Grammaire française Participe passé

12346»

Réponses

  • Le Hanse aux éditions de Boeck et Duculot
    https://www.amazon.fr/Nouveau-dictionnaire-difficult%C3%A9s-fran%C3%A7ais-moderne/dp/2801116696
    729 pages

    Le Girodet aux éditions Bordas
    https://www.amazon.fr/Pi%C3%A8ges-difficult%C3%A9s-langue-fran%C3%A7aise-Girodet/dp/2047322812
    1087 pages mais il contient aussi de la grammaire et des tableaux se conjugaison.
    Il existe aussi en version de poche, nettement moins cher
    https://www.amazon.fr/Dictionnaire-pi%C3%A8ges-difficult%C3%A9s-langue-fran%C3%A7aise/dp/2047312876
  • Vos recommandations m'aideront à surmonter mes troubles de la prise de décision.
    Grand merci, Anne et Spalding. :)
  • Bonjour,

    Je suis à la recherche d'un livre me permettant de réviser ou d'étudier toutes les règles de la grammaire française.

    Un livre ou un ensemble de livres.

    Merci d'avance pour votre réponse.
  • Bonsoir.

    Peux-tu préciser ton niveau de connaissances en matière de grammaire française ?

    Voir le message n° 9 du 18 octobre 2006 d'Edy (liste d'ouvrages classés par ordre croissant de difficulté).
  • Bonjour,

    Bientôt retraité, je souhaiterais reprendre des études de lettres, et me mettre à la grammaire française. La formulation peut paraître surprenante, mais je ne me souviens pas d'avoir jamais lu ou utilisé un manuel de grammaire, et je n'en ai d'ailleurs aucun dans mon grenier. Bien entendu, je n'ai pas de super-pouvoir grammatical, j'ai bénéficié il y a très longtemps des leçons de deux instits remarquables, et j'imagine que des milliers d'heures de lecture ont fait le reste. Bref, aujourd'hui, même si mon français est loin d'être irréprochable, je sais en général quelle est l'orthographe ou la construction correcte, mais suis absolument incapable de citer la moindre règle à l'appui. Cette "lacune" :rolleyes: un peu gênante a provoqué à l'occasion l'hilarité de mes neveux et nièces d'âge scolaire qui me demandaient conseil.

    Je cherche donc une grammaire qui me donne le vocabulaire grammatical de base, un énoncé clair et précis des règles, et qui, idéalement, puisse être utilisable a un niveau supérieur, par exemple en licence de lettres.

    En parcourant ce fil, il me semble que deux titres ressortent, en poids et en qualité : "Le bon usage" de Grévisse et Goose, dont certains affirment que c'est la grammaire qui fait l'oie, et l'ouvrage de Riegel et coauteurs "Grammaire méthodique du français", malheureusement imprimée sur papier maintes fois recyclé dans la collection Quadrige des PUF .

    Je crains cependant que la première, qu'on peut maintenant acquérir via un financement participatif, soit davantage destinée à être consultée qu'à être lue, et que la seconde (qui cible, si j'ai bien compris, un public universitaire) ne démarre un peu vite pour moi...

    Pouvez vous me conseiller ? Peut-être ne faut-il pas tout demander à la même grammaire ?

    Merci d'avance de votre aide ! :)
  • Bonjour,
    Le Bon usage de Grevisse est quasi une encyclopédie grammaticale ; il existe sous forme de site (abonnement annuel), je ne comprends pas ce que vous voulez dire par financement participatif. C'est effectivement plus une grammaire de consultation qu'une grammaire de cours.
    Si l'objectif est de reprendre des études de lettres, il y a Le Grevisse de l'étudiant, l'équivalent de la Grammaire méthodique du français de Riegel, mais en plus pédagogique (des encadrés...), avec pas mal d'exemples littéraires.
    Bonne chance!
  • un grand merci pour votre réponse ! :)
    je retiens votre suggestion du « Grevisse de l’étudiant » , le Riegel , que j’ai eu depuis l’occasion de feuilleter, n’est pas toujours d’abord facile ...
  • KyrtuKyrtu Membre

    Bonjour à tous,

    Je recherche un précis de grammaire avancé. Je suis actuellement khâgne et pense maîtriser les bases fondamentales. Cependant, j'ai bien souvent des doutes quant à certaines tournures peu usitées ( jamais dans une copie ! ) mais notamment quand je prends des notes ou que j'écris pour moi-même. Par exemple, je ne comprends pas la différence entre le conditionnel 2ème forme et le subjonctif plus-que-parfait ou encore, je n'ai pas vraiment compris la règle distinguant " il s'est vu humilié" ou "il s'est vu humilier". Voici quelques points, et bien d'autres encore, qui sont obscures et qui fondamentalement m'agacent ( c'est presque un toc chez moi ... ). Je souhaite le lire cet été afin de parfaire ma maîtrise de la langue française.

    Bien cordialement.

  • JehanJehan Modérateur
    24 juin modifié

    Bonsoir.

    Ce qu'on appelle parfois encore "conditionnel passé deuxième forme" (eût chanté) n'est qu'un emploi modal particulier du subjonctif plus-que-parfait en style soutenu. Aucune différence de sens avec le conditionnel passé proprement dit (aurait chanté).

    Dans Il s'est vu humilier, en employant l'infinitif, on met l'accent sur l'action d'humilier. Dans Il s'est vu humilié, en employant le participe passé, on met l'accent sur l'état qui résulte de l'action. C'est donc uniquement une affaire de nuance stylistique.

    Pour répondre à ta demande d'ouvrage... Il existe une excellente grammaire de niveau universitaire, la Grammaire méthodique du français, de Riegel, Pellat et Rioul, éditions PUF. N'en as-tu pas déjà entendu parler ?

    Tu peux aussi parcourir les messages précédents de la présente discussion.

  • KyrtuKyrtu Membre

    Non malheureusement, en B/L nous n'avons pas vraiment le temps de nous attarder sur ce genre d'ouvrage, du moment que tu ne fais pas trop de fautes, l'essentiel est là.

    Eh bien, c'est justement ce degré de nuance que je recherche. Je suis fondamentalement wittgensteinien : "les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde" et je pense qu'en tant que "futur intellectuel", il est essentiel d'avoir une parfaite maîtrise de la grammaire française afin d'ajuster au mieux sa pensée.

    Je te remercie de ta référence, je vais me l'offrir pour cet été !

  • ricardoricardo Membre

    je n'ai pas vraiment compris la règle distinguant " il s'est vu humilié" ou "il s'est vu humilier "

    Lamaneur, dans un autre sujet, indique, sinon une règle, un "truc", pour distinguer l'emploi de l'infinitif de celui du participe passé : ajouter le verbe être.

    il s'est vu ÊTRE humilié" ou "il s'est vu humilier "

  • JehanJehan Modérateur
    4 juil. modifié

    N'empêche que lorsqu'il s'agit d'être humilié et non d'humilier un autre, l'on peut écrire aussi bien Il s'est vu humilier ou Il s'est vu humilié, selon que l'on insiste sur l'action ou sur son résultat (voir plus haut).

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Absolument, l'un ou l'autre.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.