Grammaire du français

WillyPWillyP Membre
janvier 2020 modifié dans Langue française

Bonjour


J'aimerai pouvoir avoir une traduction d'une chanson en ancien français. Je m'y essaye moi même, armé du Godefroy et de quelques fiches sur la grammaire de l'ancien français, mais n'ayant jamais suivi de cours cela reste un exercice assez difficile.


Pour débuter, voici la première strophe de cette chanson (je ne me suis pas encore attelé aux 4 suivantes...), tirée du Manuscrit NAF 1050 dit "Chansonnier Clairambault" et daté du XIIIème siècle :


Chanter uueil un nouuiau ʃon

Por mes dolors alegier

Al neʃt pas hors de priʃon

Quamors ont a iuʃtiʃier

Cele fait grant traiʃon

Qui decoit a la cointier

& puis guerpiʃt le priʃon

Quant el lamis el ʃentier deli amer

Ne me ʃai de fauʃʃe amor aqui clamer


J'ai gardé l'orthographe originale et les espacements du manuscrit. Pour ceux que cela gêne, il n'y a apparemment que deux "u" à transformer en "v" ("uueil" = vueil et "nouuiau" = nouviau) et un "i" en "j" ("iuʃtiʃier" = justicier).


Pour la traduction, je pense que les deux premiers vers sont assez simples et forment une phrase : "Chanter uueil un nouuiau ʃon / Por mes dolors alegier" : **Je veux chanter une nouvelle chanson pour dissiper mes douleurs** (je ne cherche pas une traduction la plus poétique possible !)

Puis "Al neʃt pas hors de priʃon / Quamors ont a iuʃtiʃier" pourrait être une seconde phrase, assez littéralement ça peut donner **Autre (chose) n’est pas en dehors de prison Qu’amours ont a dominer/gouverner**, mais je ne suis pas très satisfait et je pense passer à côté du sens.

Pour "Cele fait grant traiʃon / Qui decoit a la cointier / & puis guerpiʃt le priʃon", il me semble que **Celle qui déçoit de la fréquenter fait grande trahison, et ensuite abandonne le captif** pourrait convenir.

Par contre pour la fin... "Quant el lamis el ʃentier deli amer / Ne me ʃai de fauʃʃe amor aqui clamer", ça me semble dépendre de comment on répartit les mots : est-ce "l'amis... deli" ou "l'a mis... de li" ... ? On aurait envie de traduire "el" par elle, mais ça ne semble pas correct...


Un petit coup de main ?

Réponses

  • Pourrais-je avoir une photo du texte manuscrit ?

  • Bonjour

    Je ne suis pas certain d'avoir le droit de partager ce contenu en image (ni d'ailleurs ne sait comment le faire sur un forum !), cependant il est en libre accès sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530003205/f9.image.r=chansonnier%20clairambault

    La chanson est p. 432 du PDF téléchargeable (f. 211v)

  • C'est très bien de vous soucier des droits de diffusion, hélas constamment bafoués. Mais là, vous ne risquez rien.

    Superbe manuscrit !

    Au troisième vers, ce n'est pas al, mais cil qu'il faut lire.

    Et el est bien une forme dialectale de ele (cf dans les chansons précédentes).


    Quant elle l'a mis el sentier de li aimer : mot à mot "quand elle l'a mis en chemin de l'aimer"

  • Merci beaucoup pour la relecture du manuscrit, en effet je suis passé trop vite sur ce "cil", je ne me suis pas méfié de ce "a" qui ne ressemblait pas aux autres !


    "Cil neʃt pas hors de priʃon / Quamors ont a iuʃtiʃier" se comprend donc mieux comme **Celui qu’amours ont à (doivent ?) dominer/gouverner n’est pas en dehors de prison**


    Il me reste le dernier vers où j'ai une petite hésitation, "Ne me ʃai de fauʃʃe amor aqui clamer" ; je me demande s'il se comprend comme **Et je sais de fausse amour ici me plaindre/reconnaître/proclamer (dénoncer ?)** ou bien comme **Je ne sais de fausse amour à qui me plaindre (dénoncer ?)**

  • Bonjour, j'aurais besoin d'un peu d'aide pour traduire en français moderne un texte, enfin quelques phrases, car j'ai traduit la quasi totalité du texte, mais il y a des phrases que je ne comprends pas très bien. Pourriez vous m'apporter votre aide svp ?

    "Car se le vous disoie, ce ne seroit point sa paix" : pour moi, ça veut dire : car si vous lui dites, ce ne sera pas sa tranquilité (mais ça veut rien dire ma phrase ...?)

    "Dont je m'en veul je déporter en vous priant au surplus a qui est la responce" : ce dont je m'en veux de renoncer ... Rien compris :)

    "Garde a soy a qui est la responce" : garder pour soi la réponse ?

    "Ostel d'une gentil dame ou pucelle a qui je suis fut herbegie" : la maison d'une noble dame (j'ai pas compris "ou pucelle", même si je sais que ça veut dire "jeune fille") dans laquelle j'étais hébergée"

    "Je suis celui pour vray et je vous recognoy"

  • Je dois traduire ce passage, mais je n'y arrive pas du tout ? Quelqu'un pourrait t-il m'aider ? "lequel Petit Jehan dist audit Aymé : « Garde toi de moy, car par la mort Dieu, quelque part que je te trouve, je te feray ton pacquet tout a une foiz et si te contraindray en telle façon que par destresse je te feray menger ton espee », soy tous jours approuchant dudit Aymé que tous jours reculloit, disant audit Petit Jehan qu'il s'en allast son chemin et qu'il ne l'approuchast poin"

  • JehanJehan Modérateur
    17 mars modifié

    @liah

    Tu n'y parviens vraiment pas du tout ? Tu ne comprends vraiment aucun mot, aucun passage ? Avant toute aide, essaie tout de même de proposer quelque chose. Qu'est-ce qui te crée plus particulièrement des difficultés ?

  • Le Petit Jehan dit a Aymé : « Garde toi de moi,

    car par la mort Dieu, si je te trouve quelque part,

    je te ferai ton paquet en une seule fois et je te 

    contraindrais d’une telle façon que par

    détresse je te ferai manger ton épée », sois

    toujours approché d’Aymé que toujours reculer,

    dit-il au Petit Jehan qui pris son chemin et qui

    ne l’approcha plus.


    Quelqu'un pour me donner son avis ?

  • JehanJehan Modérateur

    Tu as mieux traduit le début que la fin...

    Le Petit Jehan dit à Aymé : « Garde toi de moi, car par la mort Dieu, si je te trouve quelque part,

    je te ferai ton paquet en une seule fois, et je te contraindrai de telle façon que je te ferai manger ton épée de force ! », en

    s'approchant toujours d’Aymé qui toujours reculait, disant audit Petit Jehan d'aller son chemin et de ne plus l'approcher.

  • ArthurrrArthurrr Membre

    Bonjour,

    Quelle est la traduction exacte en français moderne de cette phrase ?

    et si avoit ung heaulme ront, bel et bon a demesure, si avoit au nasel devant une pierre en forme d’une dame… (15e s.)

    et il avait un heaume rond, beau et bon à (la ?) demesure, et si il avait au ? une pierre en forme de dame. Merci !

  • JehanJehan Modérateur

    Bonjour.

    Le nasel, ou nasal, était la partie du heaume protégeant le nez.

    a demesure = extrêmement

  • JehanJehan Modérateur

    Le nom nasal, avec ce sens, est encore répertorié dans le Grand Robert et le dictionnaire de l'Académie.

  • ArthurrrArthurrr Membre

    Merci @Jehan !

  • elkhalelkhal Membre
    6 avril modifié

    Bonjour,

    Merci de bien vouloir me fournir la traduction en français moderne de cet extrait du Roman de Thèbes:

    Mout traistrent tuit fort nuét et male;

    As herberges chascuns se chome,

    Onc n'i prist uns la nuét bon some,

    Ne n'i mangiérent ne n'i burent,

    Ne soz bons dras la nuét ne jurent.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.