Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour, j'ai ma première dissertation á rendre avec pour sujet : Pensez-vous que la formule de Santeul "Castigat ridendo mores" soit une définition satisfaisante de la comédie ?
Il nous est imposé les deux grandes parties. La premiere étant :Le comique au service d'un enseignement moral et la seconde : Le comique s'inscrit dans une logique de divertsissement qui ne se préoccupe pas forcément du message ou d'une critique quelconque.
Je pense avoir trouvé mes sous parties et mes exemples.
Pour la première : a) La comédie se base sur le rire pour enseigner
b) La critique sociale avec l'Avare de Molière
c) Une fonction morale avec la critique des habitudes des hommes du VII avec Les précieuses ridicules et l'illusion comique.

J'aimerais avoir votre aide pour savoir si mes parties sont bonnes ainsi que mes exemples et si vous pourriez m'aider a trouver un exemple pour ma première sous partie.

Merci

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Le a) ne me paraît pas convenir. Je verrais plutôt la dénonciation des travers et des vices par le ridicule.
    c) est une redîte de b).
  • Titi86Titi86 Membre
    Bonjour,
    Je suis dans la même situation que lulu16, mais moi, je n'ai absolument pas d'idée.
    Pouvez vous me donner quelques pistes s' il vous plaît ?
    Merci
  • Titi86Titi86 Membre
    Merci, mais je n'arrive pas vraiment a savoir si la citation "castigat ridendo mores " est une définition satisfaisante de la comédie.
    Merci
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    La réponse est évidemment non.
    La formu!e illustre surtout certaines pièces du Grand Siècle.
    En fait le ressort principal du registre comique est la tromperie.
  • Titi86Titi86 Membre
    D'accord. Es ce que le b) de lulu16 est bon ?
    Et en quoi le comique est il au service d'un enseignement moral?
    Merci
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    le b) convient.
    Quant à savoir en quoi le comique est au service d'un enseignement moral, je l'ai indiqué dans la même réponse : la dénonciation des travers et des vices par le ridicule.
  • Titi86Titi86 Membre
    Merci beaucoup pour toutes ces réponses.
    Une dernière question, une idée pour le c) ? :)
    Merci
  • Lulu16Lulu16 Membre
    Merci Jean-Luc pour toute votre aide ! ;)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Si vous voulez développer un c), vous pouvez examiner la morale de l'honnête homme, ennemi de tout excès, en travaillant sur le Misanthrope, mais c'est une étude délicate...
  • Lulu16Lulu16 Membre
    Utiliser 2 sous parties est suffisant ? Parce que notre professeur nous en conseil 3. Et pour la 2eme partie nous devons juste trouver le titre des sous parties et un exemple par sous partie.
    Le titre de la partie est : Le comique est avant tout ludique.
    a) Le comique: avant tout un outil de divertissement.
    b) Le comique ne se préoccupe pas forcément des critiques.
    c) ?
    Il ne me reste plus qu'à trouver le c) et les exemples.
    Merci d'avance :)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le titre de la partie est : Le comique est avant tout ludique.
    a) Le comique: avant tout un outil de divertissement.
    b) Le comique ne se préoccupe pas forcément de critiquer les moeurs.
    c) car le ressort de la comédie, la tromperie, est justement immoral
    Quelques exemples possibles
    a) le vaudeville, la farce
    b) dans le Bourgeois gentilhomme, la critique sociale et morale est accompagnée d'un ballet en forme de pamphlet contre la Sublime Porte, la critique des médecins dans le Malade imaginaire
    c) Fourberies de Scapin, les Fausses confidences, la Farce de Maître Pathelin
  • Lulu16Lulu16 Membre
    Merci beaucoup je n'en attendais pas tant ! :)
  • Titi86Titi86 Membre
    Merci beaucoup
    Titi
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.