Grammaire française Participe passé

Bonjour,
Est-ce qu'il existe une règle pour introduire les noms de départements?
Par exemple, pour les noms féminins (comme La Moselle ou La Meuse), on peut utiliser (comme pour les pays) "en": je suis allé en Meuse.
Mais, pour les noms pluriels (comme Les Ardennes ou Les Alpes-Maritimes) et les noms masculins (comme Le Finistère ou Le Calvados), ce qui marche pour les pays ne marche pas pour les départements (on ne dit pas:" je suis allé aux Ardennes" ou "je suis allé au Finistère").
Est-ce que quelqu'un sait pourquoi et, surtout, s'il existe une règle spécifique pour les départements ("dans les Ardennes"/"dans le Finistère")?
Par avance, merci.
Mots clés :
«1

Réponses

  • Devant les noms de départements, on utilise la préposition dans : dans la Gironde, dans les Deux-Sèvres.

    Toutefois, certains noms acceptent la préposition en :
    – quelques noms simples commençant par voyelle comme en Ardèche, en Aveyron, en Isère ;
    – des noms simples confondus avec une ancienne province, en Gironde, en Dordogne, en Vendée, en Moselle, en Savoie.
    – des noms composés comme en Haute-Saône, en Meurthe-et-Moselle, en Indre-et-Loire.

    Le cas du Vaucluse est particulier : en Vaucluse maintient la particularité des anciennes terres papales, mais il évite aussi l'article. Le nom du département est département de Vaucluse, sans article.

    Les noms d'îles sont soumis aux usages qui concernent ces lieux : en Corse, mais en ou dans la Haute-Corse, en ou dans la Corse-du-Sud. La première forme est la plus fréquente. À la Martinique, à la Guadeloupe, à la Réunion. Toutefois, en Martinique et en Guadeloupe se rencontrent de plus en plus souvent, sur le modèle des autres départements pris pour des provinces.
    (http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/departements.html)
  • Bonjour,
    Merci pour cette réponse et ce lien. C'est très intéressant.
    Cordialement.
  • Bonjour,
    Je suis à la recherche d'un emploi et je bloque sur une phrase :
    "Je recherche un stage .... de préférence situé EN Essonne ou EN Yvelines."
    Voilà je me demande si le EN est correct car j'ai l'impression que ça sonne faux !
    Merci d'avance pour votre aide !! :)
  • Il me semble qu'on dit dans l'Essonne ou dans les Yvelines.
    Pour être sûr tu peux marquer "dans le département de l'Essonne". :)
  • Je suis d'accord avec la réponse précédente
  • JehanJehan Modérateur
    Cela dit, si l'on se réfère aux messages précédents de cette discussion, "en Essonne" est tout à fait correct aussi. Je serais plus réservé pour "en Yvelines", à cause du pluriel.
  • Pourquoi dit-on en Ardèche mais dans la Drôme ? Je croyais qu'on disait "en" lorsqu'une région ou un département commence par une voyelle mais ce n'est pas le cas : en Picardie, en Savoie, dans l'Essonne, etc.
    Je croyais que ça avait â voir avec la présence d'un cours d'eau (dans la Rhône, dans la Loire, etc) mais on entend plutôt "en Loire atlantique"...
    Merci d'avance
  • On peut toujours utiliser la préposition dans. Mais on peut aussi utiliser en si le nom du département commence par une voyelle (en Ardèche), est le nom d'une ancienne région (en Savoie) ou si c'est un nom composé (en Loire-Atlantique, en Saône-et-Loire).
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Relis les messages précédents de cette discussion, en particulier le message n°2.
  • À propos d'ancienne région, j'ai pu vérifier ça sur l'autoroute avant-hier : « Vous entrez en Berry » - sachant qu'on va usuellement dans le Berry...
  • Bonjour.

    Une question qui vous sera simple, s'il vous plait.

    Je suis coréen(ou Coréen, si cela vous va...)
    Je suis né à Séoul, capitale de la Corée du .

    Maintenant, voici ma question :
    1) Je suis(viens) de Séoul de la Corée du Sud.
    2) Je suis(viens) de Séoul en Corée du Sud.

    Laquelle phrase est plus correcte ?
    (Je suis en train de me presenter à quelqu'un...)

    Merci, d'avance.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Je suis de Séoul, en Corée du Sud. (sans oublier la virgule)
  • Cela ne m'est jamais venu à l'esprit.
    Grand merci, Jehan ! :)
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    La suggestion de Jehan est correcte, mais c'est quand même une présentation peu courante et peu littéraire.
    On trouvera bien peu de "je suis de Paris, en France" dans la littérature.
    Je crois qu'on admet que les gens savent où sont Paris et Séoul, et qu'il n'est pas nécessaire de le préciser de cette manière. Dans les documents administratifs, on utilise souvent "Paris (France)", pour le distinguer des autres villes portant le même nom.

    Pour ta présentation, tu peux aller du plus administratif au plus littéraire :
    Je suis de Séoul (Corée du Sud)
    Je suis de Séoul, capitale de la Corée du Sud.
    Je suis né en Corée du Sud, précisément à Séoul, sa capitale.
  • Bonjour, lamaneur.

    Cela m'étonne un peu que l'on n'utilise pas la préposition 'de' qui exprime diverses relations entre le nom et le complément du nom : Séoul de la Corée.
    [...] Je crois qu'on admet que les gens savent où sont Paris et Séoul, et qu'il n'est pas nécessaire de le préciser de cette manière. [...]
    Cette explication m'est très compréhensible.

    Je me présente à une Marsienne(ou au Petit prince...) qui parle bien le français et visite la terre la première fois et ne connaît guère la géographie de la terre.
    Dans cette situation, ne puis-je toujours pas dire : "Je suis de Séoul de la Corée." ?
  • Dans cette situation, ne puis-je toujours pas dire : "Je suis de Séoul de la Corée." ?
    Non, cela ne se dit pas.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Non, Hwang, bien que tu puisses dire "je suis de Séoul" et "Je suis de Corée", on ne combine pas les deux !
    Aux Martiens, il faudra expliquer : "Je viens de Séoul, en Corée, en Asie, sur la Terre" !

    Pour compliquer encore un peu la chose, on pourrait quand même trouver :
    "Je suis de Corée, de Séoul", où "de Séoul", après virgule, vient préciser géographiquement le "de Corée".
    et aussi, mais plus rarement :
    "Je suis de Séoul, de Corée" ou "de Corée" est ajouté par le locuteur qui se rend compte, en lisant les yeux interrogateurs de son interlocuteur, que ce dernier ne connaît pas Séoul, et qu'il vaut mieux préciser "de Corée" pour être compris.
  • Bonjour Hwang,

    Tu pourrais dire cela 1) s’il existait plusieurs « Séoul », tous aussi connus les uns que les autres, ou l’un plus connu de ton interlocuteur que celui désignant la capitale de la Corée du Sud et 2) à condition de changer l'article devant "Corée".

    Par exemple, je parle à un Texan (il existe un Paris au Texas), et je lui dis « Je viens du Paris de (la)* France » = celui de (la) France et non celui du Texas.

    Mais même dans ce cas particulier, je pense qu'on utiliserait plus naturellement les formulations qui t'ont été précédemment indiquées. :)


    *Je mets le « la » entre parenthèses, parce que s’il n’est pas faux de le mettre, ça ne correspond pas à l’usage le plus courant.
  • En étudiant le français, je pose souvent la question 'pourquoi ?' à moi-même et à vous.

    Et quand je finis par trouver un 'parce que...", y compris 'parce que cela ne se dit pas...", je me sens bien heureux.

    Je sais qu'il il y a des choses que la science ne peut expliquer.
    Il me semble que c'est la même chose pour une langue.

    Vos explications sont toutes on ne peut plus précieuses pour moi.
    Mille fois merci, Gabiana, lamaneur et Katioucha. :)
  • Je sais qu'il il y a des choses que la science ne peut expliquer.
    Il me semble que c'est la même chose pour une langue.
    C'est même sans doute pire pour une langue, où l'usage prime souvent sur la règle. Et cet usage, souvent automatique pour un natif, demande à être acquis par quelqu'un qui ne l'est pas et cherche forcément une explication logique, qu'on a parfois du mal à trouver.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.