Grammaire française Participe passé

12357130

Réponses

  • SandooSandoo Membre
    Merci beaucoup et j'espère que vos réponses aideront également d'autres internautes désespérés !
    Sandoo ;)
  • Bonjour,

    je dois analyser le dont dans la phrase suivante : L'histoire dont tu me parles est effrayante !
    j'ai un vilain doute sur la fonction. il ne faudrait pas que je fasse la faute et surtout que je sois incapable d'expliquer mes hesitations à mes éléves.
    J vous remercie par avance pour votre aide
  • JehanJehan Modérateur
    L'histoire dont tu me parles = tu me parles de l'histoire.

    Le pronom relatif dont est COI du verbe "parles".
  • merci pour votre réponse.
    pourquoi ne peut on pas dire que dont est sujet en disant qui est ce qui est effrayante? : c'est dont
    merci encore pour vos explications
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le sujet est histoire.
    "Dont tu me parles" précise de quelle histoire il s'agit.
  • merci pour votre réponse. mais je ne comprends plus rien si dont est pronom relatif ayant pour antécédent "histoire" histoire ayant pour fonction sujet. "dont " devrait donc avoir également la même fonction donc sujet et non pas COI.
    Merci pour votre aide je crois que je mélange tout
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le relatif n'a pas la même fonction que l'antécédent, il a sa propre fonction dans la subordonnée relative. Revois la réponse de Jehan plus haut.
  • Nos deux professeurs ont bien expliqué, je retire ce que j'ai dit.
  • merci encore pour vos reponses
  • 1.La lumière, elle, a deux sources bien distinctes : l’eau, qui passe sous le pont et s'y reflète.... ( je ne note pas le reste de la phrase)

    Je dois analyser le pronom y

    Y: pronom personnel neutre / CC de lieu du verbe "reflète"

    Est-ce qu'on peut dire que "se refléter" est un verbe pronominal et transitif, son complément est ici antéposé.

    2. Ils arborent tous des t-shirts à l’effigie de leur idole.

    à l’effigie de leur idole: groupe nominal attribut du cos « des t-shirts ». / le COD est "tous"

    3. D’après un proverbe, les petits cadeaux entretiennent l’amitié

    D'après un proverbe: groupe nominal introduit par une locution prépositive, cc de conséquence du verbe "entretiennent"

    4. J’ai pu observer le caractère capricieux de cet enfant.
    Le caractère capricieux de cet enfant: groupe nominal / COD du verbe "observer"

    de cet enfant: groupe nominal introduit par une préposition / épithète détachée du nom caractère


    Je vous remercie pour votre aide
  • JehanJehan Modérateur
    1.La lumière, elle, a deux sources bien distinctes : l’eau, qui passe sous le pont et s'y reflète.... ( je ne note pas le reste de la phrase)
    Je dois analyser le pronom y
    Y: pronom personnel neutre / CC de lieu du verbe "reflète"
    Est-ce qu'on peut dire que "se refléter" est un verbe pronominal et transitif, son complément est ici antéposé.
    y : pronom adverbial
    "se refléter" n'est pas transitif... C'est "refléter" qui l'est.
    2. Ils arborent tous des t-shirts à l’effigie de leur idole.
    à l’effigie de leur idole: groupe nominal attribut du cos « des t-shirts ».
    Pourquoi "attribut" ? Il n'y a pas de verbe attributif dans la phrase.
    Et "attribut du COS", cela n'existe pas. D'ailleurs, pas COS ici.
    Ce groupe nominal est complément du GN COD "des tee-shirts".
    3. D’après un proverbe, les petits cadeaux entretiennent l’amitié
    D'après un proverbe: groupe nominal introduit par une locution prépositive, cc de cause du verbe "entretiennent"
    C'est bien un CC, mais je ne pense pas qu'il exprime la cause.
    Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, il est parfois un peu vain de vouloir désigner à tout prix par un terme précis la nuance exprimée par un CC.
    4. J’ai pu observer le caractère capricieux de cet enfant.
    Le caractère capricieux de cet enfant: groupe nominal / COD du verbe "observer"
    de cet enfant: groupe nominal introduit par une préposition / épithète détachée du nom caractère
    de cet enfant est complément du nom "caractère".
    Une éptithète détachée serait séparée par une virgule; et c'est une fonction d'adjectif.
  • Merci, Jehan, pour toutes ces précisions.
  • Au sujet de cette phrase: Le ministre responsable des sports a inauguré le nouveau complexe.
    des sports est un complément du nom "ministre", n'est-ce pas, il ne peut pas y avoir de relation entre "des sports" et "responsable".
    Le GN est "le ministre responsable des sports" le noyau est "ministre"
    responsable occupe la fonction d'adjectif épithète liée au nom ministre
    et des sports est donc un complément du nom "ministre"
    Est-ce bien ainsi qu'il faut procéder pour l'analyse?
  • Le ministre responsable des sports a inauguré le nouveau complexe

    des sports est complément de l'adjectif responsable.
  • JehanJehan Modérateur
    Tu avais créé une nouvelle discussion pour cette nouvelle question d'analyse.
    Ne disperse pas tes demandes, ce n'est pratique ni pour toi ni pour nous.
    Je l'ai déplacée dans cette discussion, où se regroupent tes demandes.

    Au sujet de cette phrase: Le ministre responsable des sports a inauguré le nouveau complexe.
    des sports est un complément du nom "ministre", n'est-ce pas, il ne peut pas y avoir de relation entre "des sports" et "responsable".
    Tu te trompes.
    "des sports" est complément de l'adjectif "responsable", lui-même épithète liée du nom-noyau "ministre".
    "des sports" précise de quoi le ministre est responsable, cela précise sa responsabilité.
  • Je vous prie d'excuser ma dispersion, je posterai toutes les analyses ici, d'autant que maintenant il y a la fonction "nouveaux messages". Merci.

    Je poursuis mon exercice, voici mes propositions d'analyse pour les groupes soulignés:

    1) Les dysfonctionnements tant de fois dénoncés trouvent enfin une réponse complète
    Groupe participial introduit par une locution adverbiale "tant de fois"

    2)Le conflit entre les partisans et les adversaires du projet s’intensifie.
    GN précédé de la préposition « entre ». Complément du nom « conflit ». (mais j'hésite avec CC de lieu du verbe "s'intensifie") :/

    3) On ignore l’identité de l’auteur de ces lignes.
    GN précédé d’un prep. et complément du nom « identité »

    4)Le marché de l’armement, aux mains d’un club très fermé de spécialistes, prospère sous ces latitudes.
    GN introduit par une prép. CC de lieu du verbe « prospère »
  • JehanJehan Modérateur
    1) Les dysfonctionnements tant de fois dénoncés trouvent enfin une réponse complète.
    Groupe participial introduit par une locution adverbiale "tant de fois"
    L'expression "tant de fois" n'introduit pas le participe, on pourrait très bien la placer après : "dénoncés tant de fois". "tant de fois" est un complément du participe, un complément à nuance de temps.
    Ce complément est formé du nom "fois" précédé d'un adverbe de quantité à valeur de déterminant. Et le participe "dénoncés" lui-même est épithète liée du nom "dysfonctionnements".



    2)Le conflit entre les partisans et les adversaires du projet s’intensifie.
    GN précédé de la préposition « entre ». Complément du nom « conflit ». (mais j'hésite avec CC de lieu du verbe "s'intensifie") :/
    C'est un complément du nom "conflit", il précise de quel conflit il s'agit.
    Drôle d'idée d'en faire un complément de lieu...


    3) On ignore l’identité de l’auteur de ces lignes.
    GN précédé d’un prep. et complément du nom « identité »
    Oui.

    4)Le marché de l’armement, aux mains d’un club très fermé de spécialistes, prospère sous ces latitudes.
    GN introduit par une prép. CC de lieu du verbe « prospère »
    Non ! Ne vois pas des compléments de lieu partout... Ce groupe entre deux virgules est épithète détachée nom "marché".
    Il équivaut à un participe complété par un complément d'agent (= possédé par un club...).
  • Merci Jehan pour ces précisions.

    Je continue mon exercice, voici mes propositions, je tiens compte de vos remarques (enfin j'espère!)

    1)Il est absolument impossible d’appliquer cette interdiction. / l’application de cette interdiction est impossible.
    "d’appliquer cette interdiction" Groupe infinitif / COD du verbe « est »
    "L’application de cette interdiction "le GN qui devient sujet de la phrase

    2) Je vous souhaite une prompte guérison.
    Vous est le COI du « souhaite » et "une prompte guérison" : le GN COD du verbe « souhaite ».
    Mais dans la phrase: Je vous souhaite de guérir promptement. (souhaiter à qqn de + infinitif) « de guérir promptement » : groupe infinitif introduit par une prép. COD du verbe « souhaite »

    3) Elle sentait son tendre regard. / Elle sentait posée sur elle la tendresse de son regard.
    Première phrase, c’est la plus concise : GN (noyau : regard) COD du verbe « sentait »
    Deuxième : Groupe participial / COD du verbe « sentait ».
    Je précise que le participe passé est épithète détachée du nom "regard".

    4) Ils entendirent les cloches sonner le toscin.
    Proposition infinitive (sujet différent de la principale), COD du verbe « entendirent »

    5)Au bout de quelques mois, on a découvert un changement dans le comportement des jeunes.
    Groupe nominal / COD du verbe « a découvert » (« dans le comportement des jeunes » = complément du nom « changement ».

    Merci de votre aide.
  • JehanJehan Modérateur
    Tu en as encore beaucoup comme ça ? :P
    1)Il est absolument impossible d’appliquer cette interdiction. / L’application de cette interdiction est impossible.
    "d’appliquer cette interdiction" Groupe infinitif / COD du verbe « est »
    "L’application de cette interdiction "le GN qui devient sujet de la phrase
    Le verbe "être" n'a jamais de COD.
    Le verbe "être", verbe d'état, est suivi dans les deux phrases de l'adjectif attribut du sujet "impossible".
    "d'appliquer cette interdiction" est sujet réel du verbe "est", le sujet apparent étant le "il" de la tournure impersonnelle.
    Il est impossible d'appliquer cette interdiction = Appliquer cette interdiction est impossible.


    2) Je vous souhaite une prompte guérison.
    Vous est le COI du « souhaite » et "une prompte guérison" : le GN COD du verbe « souhaite ».
    Mais dans la phrase: Je vous souhaite de guérir promptement. (souhaiter à qqn de + infinitif) « de guérir promptement » : groupe infinitif introduit par une prép. COD du verbe « souhaite »
    Vous est COS, puisqu'il y a aussi un COD.

    3) Elle sentait son tendre regard. / Elle sentait posée sur elle la tendresse de son regard.
    Première phrase, c’est la plus concise : GN (noyau : regard) COD du verbe « sentait »
    Deuxième : Groupe participial / COD du verbe « sentait ».
    Je précise que le participe passé est épithète détachée du nom
    "regard".
    Pas épithète détachée, il n'y a aucune virgule : attribut du nom COD "tendresse" :
    C'est la tendresse qui est sentie "posée".
    Elle sentait la tendresse posée sur elle. Elle la sentait posée.


    4) Ils entendirent les cloches sonner le toscin.
    Proposition infinitive (sujet différent de la principale), COD du verbe « entendirent »
    Oui.

    5)Au bout de quelques mois, on a découvert un changement dans le comportement des jeunes.
    Groupe nominal / COD du verbe « a découvert » (« dans le comportement des jeunes » = complément du nom « changement ». Oui.
  • Merci beaucoup Jehan pour ces explications toujours aussi limpides! :)
    Je note que mes deux dernières analyses sont parfaites (enfin)! :cool:
    Donc dans la foulée, je vais poursuivre ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.