Fiches méthode Bac de français 2020

2»

Réponses

  • Ne jamais mettre ça " Dans cette première question sur le corpus nous étudierons les textes A,B et C " que ce soit dans la question de corpus ou dans le travail d'écriture : ça agace les professeurs et ça rend l'exercice comme un exercice " scolaire " ce n'est plus de la littérature à proprement parler

    @plissken ayant eu ce texte au bac je peux te dire que les " bons " axes sont :

    I ) Le lien complémentaire mais néanmoins indéstructible entre le Spleen et l'Idéal
    II ) La Souffrance de l'Auteur et la portée tragique du poème
    III ) un poème entre tradition et modernité
  • LeggyLeggy Membre
    Bonjour.

    Après avoir lu le poème de Baudelaire "Recueillement" (deuxième édition des Fleurs du Mal), je me suis demandé quel était le lien entre le contenu du poème (sa "Douleur", critique du "Plaisir" chez les hommes etc.) et le titre, le mot "recueillement".

    J'ai trouvé que le mot signifiait : méditer, se renfermer sur soi-même, sur sa vie intérieure.

    Peut-on alors en conclure que le recueillement dont parle de poète est lié à la tentative d'apaisement de sa douleur (sentiment intime, il se renferme sur lui-même pour l'apaiser) et la volonté de se couper du monde extérieur justement pour opérer une méditation ?
  • Recueillement : écrit en 1861, est à mettre en parallèle avec les poèmes en prose qui traitent du même sujet : A une heure du matin et Crépuscule du soir. Le titre apporte une connotation religieuse et mystique. Une souffrance à conjurer par la magie de l'art poétique.

    Ce sonnet reflète l'état moral et spirituel de Baudelaire durant les années qui précèdent sa mort (1867). Dettes, échecs, délabrement physique ...
    Un poète solitaire, torturé par la fuite du temps et l'obsession du mal. A la vaine agitation, B. oppose un tentative de recueillement à la faveur du crépuscule qui apporte l'apaisement physique et moral.

    Ce poème a été mis en musique.

    http://www.musicme.com/Leo-Ferre/videos/Chante-Baudelaire---Recueillement-(Greek-Subtitles)-69484342416C6C4C772D49.html
  • Bonjour,

    Je voulais savoir, est-ce-que si au bac, on comprend mal la poésie on est pénalisé?

    Prenons "Recueillement" de Baudelaire par exemple... Quand j'ai fait mon plan, je n'avais pas compris qu'en fait le poète s'apaisait et qu'il attendait à la fin la mort avec calme. Moi, je pensais qu'il s'agissait de fuir la nuit et de calmer la douleur afin d'éviter la mort du poète (le final des Fleurs du mal). Complètement à côté :rolleyes: :rolleyes:
    Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
    Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
    Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
    Aux uns portant la paix, aux autres le souci.

    Pendant que des mortels la multitude vile,
    Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
    Va cueillir des remords dans la fête servile,
    Ma douleur, donne-moi la main ; viens par ici,

    Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes Années,
    Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
    Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;

    Le Soleil moribond s'endormir sous une arche,
    Et, comme un long linceul traînant à l'Orient,
    Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche.

    Donc est-ce-que les correcteurs attendent une interprétation particulière ou non?

    Merci!
  • LaoshiLaoshi Membre
    Je voulais savoir, est-ce-que si au bac, on comprend mal la poésie on est pénalisé?
    Si le poème est particulièrement hermétique, on pourra accepter plusieurs interprétations.
    Mais si le sens est transparent...
  • Ah je vois... :rolleyes:
  • Bonjour !,

    Ah, tu vas devoir pardonner mon assaut désagréable !

    Mais dès la première ligne, ton commentaire cloche. En somme, tu fais du texte un prétexte pour placer tes connaissances. Ton introduction est trop courte, assez faible et la problématique n'est en rien intéressante. Tu dois trouver quel problème intellectuel régit ce texte. Ne t'interroge pas sur ce que l'auteur a voulu dire ; on ne le saura jamais ; sur ce que le texte suscite en toi. Fais appel à ta sensibilité et laisse les faits biographiques, historiques de côté s'ils n'ont aucune valeur intellectuelle. Si tu ne t'en sers pas pour ton analyse en somme, alors tu ne les utilise pas.
    Réagis au texte. La mécanique de l'analyse (procédés, citations, etc.) relève de la méthode de l'analyse, et non pas de la pertinence du propos. Développe. Et fais surtout appel, dans ses limites tout de même, à ta faculté d'interpréter le texte. Tu as par ailleurs le droit d'utiliser des théories littéraires si tu en connais pour nourrir ton commentaire ; même si personnellement je me faisais tirer les oreilles dans le secondaire pour ça. Pourtant, c'est pertinent et constructif, si c'est bien fait, de convoquer ces théories et ces grands auteurs... Parole de prépa.

    J'espère que mes conseils ne sont pas vides de sens.

    Bien à toi et bonne chance ! Ne désespère pas ! Ce n'est pas catastrophique.

    Auf wiederlesen !
  • LaoshiLaoshi Membre
    Mais dès la première ligne, ton commentaire cloche. En somme, tu fais du texte un prétexte pour placer tes connaissances.
    Bonjour,
    Désolée, mais je ne trouve pas le commentaire dont tu parles...
  • Comme je l'ai dit, le commentaire n'est pas une bibliothèque, une exposition de faits. Et là, c'est le cas. L'accroche y compris doit être comprise dans l'analyse.

    Et j'ai pourtant lu attentivement cette courte introduction sur Recueillement.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Et là, c'est le cas.
    Mais où et quand ?
  • Toute l'introduction. Et y compris dans le commentaire. En conviendras-tu avec moi ?
  • LaoshiLaoshi Membre
    Mais non, voyons !
    français2000 a posté le 12/06/2017 à 19:16, et à la suite de ce message, je ne vois ni commentaire, ni introduction.
    Alors, à qui t'adresses-tu ?
  • Décidément, on ne se comprend pas. :/
  • Ah ? Serait-ce un problème d'affichage ? Ou me lunettes sans doute... Attendez, ne nous énervons pas, je vais voir ce qu'il en est.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.