", qui sort de son cadre, le paroxysme du fantastique.

    CCL/ Cela n'est pas anodin, Hop la début XIXème fracture ROmantisme/ réalisme. ET si pour stendhal, romancier réaliste, le roman est un miroir que l'on promène le long d'un chemin", pour chateaubriand, qui préfigure le romantisme, lui prone l'imagination: "L'existence est vide et fade, l'imagination riche et débordante d'id. On habite avec un coeur plein un monde vide, à peine a-t-on pensé à un rien, qu'on est désabusé de tout!".

    Voilà.
  • ZertiZerti Membre
    Caro a écrit:
    Zerti a écrit:
    Bonjour à tous,
    Moi pour le bac de Français la question je ne l'ais as compris J'ai trouvé qu'elle était formulé bizarrement

    Après j'ai pris le commentaire et voici mes axes :

    I/ Une drôle de rencontre
    1°) La description de l'atmosphère et du vieillard
    2°) Le face à face

    II/ Des indices d'une peinture de Rembrant :
    1°) Le clair-obscur
    2°) (j'ai mis des choses mes pas arriver a nommer cette sous partie ")

    Qu'en pense-vous? Spécialement je pense que mon deuxième axe c'est du Hors Sujet mais bon je verrais bien
    Moi j'ai pris Dissert cependant je trouve ton I très intéréssant mais le reste beaucoup moins, mais il faut voir le contenu.
    Merci Caro, je verrais bien ma note "
  • cec33 a écrit:
    J ai pris le commentaire je suis pas sur de la deuxieme partie ...

    I) description du personnage
    -nombreuses hyperboles, lexique de la vieillesse et du fantastique ainsi que la ligne 13-14 font de lui un monstre "diabolique"
    - différence entre ce que attend le narrateur et ce qu il voit
    - insistance (utilisation d impératif) volonté de faire un personnage monstrueux
    -« il se recula » « examina curieusement » comme si le vieil homme était un animal
    - les comparaisons ac socrate et rabelais rapprochent le personnage du réel mais on peut aussi y voir une moquerie de Balzac …

    II) moquerie de Balzac et critique
    -« je na sais quoi « : intervention de Balzac expression assez péjorative ? véritable envie de rendre ce personnage hideux
    - différence entre ce que attend le narrateur et ce qu il voit (reprise du 1er) c est une antithèse c est une critique renforcé par « affriande » : opposition ac ce personnage décrit par B.
    - comparaison : il met le personnage au même plan que Rabelais et Socrate
    - toile de rembrandt ? personnification
    - « que s est approprié la grand peintre » « approprié « ? malhonnêté ce grand peintre ? antiphrase ? moquerie
    - recette de cuisine « mettez entourez la jetez la « simplicité

    après j ai dit que le vieillard représenté le mouvement (lexique de la vieillesse ? mouvement depassé , lexique de l arogance ) mais la je suis vraiment pas sur
    Pas compris pourquoi il se moquait avec la comparaison de Rabelais et Socrate
    Au contraire c'est mélioratif sinon ton I est bon
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.