Fiches méthode Bac de français 2020

T. S. Eliot : références culturelles dans la terre vaine

Bonsoir,

je suis étudiante en L3 est j'aimerais un peu d'aide pour décrypter la poésie de TS Eliot.... la poésie moderne et la sienne en particulier est quelque peu hermétique, d'autant plus que je manque cruellement de culture religieuse (shame on me^^) !

donc dans la partie V du poème "Little Gitting" dans la section / recueil (tout dépend la manière dont on envisage son oeuvre...) Quatre quatuor, il écrit au vers 234 "le moment de la rose est le moment de l'if" je n'ai rien trouvé sur google... quel est ce moment ? à quoi cela fait-il référence ? je suppose que c'est une fête religieuse type pâques...
Pourriez -vous m'éclairer ?

bonne soirée à tous !

Réponses

  • ????????

    Simple suggestion sans contexte à l'écran.

    Dans la symbolique : la rose , l'amour
    L'if, le conifère toxique.
  • T.S. Eliot est anglais : la rose, c'est la rose blanche des Lancastre et la rose rouge des York ; le flèchs des archers anglais (les meilleurs d'Europe) étaient taillées dans du bois d'if.

    "le moment de la rose est le moment de l'if" évoque pour moi le déclenchement de la guerre des deux roses.
  • What we call the beginning is often the end
    And to make and end is to make a beginning.
    The end is where we start from. And every phrase
    And sentence that is right (where every word is at home,
    Taking its place to support the others,
    The word neither diffident nor ostentatious,
    An easy commerce of the old and the new,
    The common word exact without vulgarity,
    The formal word precise but not pedantic,
    The complete consort dancing together)
    Every phrase and every sentence is an end and a beginning,
    Every poem an epitaph. And any action
    Is a step to the block, to the fire, down the sea's throat
    Or to an illegible stone: and that is where we start.
    We die with the dying:
    See, they depart, and we go with them.
    We are born with the dead:
    See, they return, and bring us with them.
    The moment of the rose and the moment of the yew-tree
    Are of equal duration.
    A people without history
    Is not redeemed from time, for history is a pattern
    Of timeless moments. So, while the light fails
    On a winter's afternoon, in a secluded chapel
    History is now and England.


    La rose dans cette partie du texte représente pour moi la fugacité de la vie et l'if, l'arbre qui dure des siècles et qui est l'arbre des cimetières est le symbole de la mort et par conséquent de l'éternité. Pour T.S Eliot les deux moments ont une durée égale. Il développe juste après sa conception de l'Histoire.

    Dans d'autres parties de Little Gidding la rose aura d'autres connotations.
  • merci pour vos reponses :)
    j'aurais dû mettre le poème (je le ferai la prochaine fois)!

    l'explication de portia me semble la plus en accord avec la pensée d'éliot... pour lui l'histoire c'est bien une continuité temporelle... au début de la 5ème partie il explique qu'une phrase par exemple se construit et n'a de sens qu'en fonction de celle qui la précède... ici c'est la même idée donc en fait cette partie du poème est construite comme une boucle! ça me fait penser à Ungaretti

    bonne soirée
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.