Bonjour,

Je souhaiterais avoir des renseignements et témoignages à propos de différents foyers parisiens, en particulier ceux-ci, dans le 5e arrondissement :

- le foyer Sainte-Marie

- la maison des lycéennes

- le foyer Les Écoles

Je remercie tous ceux qui auront la gentillesse de me répondre et de me faire part de leur expérience.

Et si vous avez d'autres foyers à me conseiller, n'hésitez pas à m'en faire part ! Merci à tous 😊

Réponses

  • SharpeiSharpei Membre

    Bonjour Dia,


    J'avais justement le même questionnement que vous et je donc sans réponse pour l'instant.

    Par contre, je peux émettre une info/remarque, que certains foyers de type religieux demandent beaucoup pour l'intégration de nos filles. J'ai lu sur un site que l'un d'eux demandaient les notes de classe de l'élèves sur la 1ere et la terminal à cela s'ajoutait aussi une lettre de motivation de notre enfant. Je suis subidatif quant à ce type de sélection car les notes de classe sont d'ordre privé et une lettre de motivation me semble exagéré. Il aurait suffit de demander si l'enfant poursuit ses études dans une filière spécifique pour comprendre le niveaux d'étude de l'élève quoique cet aspect revient aussi à de la discimination. Bref je reste pensif.

    Autre point, certains foyers se proposent aussi d'accompagner l'enfant sur le spirituel, voire un accompagnement psychologique et aussi une obligation de participer à des actions (ma fille voulant faire prépa, je ne pense pas qu'elle puisse, qu'elle veuille s'éparpiller sur d'autres activités que celles données par son lycée).

    A réflechir

  • ArthurArthur Membre

    Bonsoir,

    Il y a des critères de niveau et de comportement pour être retenu dans ces hébergements, ce qui est assez normal.

  • DiaDia Membre

    @Sharpei je pense qu'ils demandent les bulletins pour voir les appréciations et non les notes et ainsi sélectionner les élèves les plus sérieuses, de manière à assurer un cadre strict et propice au travail.

  • SharpeiSharpei Membre

    Bonjour @Dia

    Je réponds que cependant un élève qui demande une prépa est un gage de sérieux... non ?

    Mais ils sont libres de définir leurs niveaux de sélectivité.

    En fait je trouve que sur Paris il n'y a pas assez de sites d'hébergement comme Jean-Zay pour les étudiants provinciaux non boursier.

    L'éléve peut ne pas être boursier et les parents peuvent avoir des difficultés à libérer 800€ de location (voire 1000€) à cela s'ajoute les fraits de cours, de repas...Beaucoup de départements de provinces n'ont pas le même niveau de vie que Paris. C'est une discrimination régionale et donc sociale mais on entre dans un nouveau débat qui n'est pas le thème de cet échange.

  • Bonsoir,

    Je réponds tard mais je réponds tout de même ayant été confrontée à ce type de difficultés. Cela pourra peut-être servir à d'autres personnes.

    Il y a un réel problème avec l'hébergement à Paris pour les provinciaux non-boursiers. Il est quasiment impossible d'avoir une place en internat sans être boursier dans les internats des prépas, du moins en littéraire. A noter tout de même, Louis-Le-Grand a un internat avec davantage de places que les autres grands lycées.

    Sinon, sur les foyers. Les foyers religieux ne demandent pas tant que cela en termes d'intégration et d'activités (sauf certains), sinon, c'est surtout une façade. L'immense majorité des étudiants en foyer religieux sont des élèves de prépa ou de filières exigeantes de la fac, comme médecine, donc les foyers ont bien conscience qu'ils ne peuvent pas participer à un grand nombre d'activités.

    Vous trouverez ici la liste des foyers religieux parisiens : https://www.paris.catholique.fr/-les-foyers-etudiants-.html

    Le dossier à constituer pour la maison des lycéennes est très conséquent, il faut s'y prendre à l'avance. De manière générale les foyers sont très demandés, vous vous en doutez, donc pensez bien à faire les démarches très tôt dans l'année scolaire, je parle en connaissance de cause, même si vous n'êtes pas sûr et certain de vouloir aller à Paris, faites les démarches, cela ne coûte rien sinon un peu de temps, alors que si vous ne les faites pas, et que vous êtes admis, il y a des chances que vous deviez renoncer à votre voeu parce que vous n'avez pas de logement...

    A savoir aussi, un certain nombre de foyers ainsi que l'Internat Jean-Zay demandent explicitement (une fois les résultats Parcoursup tombés) de confirmer DEFINITIVEMENT le voeu parisien que l'on vise avant d'étudier notre dossier, ce qui signifie renoncer à l'ensemble des autres voeux en province, sans nécessairement être sûr d'avoir un logement à Paris. Certains vous diront: on finit toujours par trouver quelque chose (et je pense que c'est vrai), je ne dis pas cela pour vous décourager, simplement pour que vous le sachiez.

    Oui, il y a des obstacles pour les provinciaux certes, quand on n'a pas l'internat, mais ne vous laissez pas décourager et tentez votre chance, c'est une chance unique dans une vie, n'y renoncez pas (sauf si vraiment ce n'est pas possible, je sais que cela arrive...) pour des raisons logistiques si c'est ce dont vous avez réellement envie!

  • SharpeiSharpei Membre

    Bjr @Emilie253 ,,

    Je vous remercie pour votre message et plus encore pour la liste des foyers, elle est très complète.

    Je me relance donc dans les démarches en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.