Méthode commentaire Méthode dissertation

Bonsoir

je trouve du mal à comprendre quelques vers. pouvez vous m'expliquez ce qu'il veut dire dans cette partie du poème "les malheureux"?

[...]

Oh ! le nuage vain des pleurs et des affronts

s’envole, et la douleur passe en criant : Espère !

Vous me l’avez fait voir et toucher, ô vous, Père,

Juge, vous le grand juste et vous le grand clément !

Le rire du succès et du triomphe ment ;

Un invisible doigt caressant se promène

Sous chacun des chaînons de la misère humaine ;

L’adversité soutient ceux qu’elle fait lutter ;

L’indigence est un bien pour qui sait la goûter ;

L’harmonie éternelle autour du pauvre vibre

Et le berce ; l’esclave, étant une âme, est libre,

Et le mendiant dit : Je suis riche, ayant Dieu.

L’innocence aux tourments jette ce cri : C’est peu.

La difformité rit dans Ésope, et la fièvre

Dans Scarron ; l’agonie ouvre aux hymnes sa lèvre ;

Quand je dis : —La douleur est-elle un mal ? — Zénon

Se dresse devant moi paisible, et me dit : — Non.-

Oh ! le martyre est joie et transport, le supplice

Est volupté, les feux du bûcher sont délice,

La souffrance est plaisir, la torture est bonheur ;

Il n’est qu’un malheureux : c’est le méchant, Seigneur.


Réponses

  • LaoshiLaoshi Membre

    Dans ce passage du long poème Les Malheureux qu’il faudrait d’ailleurs replacer dans son contexte, Victor Hugo manie avec virtuosité l’antithèse dont il est coutumier. Tout cet extrait repose sur le paradoxe.

    Le malheur n’est pas du côté que l’on croit.

    La souffrance devient sublime dès lors qu’elle est habitée par l’espérance.

    La misère sociale est richesse aux yeux de Dieu.

    On observe comme un retournement entre l’apparent bonheur qui s’appuie sur des turpitudes et la lumière finale qui sauve les pauvres et les fait riches.

  • soso1945soso1945 Membre

    Merci Laoshi

    Quelle est cette lumière finale? est-ce la lumière de Dieu?

    Qu'est-ce qu'il veut dire ici:

    "L’harmonie éternelle autour du pauvre vibre// Et le berce ; l’esclave, étant une âme, est libre"

  • LaoshiLaoshi Membre

    Oui c’est la lumière de Dieu.

    L’esclave en tant qu’être pensant est maintenu en servitude quant à son corps, mais son esprit est libre.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.