Grammaire française Participe passé

Bonjour,

Depuis déjà longtemps, me semble-t-il, j'entends -ou lis- de plus en plus souvent le singulier dans des phrases comme :

"Une des personnes qui a fait..." (au lieu de "qui ont fait")

Ou encore :
"Une des raisons qui me fait penser..." (au lieu de "qui me font")

L'expression partitive "une des personnes", ou "une des raisons" n'a plus lieu d'être dans ce cas. Il suffirait de dire "une personne qui...", "une raison qui...", le sens partitif étant déjà exprimé, quoique moins intensément, par l'article indéfini "un", "une".

En poussant à l'extrême cette logique, si c'en est une, pourquoi alors ne pas dire : "un des cheval le plus rapide..." ? :)

Qu'en pensent les érudits de ce site ? Je ne dois pas être le seul à avoir été interloqué par cet usage...

Excusez-moi si cette question a déjà été abordée. Une recherche n'a rien donné, et je n'ai pas eu le courage de parcourir les 155 pages de sujets !
«1

Réponses

  • Merci pour ta réponse, Anne.

    Le lien très intéressant que tu m'envoies est clair : il ne fait que confirmer ce que je pensais. C'est bien pourquoi je suis d'autant plus perplexe devant l'invasion quasi-généralisée de cet emploi erroné du singulier...
  • JehanJehan Modérateur
    N'empêche que selon ce même lien très clair, chez les littérateurs, l'accord au singulier n'est pas inexistant, et peut même se justifier dans certains cas :
    Exemple où l’accord se fait avec le singulier : « Peut-être suis-je un des seuls hommes de ce pays qui fasse ses livres à la main » (Julien Green, Journal, 6 juillet 1942).

    Dans certains cas, le sens impose le singulier : « Il répondit à un des consuls qui l’interrogeait ».
  • Oui, j'ai bien vu. Le cas par cas reste la meilleure attitude, bien sûr.
    La phrase des consuls n'aurait pas le même sens avec "qui l’interrogeaient", c'est certain.

    Dans les expressions avec "un des", la proposition relative qui suit sert à déterminer le sujet ("personnes" ou "raisons" dans mes premiers exemples) : la raison dont je parle en est une parmi celles qui me font penser...

    Mais ce sujet peut être déterminé de pas mal d'autres manières. Ainsi, dans la citation de J. Green, "homme" (un, je) est aussi déterminé par "de ce pays".


    Bon, je ne sais pas comment les mouches ressentent toutes ces réflexions, mais de temps en temps j'aime bien ! ;-)

    Merci en tous cas pour vos réponses.
  • JehanJehan Modérateur
    À méditer aussi : le verbe, contrairement au sens, doit s'accorder au singulier quand le sujet est "Plus d'un". Plus d'un vous le dira...
    En revanche, toujours contrairement au sens, il doit s'accorder au pluriel quand il s'agit de "Moins de deux". Moins de deux ans ont passé.
    C'est ce qu'on appelle un "accord par proximité", considéré dans ces deux cas comme la norme.

    C'est sans doute ce phénomène qui joue dans la prolifération des verbes au pluriel après
    "Un des..."
  • Bonjour,

    Que pensez-vous de cette phrase ?
    Le sabir peut aussi disparaître si l'un des langages qui le composent prend le dessus sur les autres, pour des raisons politiques, économiques ou démographiques.

    La conjugaison du verbe "composer" est-elle correcte ? Pourriez-vous décomposer quelque peu la phrase ?

    Merci d'avance.
  • Oui, c'est correct :
    Le sabir peut aussi disparaître si [parmi les langages qui le composent] l'un prend le dessus sur les autres, pour des raisons politiques, économiques ou démographiques.
  • Bonjour,

    On doit dire "C'est un des rares journal qui augmente ses ventes" ou "C'est un des rares journaux qui augmente ses ventes" ?

    Et quelle est la fonction de "rares" ici ?

    Un grand merci !
  • "C'est un des rares journaux qui augmentent ses ventes"

    accord du verbe au pluriel ici. Voir Bdl

    Rares est épithète de journaux.
  • Un tout grand merci !
  • Bonsoir!

    Cela fait longtemps que je me demande si l'on doit employer un pluriel ou un singulier après l'expression "un des".

    Par exemple, lorsque je dis "L'une des matières qui attirait le plus mon attention." le verbe "attirer" devrait être écrit comme je l'ai écris ou dois-je le mettre au pluriel?

    Merci d'avance pour vos réponses.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Tu as toutes les réponses dans le début de ce fil où je t'ai télétransportée, ainsi que dans les pages suivantes :
    https://www.etudes-litteraires.com/grammaire/accord-un-des.php
    https://www.etudes-litteraires.com/forum/discussion/12781/lun-des-meilleurs-cuisiniers-qui-soit-qui-soient
  • Merci, mais j'ai tout de même des doutes avec ma phrase puisque je ne trouve aucune phrase qui s'y associe.

    Donc, dois-je mettre le verbe "attirer" au pluriel ou au singulier dans la phrase suivante:

    "La Physique a toujours été l'une des matières qui attirait le plus mon attention."
  • JehanJehan Modérateur
    Plusieurs matières (parmi lesquelles la physique) attiraient ton attention : donc "attiraient".
  • D'une façon plus générale, tu devrais t'en tirer avec notamment les discussions indiquées par Lamaneur.
    Sinon voici L'article de la BDL :
    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1601
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.