Grammaire française Participe passé

15657596162

Réponses

  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Le raisonnement était qu'on préférait l'accord formel avec "on", pronom de la 3e personne du singulier, à l'accord par syllepse. La forme avant le fond, la lettre avant l'esprit !
  • J'ai encore appris quelque chose ce jour : l'existence de la syllepse. :)

    Finalement, dans cet exemple, ce qui a surtout évolué depuis les années 60 - au moins dans le langage parlé - c'est l'acception de « on » pour « nous » qui se généralise.

    Il semble que le « nous » ne soit plus réservé qu'au langage soutenu. :/
  • lamaneur a écrit:
    La forme avant le fond, la lettre avant l'esprit !

    On a le droit de préférer l'esprit à la lettre ?
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Naturellement, c'est bien ce qu'on fait aujourd'hui en pratiquant abondamment l'accord par syllepse.
  • Ouf ! Merci.
  • Bonjour,

    Mon logiciel "antidote" me dit que ma phrase " la représentation qu'il s'est faite du travail…" ne doit pas être accordée.

    Comme ce logiciel dit parfois des bêtises, je me méfie et en appelle à votre sagacité.

    Qu'en pensez-vous ?

    Merci
  • Pour moi il faut accorder.
    Il a fait la représentation du travail à son attention.
  • Je suis bien d'accord avec cela, et si personne ne vient contredire, je validerai. Antidote n'est vraiment pas au point pour certaines corrections, même si, dans l'ensemble, il rend de grands services.

    Merci et bien à vous.
  • Attention avec le verbe faire !!!

    EDIT :
    dans cette occurrence, j'accorde aussi.
    "La représentation qu'elle s'est faite du travail"

    C'est quand 'faire' est suivi ' d'un infinitif qu'il n'y a pas d'accord.

    "La coiffure qu'elle s'est fait faire" (et non faite faire)
  • Bonjour
    Ecrit-on : elle s'est fait une entorse ou bien elle s'est faite une entorse?
    Je ne vois pas comment "Créer un sujet"
    Merci à vous
    Pythagore2
  • Elle a fait quoi ? "Une entorse" qui est COD et se trouve après le verbe donc pas d'accord.
  • Merci, je le signale au journaliste qui a fait la faute (que je n'aurais pas faite :) ).
    Bien à vous
    Pythagore

    Bonjour,
    Il s'agit du verbe "se faire" conjugué avec l'auxiliaire "être". Quelle règle oblige à prendre en compte le COD et non le sujet? Est-ce parce qu'il est pronominal? Pouvez-vous rappeler la règle?
    Merci d'avance
    Pythagore2
  • Le pronominal Elle s'est fait une entorse revient à écrire Elle a fait une entorse à elle-même et nous renvoie donc à l'accord avec l'auxiliaire avoir.
    français facile
  • Bonjour,
    J’aimerais savoir si cette phrase est correcte :
    X s’est plainte d’une gêne dans le bas du dos.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Oui, c'est correct. Le participe passé de "se plaindre" s'accorde bien.
  • Merci Jehan
  • Bonjour,

    L'Étranger de Camus : "elle s'est demandé si elle m'aimait"

    Pas de "e" à "demandé" car "si elle m'aimait" = COD?
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    elle s'est demandé = elle a demandé à elle
    Le pronom antéposé "s" est donc mis pour "à elle", c'est-à-dire un complément indirect qui, contrairement au COD antéposé, n'entraîne aucun accord.
  • Bonjour !

    L'académicienne Marguerite Yourcenar a dit un jour :

    "Cette chose dont on s'est souvent plaint."

    Au début, je me suis demandé pourquoi elle n'avait pas dit :

    "Cette chose dont on s'est souvent plainte".

    Au risque de passer pour un imbécile, c'est parce que "cette chose" est un COI et que nous n'avons pas à accorder c'est ça ?

    Merci par avance pour votre retour.
  • JehanJehan Modérateur
    hugob5 a écrit:
    Bonjour !

    L'académicienne Marguerite Yourcenar a dit un jour :

    "Cette chose dont on s'est souvent plaint."

    Au début, je me suis demandé pourquoi elle n'avait pas dit :

    "Cette chose dont on s'est souvent plainte".

    Au risque de passer pour un imbécile, c'est parce que "cette chose" est un COI et que nous n'avons pas à accorder c'est ça ?

    Merci par avance pour votre retour.
    Bonsoir.

    Verbe pronominal "se plaindre".
    Sens différent du verbe simple "plaindre".
    Donc accord du participe avec le sujet.
    Donc ici accord au masculin avec le sujet "on" (pronom indéfini = n'importe qui, tout le monde ).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.