Fiches méthode Bac de français 2021

bonjour,

voici mon sujet de dissertation: En quoi la mise en scène peut-elle contribuer à la construction des personnages au théatre ?


j'aimerais savoir si mon plan vaut quelque chose et si possible comment je pourrais l'améliorer.


I) Des moyens techniques permettant de faire évoluer des personnages
1- jeu de lumière ( assombrir la scène pour montrer que le personnage est dans une période difficile)
2- les masques ( donner de l'émotion sur le visage du personnage) et les maquillages
3- les bruitages et même les machineries
4- les décors

II) Une mise en scène que seul le metteur en scène peut mettre ne ouevre.
1- la gestuelle des personnages
2- interprétation que le metteur en scène se fait du texte
3- le jeu des acteur , tonalité de la voix

III) Mais des limites , la mise en scène ne contribue pas tout le temps à la construction d'un personnage

1- Des règles imposées directement par l'auteur ( didascalies , règle de lieu , de temps


la troisième partie n'est pas bien mais je ne trouve pas de troisième partie alors j'ai quand même proposé une idée ==> les limites...
voila je vous remercie d'avance pour votre aide
«1

Réponses

  • Bonjour, foozz.
    Normalement un metteur en scè_ne commence son travail sur le texte d'un auteur. Par la suite il fait des recherches spécifique (époque, psychologie, l'historique des mises-en-scène de la pièce) et puise dans sa formation et ses propres connaissances. Ainsi évolue l'idée dramaturgicale qu'il va appliquer pendant son travail avec les acteurs. S'il travail en amont avec les différents ateliers d'un théâtre, les acteurs ne se mettent en costume et dans le décor que assez tardivement.
    Aussi aurais-j'inversé les I et II.

    Attention à la construction d'un personnage. Un comédien n'est pas toujours une marionnette dans les mains d'un maître, et les méthodes des tous les metteurs en scène ne sont pas si directives que chez les monstres hollywoodiens. L'acteur aussi est responsable en partie pour le personnage et sa projection. Et puisque j'ai commencé avec le texte, l'auteur aussi.

    Il y a des metteurs en scène qui ballayent les didascalies d'origine dans leur cherche pour une nouvelle interprétation du texte. J'ai assisté à un "Salome" d'Oscar Wilde à Dublin l'année dernière, où tous les personnages restent tout le temps sur scène. Il y a quelques temps j'ai vu un "Hamlet" joué entièrement par des hommes, tous habillés en pantalon et col roulé noirs. Dans le monde de l'opéra, les productions wagneriennes depuis la deuxième guerre mondiales sont de plus en plus psychologiques et de moins en moins réalistes. (Sauf une transposition "Marxiste" dans un monde industriel du XIXème siècle pour le "Ring des Nibelungs" de Patrice Chéreau à Bayreuth dans les années 70.) Les bons textes supportent bcp de tranposition.
  • merci de votre aide


    Donc je propose un autre plan après avoir lu vos conseils


    I) Un metteur en scène qui fait évoluer les personnages selon ses goûts et ses connaissances

    1-libre choix d'interpretation de la pièce
    2- le metteur en scène peut choisir les costumes qu'il souhaite
    3- il peut aller au delà du texte pour renforcer le caractère d'un personnage <=== j'ai eu cette idée mais hélas je ne trouve pas d'exemple si quelqu'un en a un ...

    II) Des moyens techniques qui font évoluer les personnages
    1- jeu de lumière
    2- bruitages et machineries
    3- les objets , les masques

    III) Les acteurs eux aussi font évoluer le personnage qu'ils incarnent.
    1- jeu des acteurs ( voix)
    2- gestuelle ( démarche , mimique... )
    3 - improvisation ( commedia dell'arte )

    C'est la première fois, sur les dizaines de dissertations que j'ai pu faire, que j'ai vraiment du mal à mettre en place mes idées.

    voila aussi il m'est difficile à problematiser le sujet , je me suis posé des questions sans trouver vraiment la problematique.

    par exemple : comment celui qui incarne le personnage peut-il en tirer toute la profondeur?

    merci pour ceux qui prennent le temps de lire ce message.
  • Je recommence en te disant qu'en ce qui concerne les plans, je ne suis nullement expert; c'est pas dans mes cordes du tout!

    Je ne sais qu'être boîte à idées en quelque sorte.

    Le mot "contribuer" implique la participation d'autres que le metteur en scène à la construction d'un personnage.

    Pour moi
    Un personnage vit
    I sur papier (que dit le texte?) mais reste dans les deux dimensions de la page, donc 'plat' et brut;
    II dans la tête d'un metteur en scène et dans le corps de ses acteurs qui répétent et travail l'idée dramaturgicale
    III devant le public, encadré par les autres éléments (techniques, mais faisant partie de la mise-en-scène) d'encadrement. Il achève l'œuvre de sa création et recréation pleinement en trois dimensions.

    La construction on a traité. Le m-e-s motive l'acteur pour trouver le sens du texte ainsi que les profondeurs (psychologiques) et qualités d'un personnage. Après, chaque personnage doit agir et réagir (réciproquement) avec les autres pour construire la pièce.
  • contribuer comme vous dites implique d'autre personnes que le metteur en scène , certes il y a les acteurs mais je ne vois personne d'autre.



    sinon dans vos propositions je ne comprend pas votre I) car cela ne fait pas parti du sujet car le texte ne fait pas parti de la mise en scène.



    je pensais garder le même plan que j'avais fait ci-dessus mais vos propositions m'embruille un peu la tête même si cela me donne des idées.
  • Sans texte, aucun personnage, aucune dramaturgie seraient possibles!
    Le texte donc contribue à la construction du personnage.

    Je rappelle que je suis nul en plan :) mais bon en idées d'habtude :cool:
  • Tout à fait d'accord mais le texte ne fait pas parti de la mise en scène donc on ne peut pas en faire une première partie.
  • voila j'ai essayé de mettre en place une problematique, si on pouvait m'aider à l'améliorer cela serait aimable :)


    la voici : comment, à partir du corps des acteurs et des moyens techniques dont dispose le metteur en scène, peut-on tirer toute la profondeur d'un personnage ?


    bien sur j'ai essayer d'être cohérent avec le plan ci-dessus qui me semble correct mis à part la première partie .
  • Bon... je sais que vous avez beaucoup de demande, mais si vous avez un peu de temps j'aimerai bien que l'on me dise si ce que je fait est juste ou non car cela me rassurerait afin d'approfondir ma dissertation. En fait j'aimerai savoir si mon plan correspond à ma problématique ( je sais que je suis lourd à demander cela mais je suis du genre perfectioniste, j'aime améliorer ce que je fais)

    Aussi j'ai élaborer une introduction afin de savoir ce que vous en pensez.

    INTRO:
    La mise en scène est selon la définition d’André Antoine « l’art de dresser sur les planches l'action et les personnage imaginés par l’auteur dramatique ».En effet c’est à la représentation que ces protagonistes donnent toute leur mesure, parce qu’elle permet de faire vivre les personnage et les rendre concrètement visible, audible. Si les personnages constituent l’élément primordial d’une pièce, quelles sont les ressources spécifiques dont dispose le théâtre pour faire exister un ou des personnages ?
    La question est de savoir comment, à partir du corps des acteurs et des moyens techniques dont dispose le metteur en scène, peut-on tirer toute la profondeur d'un personnage ?
    Tout d’abord le personnage vit dans la tête d’un metteur en scène , ensuite des moyens techniques permettent l’évolution des personnages et enfin le corps des acteurs contribue à édifier le personnage qu’ils incarnent

    merci de votre aide.
  • Moi, je l'aime bien, foozz. :)
  • J'ai la même dissertation que toi a rendre mais contrairement à toi, je n'ai pris que 2 axes:

    I- Les Moyens techniques
    1-jeux de lumière
    2-maquillage
    3-machinerie

    II- Effets visuels et sonores
    1-gestuelle
    2-costumes et décors
    3-intonations

    Dis moi ce que tu en penses
  • Je trouve la citation de AA particulièrement à propos.
    Je ne suis pas du tout féru des plans, mais je ne vois pas en quoi tu ne peux pas faire par la suite
    I Texte (didascalies => environnement du comédien, inspiration du Metteur en Scène)
    II Metteur en scène (dramaturgie: interprétation nouvelle? Ses connaissances intellectuelles + techniques)
    III L'Acteur dans tout cela (sa contribution, sa formation par le metteur en scènela communication d'un concept vers le public par l'équipe d'acteurs/techniciens)
    Conclusion: AA avait raison.
  • en fait je prendrais bien le II et les III mais hélas je suis desolé mais je n'arrive pas à voir en quoi le texte entre dans la mise en scène, le sujet est "en quoi la mise en scène peut-elle contribuer à la construction des personnages au théâtre ?"

    Le texte ne fait pas partie de la mise en scène , je sais bien que sans texte il n'y a pas de mise en scène mais en parlant du texte j'ai l'impression de sortir du sujet.
  • Trois exemples de didascalie de Roméo & Juliette:

    Une salle dans la maison de Capulet.
    Entrent plusieurs valets portant des serviettes


    D'une grande famille, grande maison, grnade salle des fêtes (décor)
    si trois valets se parlent par la suite, un metteur en scène peut faire venir plus de monde pour préparer cette grande fête.

    Entrent le vieux Capulet, puis, parmi la foule des convives, Tybalt, Juliette et la nourrice ; enfin Roméo, accompagné de ses amis, tous masqués. Les valets vont et viennent

    Ordre d'entrée de personnages envisagée par Shakespeare: correspond à l'étiquette de l'époque: seigneurs, leur train, les invités.
    Capulet est mentionné seul (mais plus tard sa femme fait demander Juliette). Il convient de le distinguer par costume.
    On ne sait distinguer Tybalt Capulet et Roméo Montague des autres invités: ils se confondent dans la masse et sont masqués. C'est un bal masqué.


    prenant la main de Juliette

    Un geste fort. R, était il timide avant? L'attitude de J, était-elle décourageant avant? Le caractère d'un personnage est indiqué par les didascalies en qq sorte.


    Dialogue:
    ROMÉO, prenant la main de Juliette. - Si j'ai profané avec mon indigne main cette châsse sacrée, je suis prêt à une douce pénitence : permettez à mes lèvres, comme à deux pèlerins rougissants, d'effacer ce grossier attouchement par un tendre baiser.

    JULIETTE. - Bon pèlerin, vous êtes trop sévère pour votre main qui n'a fait preuve en ceci que d'une respectueuse dévotion. Les saintes mêmes ont des mains que peuvent toucher les mains des pèlerins ; et cette étreinte est un pieux baiser.

    ROMÉO. - Les saintes n'ont-elles pas des lèvres, et les pèlerins aussi ?

    JULIETTE. - Oui, pèlerin, des lèvres vouées à la prière.

    ROMÉO. - Oh ! alors, chère sainte, que les lèvres fassent ce que font les mains. Elles te prient ; exauce-les, de peur que leur foi ne se change en désespoir.

    JULIETTE. - Les saintes restent immobiles, tout en exauçant les prières.

    ROMÉO. - Restez donc immobile, tandis que je recueillerai l'effet de ma prière. (Il l'embrasse sur la bouche.) Vos lèvres ont effacé le péché des miennes.

    JULIETTE. - Mes lèvres ont gardé pour elles le péché qu'elles ont pris des vôtres.

    ROMÉO. - Vous avez pris le péché de mes lèvres ? Ô reproche charmant ! Alors rendez-moi mon péché. (Il l'embrasse encore.)

    JULIETTE. - Vous avez l'art des baisers.

    amour courtois => amour désir => amour physique.
    L'attitude et gestuel et ton de voix suivra le texte dans cette progression.

    connaissance des symboles de l'Église. De quel ton? Révérence et respect? Moqueur? Certes il y a jeux de mots. Comment deux ados, vont-ils dire ces mots?


    Mais en fait, je parlais de la construction d'un personnage, non pas contribuer à la mise en scène....
  • merci pour ces exemples

    avez vous des exemples montrant que parfois le metteur en scène peut aller au delà du texte en habillant par exemple un personnage modernement alors qu'il s'agit d'une pièce classique.

    J'ai lu un exemple comme cela où hamlet à été joué par un acteur noir dans l mise en scène de peter brook : ce choix renforce par un aspect visuel la marginalité du personnage, seul et isolé dans une société à laquelle il est en butte.
    j'ai tiré cet exemple d'une dissertation des annales, cependant je trouve cela un peu raciste de dire que du fait qu'il soit noir cela renforce la marginalité du personnage.
  • Voir mon msg #3!

    Pas vraiment raciste: Le Prince Hamlet de Danemark ne risqua que d'être blanc (et de surcroit probablement blond! :) )
    Faire jouer ce personnage par un noir est soit de la provoc., soit un 'statement' sur l'égalité des races.
  • Bonjour fooz,

    Je ne sais pas bien le plan d'une dissertation mais je peux t'apporter mon vécu de comédien.

    La première chose c'est la construction du personnage, dans son physique, et dans son mental, comment réagit t'il, comment se comporte t'il dans la vie de tous les jours.

    Normalement le metteru en scène donne des indications aux comédiens pour leur expliquer sa vision de la pièce et des personnages. Le comédien construit alors son personnage et le soumet lors des répétitions au metteur en scène qui l'affine au fur et à mesure, jusqu'à pouvoir voir dans ce que le comédien effectue ce que lui même voit du personnage.

    Concernant la gestuelle, je rejoins une des remarques lues sur ton fil, les comédiens ne sont pas des singes savants et il peut être très frustrants pour eux d'avoir "une gestuelle imposée", et il est bien que les comédiens puissent proposer leur gestuelle, même si celle ci peut être revue par le metteur en scène.

    De toute façon une fois le personnage acquis, la gestuelle corrspondante va a vec.

    En réalité il y a un partag et le comédien a une part de la création artistique du personnage, que le metteur en scène affine par ses directives.

    voila, bon courage
  • merci d'avoir partagé votre expérience de comédien :)



    Sinon j'aimerais savoir si quelqu'un à déjà vu une pièce où les techniciens de la lumière mettent en évidence les sentiments d'un personnage grâce à un jeux de lumière.

    Je demande cela car en fait la difficulté de cette dissertation c'est de trouver les bon exemples ce qui est difficile
    J'ai du mal à en trouver même après avoir lu quelque pièce comme :
    le cid de Corneille
    le malade imaginaire de Molière
    Le bourgeois gentilhomme
    Don juan
    L'avare
    Tartuff
    l'île aux esclaves de Marivaux
    polyeucte de Corneille
    et d'autre ....
  • Je viens de trouver ce lien, qui me semble intéressant de façon générale.Le Théâtre
  • Si ça peut t'aider:
    Dans Dom Juan de Molière, il ya beaucoup de jeu de lumière (dans la représentation que j'ai vu) Cétait grâce a ses jeux de lumières que les émotions et la gravité ou severité de certaines scènes pouvaient être perçues.. Puisque cette représentation était en noir et blanc il y avait aussi un jeu de contraste..
    J'espère que ça pourra t'aider dans ta dissert' bon courage :)
  • merci à tout ceux qui m'ont aidé j'ai finis de rédiger ma dissertation :)

    Il me manque juste un exemple,


    Avez vous déà vu une pièce ou le comédien s'adresse au public , moi il me semble que j'avais déja lu une pièce où le comédien parle au public.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.