Grammaire française Participe passé

17677798182128

Réponses

  • Jehan a écrit:
    Un exemple.

    Pour une phrase comme J'estime cet homme sincère, selon le sens de la phrase (donné par le contexte) l'adjectif peut être épithète ou attribut.

    Adjectif épithète. : le GN avec épithète est pronominalisable d'un bloc.
    J'estime cet homme sincère. > Je l'estime.
    (J'ai de l'estime pour cet homme sincère, je l'apprécie.)

    Adjectif attribut du COD : l'attribut n'est pas pronominalisé.
    J'estime cet homme sincère. > Je l'estime sincère.
    (J'estime que cet homme est sincère, je lui attribue cette qualité.)


    D'accord merci ! :D
    C'est gentil de ta part !


    J'ai d'autres questions d'analyse grammaticale (ça ne s'arrêtera donc jamais ?!) :

    On est d'accord que dans "Qui veut voyager loin menage sa monture" , "qui" est pronom relatif ?

    Ensuite, dans "Advienne que pourra" , j'ai lu que "que" est pronom relatif, c'est bien vrai ?

    Dans "C'est peu de chose" , "peu de chose" c'est quoi ? Une locution pronominale ? Adverbiale ? (je suis perdue)

    Et du coup quand on dit "c'est peu." , "peu" est ici adverbe ? pronom ?


    Dans "il faut autre chose de meilleur." , "autre chose" c'est quoi ... ?

    Et dans "S'il manque quelque chose, je vous le donnerai", "quelque chose", c'est quoi ? :lol:

    Pour moi, tous sont des pronoms mais je pense faire fausse route !

    Merci d'avance et désolée pour le travail que je vous donne à faire !
  • On est d'accord que dans "Qui veut voyager loin menage sa monture" , "qui" est pronom relatif ?
    Oui

    Ensuite, dans "Advienne que pourra" , j'ai lu que "que" est pronom relatif, c'est bien vrai ?
    Oui ((= ce que)

    Dans "C'est peu de chose" , "peu de chose" c'est quoi ? Une locution pronominale ? Adverbiale ? (je suis perdue)
    Un nom précédé d'un adverbe de quantité. On parle de locution adverbiale.

    Et du coup quand on dit "c'est peu." , "peu" est ici adverbe ? pronom ?
    Adverbe de quantité.


    Dans "il faut autre chose de meilleur." , "autre chose" c'est quoi ... ?
    Pronom indéfini.

    Et dans "S'il manque quelque chose, je vous le donnerai", "quelque chose", c'est quoi ?
    Pronom indéfini.
  • Grevisse parle de "locution pronominale indéfinie" à propos de peu de chose ; historiquement c'est un groupe nominal, mais qui fonctionne en effet comme un indéfini, cf. quelque chose, qu'on n'analyse plus comme GN.
  • Merci Jehan,

    Ok, je confondais la fonction Apposition (expansion du nom) avec la fonction épithète détaché, apposé

    Ils ont entendu parler des cyclopes

    Non dans mon texte, si je le comprends bien, cela signifie : Ils ont entendu parler de ces créatures.
    Et j'ai fait une faute de frappe, je voulais dire "des cyclopes", COI de parler

    "Ils ont entendu parler des cyclopes, fils de Poséidon, dieu de la mer".
    fils de Poséidon est l'apposition du nom "Cyclopes"
    dieu de la mer : apposition de Poséidon



    "Nous, les cyclopes, ne craignons pas les dieux!"
    le sujet est " Nous, les cyclopes"
    ne... pas : adverbe de négation (nature)
    les dieux: COD de "craignons"


    "Nous leur sommes supérieurs". Disant cela, Polyphème attrape deux des compagnons d'Ulysse.
    Disant cela, c'est un participe suivi d'un pronom démonstratif ; comment appelle-t-on cela?
    supérieurs : attribut du sujet "nous"
    leur: pronom personnel, COI de "sommes" (= Nous sommes supérieurs aux Dieux)

    "Le soir deux grecs lui servent encore de dîner."
    De dîner, groupe nominal prépositionnel, j'hésite entre COS de "servent" ou attribut du sujet " deux grecs"
    Je pense que c'est COS

    Qui êtes-vous étrangers?
    Qui, attribut du sujet "vous"

    ", ils découvrent des fromages énormes"
    là est une préposition (nature), CC de lieu (fonction)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.
    Ils ont entendu parler des cyclopes
    Non dans mon texte, si je le comprends bien, cela signifie : Ils ont entendu parler de ces créatures.
    Et j'ai fait une faute de frappe, je voulais dire "des cyclopes", COI de parler
    Dans ce cas, la réponse COI est bien exacte. Mais tu aurais dû me préciser plus tôt le sens de la phrase...

    Disant cela, Polyphème attrape deux des compagnons d'Ulysse.
    Disant cela, c'est un participe suivi d'un pronom démonstratif ; comment appelle-t-on cela?
    "Disant" est tout simplement un participe présent, épithète détachée de "Polyphème". Le fait qu'il ait un COD pronom démonstratif ne change rien à sa nature.
    On aurait pu avoir tout aussi bien "disant ces mots" ou "disant ces paroles"...

    leur: pronom personnel, COI de "sommes" (= Nous sommes supérieurs aux Dieux)
    Je verrais plutôt un complément de l'adjectif "supérieurs"...

    "Le soir, deux Grecs lui servent encore de dîner."
    De dîner, groupe nominal prépositionnel, j'hésite entre COS de "servent" ou attribut du sujet " deux Grecs"
    Je pense que c'est COS. C'est la bonne hypothèse !

    ", ils découvrent des fromages énormes"
    là est une préposition (nature), CC de lieu (fonction)
    C'est bien un CC de lieu.
    Mais "là" n'est pas une préposition, il ne sert pas à introduire un complément !
    Il constitue le CC à lui tout seul.
    Quelle est donc sa nature, alors ?
  • Laoshi a écrit:
    On est d'accord que dans "Qui veut voyager loin menage sa monture" , "qui" est pronom relatif ?
    Oui

    Ensuite, dans "Advienne que pourra" , j'ai lu que "que" est pronom relatif, c'est bien vrai ?
    Oui ((= ce que)

    Dans "C'est peu de chose" , "peu de chose" c'est quoi ? Une locution pronominale ? Adverbiale ? (je suis perdue)
    Un nom précédé d'un adverbe de quantité. On parle de locution adverbiale.

    Et du coup quand on dit "c'est peu." , "peu" est ici adverbe ? pronom ?
    Adverbe de quantité.


    Dans "il faut autre chose de meilleur." , "autre chose" c'est quoi ... ?
    Pronom indéfini.

    Et dans "S'il manque quelque chose, je vous le donnerai", "quelque chose", c'est quoi ?
    Pronom indéfini.


    Ok ! Merci à toi et à Jacques !



    On parlait précédemment des attributs de COD et je viens de voir quelque chose qui m'a interpellée !

    Dans la phrase "Elle avance les yeux fermés", j'ai marqué sur mes cours que "fermés" était attribut de COD . C'est notre prof qui nous l'a dit, mais ... On est d'accord qu'ici il n'y a pas de COD ... si ?
  • Non, pas de COD.
  • C'est bien ça !

    Merci ! :P
  • JehanJehan Modérateur
    Le complément de manière "les yeux fermés" est ici ce qu'on appelle une "construction absolue", avec ellipse d'un verbe attributif.
    Elle avance les yeux fermés est l'équivalent de "Elle avance en ayant les yeux fermés", formulation dans laquelle le participe "fermés" est bien attribut de "les yeux", COD de "ayant". C'est peut-être la raison pour laquelle ton professeur a parlé d'attribut de COD.

    les yeux fermés = en ayant les yeux fermés = ses yeux étant fermés.
  • Un peu tordu comme explication quand même.
  • Aaaaah ! Exact !

    C'est possible .... !!

    Me voilà dans l'incertitude du coup ! haha
  • JehanJehan Modérateur
    En l'absence du verbe attributif sous-entendu, je reconnais que cela puisse déconcerter.
    Pourtant, dans "Elle a les yeux fermés." (et non pas ouverts) comme dans "Elle a les yeux bleus." (et non pas noirs) on a bien affaire à des attributs du COD.

    Test de la pronominalisation, pour distinguer adjectif épithète et adjectif attribut du COD :

    Elle a les yeux bleus. ne se pronominalisera pas en Elle les a. mais bien en Elle les a bleus.
  • Nous sommes des guerriers revenant de Troie.

    Comment savoir si c'est un complément du nom "guerriers" ou un épithète de "guerrier"?
    Pour moi ce serait plus un épithète ici car "revenant" est un participe présent

    , ils découvrent des fromages. OK, ici là est un adverbe.

    Que se passe-t-il? demandent-ils du dehors. Qui t'attaque?

    du dehors: groupe prépositionnel? CC Lieu
    Qui : pronom interrogatif, fonction sujet.
    t' : pronom COD de "attaque"
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.
    Ana24 a écrit:
    Nous sommes des guerriers revenant de Troie.
    Comment savoir si c'est un complément du nom "guerriers" ou un épithète de "guerrier"?
    Pour moi ce serait plus un épithète ici car "revenant" est un participe présent
    On dit une épithète... ;)
    Oui, bien sûr, ce participe présent est une épithète.
    Un complément de nom serait introduit par une préposition.


    Que se passe-t-il? demandent-ils du dehors.
    du dehors: groupe prépositionnel ? CC Lieu
    Oui, c'est un CC de lieu.
    Groupe prépositionnel à noyau nominal ("dehors" est ici un nom : le dehors).
  • Bonsoir,

    Comment analyse-t-on cette phrase :
    "Trouvez le charpentier qu'il vérifie l'état du navire" ?

    Dans le film (Titanic), il n'y a aucune pause correspondant à une éventuelle virgule.
  • JehanJehan Modérateur
    Quand on parle dans l'urgence, au diable les pauses-virgules !
    Même à l'écrit, elle n'est pas obligatoire.
    Après un verbe à l'impératif, on peut introduire une subordonnée de but par un simple que, au lieu de pour que :
    Asseyez-vous là, que nous causions, me dit-elle (Fromentin, Dominique, 1863, p. 114).Zoé, tu es (...) une sœur très aimable. Viens que je t'embrasse (A. France, Bergeret, 1901, p. 82).
    https://www.cnrtl.fr/definition/que
  • Très bien, merci.
  • Bonsoir !

    Ma prof de français nous a dit que dans la phrase :

    "Ce qui est bien avec ce concours , c'est qu'on apprend des mots inutiles" "bien" n'est pas adverbe car il est ici attribut du sujet .

    Qu'en pensez-vous ?
  • JehanJehan Modérateur
    Ici, le mot bien peut effectivement permuter avec un adjectif.
    Ce qui est bien / chouette/ merveilleux...
    Le Robert, dans ce type d'emploi, le classe "adjectif invariable".
    Il peut aussi être adjectif épithète : Des gens bien.
  • Qu'en pensez-vous ?
    Déjà, ton professeur de français aurait pu utiliser un langage plus soutenu que celui de ses ouailles, au lieu d'employer l'adjectif- invariable- à- tout- faire-passe-partout : bien : Ce qui est intéressant, fabuleux, étonnant, stupéfiant, risible, paradoxal, ...etc. dans ce concours...
    Appauvrir la langue en s'appuyant sur le Larousse et le petit Robert lui donne raison.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.