Fiches méthode Bac de français 2020

2

Réponses

  • Salut moi je suis en seconde et j'ai la même dissertation.En anti thése j'ai mi en exemple que les romans autobiographique racontant un fais historique (par exemple la guerre) n'a pas besoin d'un récit sur l'enfance si celui ci se passe avant la guerre car l'enfance peux paraître dérisoir par rapport à se qui c'est passé ensuite à moins que l'auteur a voulu comparé sa vie avant et aprés. Cependant je sais pas si mon argument est juste...-_-"
  • delbiedelbie Membre
    J'ai vu cette dissert dans les annales du bac! Voici le plan qu'ils mettaient :

    I) A la recherche du temps perdu
    1) A la recherche d'un paradis persu et une réserve de bonheur inaltérable
    2) La recherche d'une origine
    3) Se créer une cohérence, anéantir l'écartèlement entre passé et présent

    II) L'enfant face aux parents, aux adultes : hommage ou revanche?
    1) L'hommage aux parents
    2) Une revanche? Il faut régler ces comptes...
    3) Présenter aux adultes une image d'eux-mêmes, faire connaîttre le monde des enfants : un miroir tendu (les adultes ne se rendent pas compte de l'impact que leur attitude peut avoir sur un enfant)

    III)L'adulte dans l'enfant
    1) Une période de formation
    2) Se confesser? Se donner une excuse?
    3) Le rôle catharique : un fardeau qu'on évacue

    IV) Quand l'enfance n'a rien avoir avec le propos
    1) Le cas de l'enfance sans histoire, sans bonheur ni blessure
    2) Le cas des mémoires et du journal
    3) Quand la vie a commencé...plus tard (celle qui mérite d'être relatée)

    Mais au final, l'enfance garde une place de choix dans l'autobiographie. Elle est fascinante parce qu'elle porte en elle et les joies les plus intenses et les blessures les plus douloureuse, bien plus que l'âge adulte, à tel point que certains autobiographes arrêtent le récit quand se termine cette période.


    Si tu bloque, tu peux t'en inspirer, cependant, il y aurait quelques petites choses à redire dans ce plan, essaie d'améliorer, ne copie surtout pas! (ton prof doit avoir les annales)
    Pour les exemples, vous avez dû étudier des textes en parallèle, tu peux t'en servir!
  • en faite c'est moi qui ai ressorti se vieux topic... pour savoir si mon argument est valable le plan je l'ai deja

    introduction (definition de l'autobiographie)

    1er axe:en quoi c'est favorable de faire un récit d'enfance (3 paragraphes+ exemples de livres lu en cour + exemple de lecture cursive)
    2ém axe:en quoi le réci de l'enfance dans l'autobiographie ne sert à rien (3 paragraphes+ exemples de livres lu en cour + exemple de lecture cursive)

    conclusion
  • sam6sam6 Membre
    Bonjour,

    Je dois répondre à une question sur l'autobiographie en 1 page environ. La question est: Peut-on dire que Les Mots de Jean Paul Sartre, est simplement un récit d'enfance?
    Voila mes pistes:
    1) un récit d'enfance
    2)un récit satirique
    3) un récit de fiction?
    3) un récit didactique(pour l'auteur) ?

    J'espère que vous pourrez m'aider...

    Merci d'avance,

    Bonne soirée.
  • bonjour tt le monde,

    je suis en 1ère L et j'ai besoin d'aide pour une dissert' sur l'autobiographie.
    Le sujet c'est :
    Un autobiographe doit-il nécessairement évoquer le récit de son enfance?
    (sachant que la prof veut qu'on aborde essentiellement la notion du pourquoi l'évoquer ou non)

    J'ai déjà fait mon plan et trouvé mes arguments et la plupart de mes exemples.
    Là où je rencontre un petit problème c'est pour l'exemple concernant le fait qu'un autobiographe n'évoque pas toujours son enfance dans le récit de sa vie.
    J'y ai développé deux arguments :
    - l'auteur souhaite relaté un événement historique au travers de sa propre existence ou témoigner de certain faits qui ne concernent donc pas son enfance (ex: primo levi, mouna ayoub...)
    - l'auteur raconte une autre partie de sa vie (qui n'est pas en lien avec un événement historique comme dans le premier argument) car il a peur de ne pas se souvenir assez bien de son enfance ou alors il craint que celle-ci soit trop commune (beaucoup d'autobiographes l'abordent dans leur oeuvre) → et c'est là le problème, je ne trouve pas d'exemples d'autobiographie sans évocation de l'enfance (et sans relation avec la volonté de témoigner d'événements historiques)

    si jamais vous avez quelques exemples d'autobiographies qui ne parlent pas de l'enfance et qui ne sont pas en lien avec un témoignage de faits historiques (comme pour primo levi), ça m'aiderait beaucoup pour finir ma dissert'!

    merci d'avance à tous ceux qui ont une réponse à m'apporter!
  • big_cjbig_cj Membre
    Bonjour, j'ai fais une dissertation, j'ai terminé l'introduction et la première partie, mais je bloque à la seconde partie, c'est la première fois que je fais une dissertation. Ma 2nd partie consiste à répondre à cette question : " En revanche le récit de l'enfance de l'autobiographe doit obligatoirement évoquer un épisode marquant de son enfance ?" Merci de m'aider
  • Vu qu'il y a “en revanche” il serait bien que tu mettes l'énoncé de la première question, car l'argumentation va dépendre de ce qui précède. Ta seconde partie ne vient pas comme ça dans le vide
  • big_cjbig_cj Membre
    La première question est : " Pourquoi le récit de son enfance est important, voir obligatoire dans l'autobiographie?"
  • " Pourquoi le récit de son enfance est important, voir obligatoire dans l'autobiographie?"
    " En revanche le récit de l'enfance de l'autobiographe doit-il obligatoirement évoquer un épisode marquant de son enfance ?"

    On te demande de passer du général (récit de l'enfance) au particulier (épisode marquant) : ce particulier est-il obligatoire ? tu peux donc répondre
    -oui, il l'est ; avec exemples et arguments
    -non, il ne l'est pas ; avec exemples et arguments
    Bien sûr cela demande de connaître quelques autobiographies, mais vous avez vu ça en cours supposè-je
  • big_cjbig_cj Membre
    Pour la 2ème partie j'ai mis ceci : " L'autobiographe n'a pas l'obligation d'évoquer un épisode marquant de son enfance. L'auteur fait le récit de son enfance pour mieux comprendre son caractère et les décisions qu'il a prises. L'auteur n'a peut être pas eu d'évènement marquant. L'autobiographe n'est peut être pas obligé d'évoquer un épisode marquant, mais cela peut être une nécessité afin de se connaitre adulte..." et je bloque ici, je ne vois plus ce qu'il faut rajouter.
  • Il te faut donner des exemples ! sinon ton argumentation n'ira pas loin
    Et puis il faut donner les deux avis contraires, c'est la base de la dissert
  • big_cjbig_cj Membre
    Donc je peux donner le contraire des arguments de la première partie. Mais c'est pas très facile de trouver des arguments. Je pensais que l'on pouvais me donner des arguments et moi j'aurai développer. je vais essayer de chercher quand même.
  • Non, pas le contraire de la première partie. Regarde ce que je t'ai répondu en premier !
    C'est à toi à trouver des arguments, appuyés obligatoirement par des exemples. Tu peux aussi donner l'exemple d'abord. Par ex, dans tel autobio, l'auteur ne relate pas d'épisodes marquants ; dans telle autre autobio, l'auteur relate plus particulièrement....
  • big_cjbig_cj Membre
    ok. Ce que je me suis dis comme argument c'est: l'auteur n'est pas obligé car il n'a pas eu d'évènement marquant, il a peut être eu une enfance calme sans mauvais et bons souvenirs. Parce que son enfance n'a pas d'importance pour lui, les évènements qu'il a eu ne valent rien
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Big-cj,

    Je pense que, par construction, une autobiographie qui rappelle un souvenir d'enfance ne peut que rappeler un souvenir marquant. En effet, la mémoire consciente ne garde que certains souvenirs et ce de manière tardive. Ces souvenirs restent marqués en raison de leur charge affective le plus souvent. Tu auras donc du mal à trouver des autobiographies qui relatent des banalités sur l'enfance. Note aussi que l'enfance est une époque magique, même lorsqu'elle a été douloureuse, c'est l'âge où l'imagination est reine...
  • En effet, la plupart des autobio ne sont pas “plates” pour les souvenirs d'enfance. Relis, par ex, Poil de Carotte ou Le petit chose
  • big_cjbig_cj Membre
    Donc cela veut dire que récit d'enfance= évènement marquant, non?
  • Non, sinon on ne te poserait pas la question
  • big_cjbig_cj Membre
    j'ai l'impression qu'il me manque des exemples, en classe on a pas lue d'autobiographie (pas encore), mais notre prof nous a donné trois textes autobiographiques :
    -"Stendal, La vie d'Henri Brulard"
    -"Michel Leiris, L'Age d'homme"
    -"Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe"
    Mais ils parlent tous d'évènements marquants, et j'ai pas d'autres exemples.
  • Oui cela rejoint ce que dit Jean-Luc et ce n'est pas surprenant
    On te pose la question
    " En revanche le récit de l'enfance de l'autobiographe doit-il obligatoirement évoquer un épisode marquant de son enfance ?"
    Donc tu peux dire que tes lectures montrent que oui ; mais en tant que lectrice tu peux exprimer un point de vue différent : “en revanche” et “doit-il” invitent clairement à discuter l'affirmation
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.