MkrMkr Membre
juillet 2020 modifié dans La filière littéraire

Bonsoir,

À la rentrée je vais suivre une deuxième année de lettres modernes à distance.

Il s agit d une reprise d'études après plusieurs années dans le privé. Je souhaite vivement devenir enseignant car je porte beaucoup d'intérêt à ce métier.

Seulement, pour éviter le chômage, j'ai commencé à chercher un emploi d'assistant d'éducation. Je viens d'être retenu pour l'un de ces postes à temps plein à raison de 39h par semaine.

Je m'adresse à vous afin d'avoir des conseils pour mener à bien ces deux projets. Comment être assidu dans mon apprentissage en ligne sans surcharge personnelle ?

J avais pensé au départ ne réviser que le week-end et durant les vacances scolaires, mais j ai changé ma stratégie pour réviser au moins une matière chaque soir après le travail. Qu'en pensez-vous ? Est-ce réalisable et profitable ?

Ma petite appréhension relève du métier d'assistant d'éducation. Est-il prenant ?

Je viens d'un univers professionnel très stressant où il fallait faire une croix sur sa vie personnelle, et j ai donc choisi de me réorienter. Mais comme le travail en collège m'est inconnu, je me tourne vers vous.

Petit détail sur l'entretien que j'ai eu : le principal a beaucoup apprécié mon parcours et ma motivation, mais a émis des réserves quant à ma possibilité d asseoir mon autorité..Il a fallu le convaincre, et la CPE, que je ne connaissais pas, m'a dit par la suite qu'elle avait appuyé ma candidature... Du coup, je m'interroge sur l'impression que j'ai dû donner. )-:.

Je commence le 1er septembre, et la rentrée à distance est prévue pour fin septembre / début octobre.


Merci !

Réponses

  • Bonjour,

    Il est difficile de vous répondre dans l'absolu car cela va dépendre de votre adaptation à cette nouvelle activité et à la reprise d'études. Il y a un avantage dans le décalage entre la rentrée scolaire et la rentrée universitaire : vous allez pouvoir vous adapter à votre emploi avant le début des cours à distance... avec cependant une réserve : il y a souvent du travail préparatoire, en termes de lecture, qu'il vaut mieux avoir effectué avant le début des enseignements.

    Il est nécessaire d'étudier de façon régulière : les conditions vous permettront de voir quelle méthode suivre, qui convienne le mieux à cette situation. Parfois, quand on mène plusieurs activités de front, on se retrouve à travailler la seconde alors qu'on est objectivement trop fatigué pour le faire à ce moment-là. Il faut trouver l'équilibre et éviter la contre-productivité, mais cela dépend de chacun.

    Concernant le métier d'assistant d'éducation, sans doute trouverez-vous davantage d'informations en contactant d'éventuels collègues : peut-être y a-t-il des espaces d'échange sur Internet où ils pourront vous répondre.

    Bon courage pour vos projets.

  • MkrMkr Membre
    juillet 2020 modifié

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre réponse détaillée.

    En ce qui concerne le travail préparatoire, vous avez raison et j'attends que l'université édite le programme pour l'année à venir.

    En me référant au livret pédagogique de cette année, il y a en tout six UE qui comportent chacunes entre deux et trois éléments constitutifs obligatoires.

    Pour résumer, j'ai en tout onze "matières" pour chacun des semestres. Je vais donc devoir caler des heures de révision dans la semaine pour ces UE.

    Vous avez raison de rappeler que mon travail de révision ne doit pas sombrer dans la contre-productivité. Pour l'instant, j'essaie de me dire que si mon poste d'assistant d'éducation me le permet, j'essaierai de consacrer au moins 2h chaque soir à l'une ou l'autre matière en gardant un soir de repos en milieu de semaine et continuer mes révisions le samedi à la maison ou à la bibliothèque.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.