Méthode commentaire Méthode dissertation


Bonjour,

J'ai une dissertation à rendre, et le professeur m'a dit que dans certains poèmes Baudelaire extrait la beauté du mal, et dans d'autres il transfigure seulement le mal...

Mais je n'arrive pas à faire la différence et comprendre dans quels poèmes il l'extrait Réellement !

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    Deux exemples

    Dans "Harmonie du soir", Baudelaire transfigure son spleen, qui reste bien réel, mais estompé, en un moment religieux extatique.

    Dans "le Cygne", il décrit la laideur des travaux haussmanniens. Le mal est donc bien omniprésent mais, au travers de ce spectacle pitoyable, il peut évoquer son sentiment d'exilé en quête du paradis perdu. C'est le décor qui fait surgir son travail de mémoire esthétique.

  • seklesssseklesss Membre

    Merci,


    Pensez vous que dans les poèmes " à une mendiante rousse" mais encore " la mort des pauvres " Baudelaire extrait la beauté du mal, le beau de la laideur ?

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Dans "à une mendiante rousse", oui. En revanche "la mort des pauvres" me paraît plutôt une transfiguration, l'espoir d'un au-delà meilleur.

  • seklesssseklesss Membre

    Re-Bonsoir,


    De plus, Dans quels poèmes Baudelaire n'extrait pas la beauté du mal, et ne la transfigure pas non plus ? C'est pour un contre argument, un poème ou il ne fait rien de tout sa.

    J'espère que vous me comprenez.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Quelques possibilités ;

    La cloche fêlée

    L'ennemi

    Le Tonneau de la Haine 

    Mais attention si dans le thème il n'y a pas d'embellissement, le traitement poétique ouvre sur l'autotélisme.

  • seklesssseklesss Membre

    Merci énormément de votre aide,

    Enfin, si vous en avez encore 1 ou 2 qui sont une transfiguration sa m'aiderait beaucoup.

    Encore merci

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Moesta et errabunda

    Réversibilité

    Une servante au grand cœur

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.