Fiches méthode Bac de français 2021

245

Réponses

  • Me00Me00 Membre
    Prions vraiment, parce que j'ai une prof de français qui m'a dit que ça peut paraître complètement HS pour un correcteur et pas si mal pour un autre... Je garde espoir !
  • Bonjour, je me permet aussi de poster ce que j'ai mis dans ma dissertation qui n'est, il faut le dire, pas fameuse.
    Merci d'avance à celui ou celle qui m'aura donner son avis (expert si possible) sur ce que j'ai fais.

    I) La prosodie

    J'ai parlé dans cette première grande partie (j'inclus les 3 sous-parties dans ce texte) du jeu des sonorités, nasales, allitération, assonances, paronomases qui contribue à attirer l'attention du lecteur. Et comme dans tombeau, le son nasale montre un coté un peu obscur ? J'ai aussi parlé des césures qui focalisent l'attention du lecteur sur certains mots afin que celui-ci comprenne plus facilement le message, le sens du poème et donc que ses sentiments sois sollicités. J'ai aussi parlé brièvement des rimes, du coté harmonieux d'un poème etc...

    2) Les procédés stylistiques

    J'ai ici parlé des figures de style, d'atténuation, d'insistance, d’exagération tout en citant des textes, par exemple Baudelaire dans la mort des amants avec la grande comparaison entre vie et mort.

    J'ai aussi parlé des différents registres que l'on peut employé, registre lyrique, joyeux... qui amènent un sentiment d'amour, de joie au lecteur. Le registre pathétique et tragique qui amènent des sentiments de tristesse puis le registre injonctif qui pourrait amener un peu de colère au lecteur si celui-ci est trop poussé.

    3) Je ne me rappelle plus du titre de cette partie.

    J'ai ici parlé des poèmes simplets qui sont un bon moyen de faire ressentir des émotions au lecteur : l'Amoureuse d’Éluard, Vers à danser d'Aragon (qui ressemble au passage beaucoup à une ballade mais qui n'en est pas une).
    De même j'ai noté que l'utilisation de la nature est un bon moyen de faire ressortir des sentiments et qu'en les combinant à la mort comme dans le poème d'Hugo, cela à un impact plus fort. Et pour finir j'ai parlé des fables, notamment celle de La Fontaine (qu'il emprunte à Esope et Phèdre) et qui par intermédiaire d'animaux (le mouton qui se fait exécuter dans Les animaux malades de la Peste) donne des leçons à l'homme (poésie didactique qui fait appel à la mort pour accentuer le ressentit du lecteur)

    Mes citations : Le lac de Lamartine, L'amoureuse d'Eluard, La mort des amants et Spleen et Idéal de Beaudelaire, Les animaux malades de la peste, le curé et le mort et les deux coqs de La Fontaine ainsi que les 3 textes du corpus.
  • Litchee, j'en ai parlé avec certains amis très littéraire m'ayant dit que l'élargissement de la question que nous avons pu faire pourrait, en soit, être plutôt une bonne chose car nous nous détachons des autres plans et nous allons au-delà, malheureusement, le hasard entre forcément en compte dans la notation et ne nous pouvons pas la contrôler, soit notre correcteur trouvera cela relativement futé, soit, au contraire, il décidera de nous saquer car HORS SUJET. Tout est une question de point de vue et c'est ce qui est probablement, le plus angoissant.
  • Merci de ta réponse! Je pense que dans le cas-là, c'est tout ou rien. Tout dépendra de la sensibilité (tiens donc 8D) du correcteur et des mots par lesquels nous avons amenés l'idée. (J'ai quand même eu l'impression d'écrire des phrases dignes d'une sixième en me relisant O.O)
    Après, si le correcteur apprécie, c'est le Jackpot!

    Je ne me prononcerais pas sur les plans proposés par les autres, étant loin d'être une experte :']
  • En effet haapiness, en relisant ton plan, je trouve quelques unes de mes idées! Ca me rassure un peu!
    Ma prof de français m'a dit que mon plan "était intéressant", mais j'ai trouvé ça assez ambigu comme évaluation ;)
    Après, c'est vrai que j'ai un peu séparé le fond (ce que veut dire le poète) et la forme (la sensibilité du lecteur)... Espérons que cela ne soit pas pénalisé pour une dissertation...
    En plus, je ne m'attendais pas du tout à ça! J'avais vraiment potassé le théâtre et la représentation!
  • bonsoir j'aurais besoin d'avis pour ma dissert svp

    I- la beauté des mots
    1) le poète avant tout un artiste
    2) construction et mise en page (vers/prose)
    --> Gaspard de la nuit, Aloysus Bertrand / Caligrammes, Guillaume Apollinaire
    3) un chant harmonieux
    --> jeux des sonorités, assonnances et alittérations, poésie chantée au Moyen-Âge

    II- l'évocation poétique
    1) lyrisme
    --> la courbe de tes yeux, Paul Eluard
    2) apologue
    --> joujou du pauvre, Charles Baudelaire
    3) poésie engagée
    --> mélancholia, Victor Hugo / strophes pour se souvenir, Louis Aragon
    4) fonction herméneutique
    --> une bouteille molle, Chassignet

    III- un art avant tout implicite
    1) nécessite une réflexion
    --> le dormeur du val, Arthur Rimbaud
    2) le sens reste parfois ambigüe entre onirisme et réalité
    --> un hémisphère dans une chevelure, Charles Baudelaire
    3) poète maudit
    --> l'albatros, Charles Baudelaire / le crapaud, Tristan Corbière
  • SlimySlimy Membre
    J'ai repris un peu l'idée de ton grand trois pour ma troisième partie en abordant les limites de l'art poétique :D
    je pense que ton plan tient la route!
  • Bonjour !

    Alors moi je n'ai pas du tout fait le même plan que la plupart d'entre vous... :/
    Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez, en espérant que ce soit tout de même bon (j'ai écrit 7 pages en comptant la question).


    I) Le poète cherche à faire passer des émotions
    A) Au travers du thème/sujet qu'il aborde
    --> La fuite du temps ne provoquera pas les mêmes émotions que l'amour ou le voyage.

    B) Au travers de la musicalité
    --> Un poème musical transmet des émotions, exemple avec celui d'Aragon du corpus.

    C) Le poète reste avant tout un créateur et c'est le monde qu'il crée qui nous transmet des émotions
    --> Il est créateur d'un monde totalement imaginaire ou s'inspirant du réel. Évocation du souvenir dans "Un hémisphère dans une chevelure" de Baudelaire. Il s'inspire du réel pour faire son poème et transmet des émotions.


    II) Mais l'émotion provient surtout de la lecture du poème par chacun de nous
    A) Le lecteur est-il en mesure de comprendre tout le sens du poème dès la première lecture ?
    --> Sens différent selon les époques, le vocabulaire est parfois difficile à saisir mais le plaisir et les émotions peuvent quand même être transmises.

    B) L'interprétation du poème varie selon la sensibilité de chacun
    --> Exemple du surréalisme. Chaque lecteur possède son propre "décodage" du poème et l'interprétation peut varier.

    C) La réputation de l'auteur a-t-elle une influence sur les émotions transmises ?
    --> Un auteur connu peut transmettre des émotions plus grandes.Cependant, Henri Michaux qui est peu étudié de nos jours exprime son mal être et provoque chez nous de la pitié, de la tristesse dans Icebergs.
  • Bonjour,

    J'ai pris la dissertation et j'ai pu voir que certaines de mes idées ont été reprises ce qui me rassurent un peu !

    Intro : J'ai surtout développer l'idée d'émotion (sentiment -amour-joie-peine etc ...)

    Axe 1 : L'émotion naît de la forme, elle même de la poésie

    1) La versification
    2) Les figures de style ( allitération - métaphore - assonance - en particulier)
    3) Les différentes formes poétiques avec une insistance sur les sonnets amoureux et l'églogue
    4) La fonction du poète : un inquièteur avec André du Bouchet !


    Axe 2 : L'émotion provient des procédés de fond et des registres

    1) Les registres lyrique et dramatique
    2) L'exaltation du sentiment amoureux
    3) l'évocation du "moi" au service du spleen (symboliste) et du "vague à l'âme" romantique


    Axe 3 : l'émotion est tirée de la réalité du monde

    1) Le monde comme inspiration réaliste du poète, et la réalité comme facteur d'émotion (francis Ponge - rené char)
    2) Le parnasse et la volonté de nous émerveillé devant la beauté du monde
    3) L'émotion naît au travers de la volonté de s'échapper du monde avec le voyage (Baudelaire)


    Conclu : relativiser le fait que l'on ressent l'émotion différemment en fonction de nos gouts, sensibilité, et vécu.


    Par contre, j'aurais voulu parler de la poésie engagée , mais comment l'intégrer ...
    Je ne pense pas que émotion est vraiment un lieu avec l'engagement de HUGO par exemple !
    Mais bon, cela naît plus du style de la poésie (plutôt) que du fond !
  • Votre sujet de dissertation a l'air super..j'avais fait plein de fiches complémentaires sur la poésie qui m'ont servi à queue dalle . J'ai l'impression que votre corpus et vos questions était au niveau des L et vice versa...
  • helpfrhelpfr Membre
    Personnellement j'ai parlé de choses qui se rapportent a vos plans mais je n'ai pas forcement le même plan... Je crois que j'ai fais un hors sujet car j'ai simplement parlé des éléments, procédés utilisés par le poète pour faire susciter une émotion:
    Pourriez vous me dire ce que vous en pensez :
    I) Les différentes formes de poèmes peuvent faire susciter des émotions
    a) les formes fixes : sonnets , rondeau...
    b) les formes régulières avec un refrain
    c) les nouvelles formes comme les calligrammes
    II) Les rythmes et les sonorités
    a) les différents rythmes
    b) les sonorités (assonance, allitération...)
    III) le langage
    a) selon le registre employé comme le lyrique, pathétique...
    b) les images.

    J'ai vraiment peur car personne n'a fait comme moi et j'ai l'impression de n'avoir pas fait ce qu'il fallait du tout !
  • je n'ai pas vu le sujet de la même façon que vous, quand vous parlez du lyrisme ect... c'est comment le poète exprime ses émotions, et la question c'est d'où vienne les émotions que vous ressentez, les intentions du poète pour moi ne sont qu'illusoire, vu que c'est pas de lui que vienne vos ressentiments mais de votre manière à interpréter...
    j'ai plutôt opter pour un plan en deux parties:
    -Les émotions que l'on ressent provienne du texte:
    *de sa forme
    *de sa musicalité
    *des mots

    - Mais ça dépend également de l'individu:
    *de sa façon de comprendre
    * de sa sensibilité
    * une dernière que j'ai oublié :)

    ensuite une dissertation est personnelle, donc bon :) attendons les résultats, je constate juste ne pas avoir vu de la même façon que certains...
  • Ouais, c'est sûr, mais quels exemples tu peux mettre dans ton II si tu t'appuies que sur la personnalité du lecteur? Je pense que t'as raison mais de là à y consacrer une grande partie ! Moi je pense que c'est les auteurs qui veulent qu'on ressente les choses qu'ils veulent (c'est comme ça qu'on m'a appris les registres), et parfois ça entre en résonnance avec nos vies mais pas forcément et c'est pas pour ça qu'on est pas émus... je crois :/
  • Bonjour,

    Voilà, j'ai fait un plan de dissert' qui ne correspond à aucun autre que j'ai trouvé sur Internet et j'ai très peur d'avoir fait du hors-sujet. :/

    Mon Plan

    I) Les émotions qui nous tourmentent proviennent :
    a) Des conditions dans lesquelles le poète a écrit : ex: L'épitaphe Villon
    b) De l'époque d'écriture du poème : ex: Ce cœur qui haïssait la guerre, Desnos

    II) Les émotions qui nous rendent "heureux" proviennent:
    a) De la situation : ex: Le corbeau et le renard de La Fontaine
    b) D'un remaniement de l'écriture/ de la langue : ex: Sonnet dénaturé, Blaise Cendrars
    c) Du sujet de la poésie : ex: Le pou, Lautréamont

    III) Mais les émotions dépendent surtout:
    a) Du vécu et de la sensibilité du lecteur : ex: Les regrets, Du Bellay (qui n'a jamais manqué d'inspiration?)
    Strophes pour se souvenir, Aragon (survivants de la WW2)
    b) De la manière dont l'auteur s'est exprimé: ex: Texte B

    Après conclusion ... et ouverture: Ressent-on les mêmes émotions à la lecture d'un même texte selon s'il est calligraphié ou non (peut-être pas la même tournure mais l'idée y est).

    Voilà :D
  • Bonjour à tous :)
    J'ai fait un plan très proche de entournee en inversant seulement les axes vous en pensez quoi ??
    De plus j'ai fait une grosse confusion au niveau d'un auteur pensez vous que cela va beaucoup me pénaliser ?
  • ComateenComateen Modérateur
    Non, tu peux avoir fait une faute d'étourderie, ça peut arriver.
  • Merci de ta réponse Comateen, j'avais peur aussi :D

    Emelayne, je pense que tu réponds à la question donc ce n'est pas un hors-sujet. Un plan thématique pouvait également s'appliquer sur cette dissertation, au même titre que le plan analytique.

    Invisible, je suis curieuse aussi. Pourrais-tu nous montrer tes exemples pour ton grand II? C'est un point de vue intéressant :]
  • Bonjour,
    Invisible je penses que je serais parti un peu dans la même optique que toi (étant en seconde je me suis lancée dans le sujet ce matin mais sans rendre de copie) et le plan qui m'est venu à l'idée est similaire au tien sur les axes principaux :

    I- L'émotion provient du texte lui-même
    a) De part sa forme, son rythme et ses sonorités (Ronsard, Sur la Mort de Marie)
    b) Par ses mots, parfois crus (Vian, S'il pleuvait des larmes)
    c) Des images poétiques ( Baudelaire, Cloche fêlée)
    d) De l’implicite (Hugo, A une femme)

    II- Qui fait écho dans le lecteur créant l'émotion
    a) Par la raison (Prévert, Barbara)
    b) Par le cœur (Hugo, Demain dés l'aube)
    c) Par le dégoût (Baudelaire, Crépuscule)
    d) Par similitudes à l'environnement du lecteur (Breton, L'union libre)
  • Bonjour tout le monde,
    Personnellement j'ai suivi ce plan là :

    I-L’émotion vient du thème

    1) L'amour
    -Une allée du Luxembourg (Nerval) > A une passante
    -Mon rêve familier (Verlaine) > A son archétype féminin

    2) La mort
    -Le crépuscule (Hugo) - Corpus
    -Comme on voit sur la branche (Ronsard)

    II-L'émotion vient de ce qui entoure le poème

    1) La musicalité
    -Je vis je meurs (Louise Labé) > Sonnet, alexandrins, antithèse
    -Vers à danser (Aragon) - Corpus > Refrain, Octosyllabe


    2) L'Esthétique
    -Adieu (Apollinaire) > Acrostiche
    -La colombe poignardé et le jet d'eau (Apollinaire) > Calligramme



    Voila, voila, alors qu'en pensez-vous ? :D
  • Vos deux premières parties me rappellent les miennes, c'est rassurant, d'autant plus que certains plans ici sont similaires aux nôtres.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.