Fiches méthode Bac de français 2021

Bonsoir,

Je suis en train de préparer mon BAC pour cet été. Dans le cadre de notre classe en français. Nous abordons les poèmes comme cité dans le titre, nous étudions Baudelaire les Fleurs du mal.

Notre professeur nous a demandé de faire une présentation orale pour note afin de nous entrainer. De ce fait, nous avons dû choisir un poème au choix, le mien étant "L'irréparable".

Le problème c'est que j'ai butiné tout le week-end dessus et je n'arrive pas à comprendre les enjeux et les axes que Baudelaire dégage à travers ce poème. J'ai compris que le monde idéal n'est qu'une fiction qui ne peut pas être atteinte et aussi qu'il parle d'une de ses muses à travers ce poème sous le nom de sorcière si j'ai bien compris. Il est aussi rongé de remords.

Aussi au niveau de la structure, je vois des vers (alexandrins) et on trouve une ligne de 9 syllabes entre chaqu'un. Est-ce correcte?

J'espère que quelqu'un pourra m'aider car c'est un travail très important je fais tout pour m'appliquer mais là, ça ne va plus... :(

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Voilà le texte
    L'Irréparable


    Pouvons-nous étouffer le vieux, le long Remords,
    Qui vit, s'agite et se tortille
    Et se nourrit de nous comme le ver des morts,
    Comme du chêne la chenille?
    Pouvons-nous étouffer l'implacable Remords?

    Dans quel philtre, dans quel vin, dans quelle tisane,
    Noierons-nous ce vieil ennemi,
    Destructeur et gourmand comme la courtisane,
    Patient comme la fourmi?
    Dans quel philtre? dans quel vin? dans quelle tisane?

    Dis-le, belle sorcière, oh! dis, si tu le sais,
    A cet esprit comblé d'angoisse
    Et pareil au mourant qu'écrasent les blessés,
    Que le sabot du cheval froisse,
    Dis-le, belle sorcière, oh! dis, si tu le sais,

    A cet agonisant que le loup déjà flaire
    Et que surveille le corbeau,
    A ce soldat brisé! s'il faut qu'il désespère
    D'avoir sa croix et son tombeau;
    Ce pauvre agonisant que déjà le loup flaire!

    Peut-on illuminer un ciel bourbeux et noir?
    Peut-on déchirer des ténèbres
    Plus denses que la poix, sans matin et sans soir,
    Sans astres, sans éclairs funèbres?
    Peut-on illuminer un ciel bourbeux et noir?

    L'Espérance qui brille aux carreaux de l'Auberge
    Est soufflée, est morte à jamais!
    Sans lune et sans rayons, trouver où l'on héberge
    Les martyrs d'un chemin mauvais!
    Le Diable a tout éteint aux carreaux de l'Auberge!

    Adorable sorcière, aimes-tu les damnés?
    Dis, connais-tu l'irrémissible?
    Connais-tu le Remords, aux traits empoisonnés,
    A qui notre coeur sert de cible?
    Adorable sorcière, aimes-tu les damnés?

    L'Irréparable ronge avec sa dent maudite
    Notre âme, piteux monument,
    Et souvent il attaque ainsi que le termite,
    Par la base le bâtiment.
    L'Irréparable ronge avec sa dent maudite!

    J'ai vu parfois, au fond d'un théâtre banal
    Qu'enflammait l'orchestre sonore,
    Une fée allumer dans un ciel infernal
    Une miraculeuse aurore;
    J'ai vu parfois au fond d'un théâtre banal

    Un être, qui n'était que lumière, or et gaze,
    Terrasser l'énorme Satan;
    Mais mon coeur, que jamais ne visite l'extase,
    Est un théâtre où l'on attend
    Toujours, toujours en vain, l'Etre aux ailes de gaze!

    Il s'agit de la victoire inéluctable du spleen. Baudelaire développe en des répétitions voulues la lente désagrégation de son être intérieur. Identifie les ennemis qui emprisonnent le poète et le conduisent au désespoir.
    Alternance d'alexandrins et d'octosyllabes.
  • Merci beaucoup Jean-Luc.

    Comment voyez-vous les axes apparents? Je dois trouver plusieurs axes et les justifier.

    - Victoire du mal
    - Mal-être désespoir

    Y en a t-il d'autres?

    Pensez-vous que je puisse découpé le poème en plusieurs partie afin d'expliquer ?
    Par exemple à partir de "Belle sorcière" ou le couperiez-vous autrement?

    Merci pour votre réponse.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    En fait il y a trois mouvements dans ce poème :
    1 - la plainte de celui qui se voit pourrir, la lente torture,
    2 - l'appel au secours
    3 - la rechute, le désespoir et la soumission

    Note le registre tragique de la fin inéluctable, de la défaite absolue...
  • Oui vu comme ça c'est plus logique.

    La sorcière à qui il demande secours, est-ce la même qu'il sous entends dans les derniers vers (la fée)?

    La répétition des mêmes vers sous entend une accumulation de la tournante des remords?
    Dans les quintils 4-6, il donne des exemples, est-ce aussi pour accentuer le mal être qu'il ressent?

    Désolé je ne voudrais pas vous déranger. C'est juste que notre professeur veut que l'ont analyse chaque groupe de strophes.

    Merci
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    La sorcière à qui il demande secours, est-ce la même qu'il sous entends dans les derniers vers (la fée)?
    La sorcière est une amante qui pourrait enchanter son mal. La fée renvoie plutôt à une danseuse, elle représente sans doute la médiation de l'art.
    La répétition des mêmes vers sous entend une accumulation de la tournante des remords?
    C'est comme un refrain qui rythme sa plainte et en même temps renforce l'enfermement du poète. Note que la reprise ne se fait pas toujours à l'identique.
    Dans les quintils 4-6, il donne des exemples, est-ce aussi pour accentuer le mal être qu'il ressent?
    Baudelaire cherche à illustrer ce qu'il ressent par des comparaisons ou des métaphores. Il y a une progression.
  • Bonjour, je m'appelle Marine et je suis en seconde.
    Ma prof de français nous à donner un commentaire à faire pour le mercredi 8 janvier 2014, et en faite elle ne nous a pas donner de plan donc je suis un peu bloquer parce que c'est la première fois que je doit trouver un plan pour un commentaire.

    J'ai trouver les deux grandes parties, mais pas les sous parties et j'aurai besoin d'aide :
    Mon texte que j'ai a étudier est : L'irréparable de Baudelaire
    Le commencement de mon plan : I) Victoire du Mal
    a) ????
    b) ????
    c) ????
    II) Le spleen du poète
    a) ????
    b) ????
    c) ????
    Merci de me répondre. C'est assez urgent. :) :)
  • Nous ne pouvons pas choisir un plan à ta place. De plus si cette fois elle ne vous donne pas le plan, c'est pour que vous appreniez à en faire, c'est le moment de t'entraîner. De quoi veux-tu parler dans "victoire du mal" par exemple ? Qu'as-tu trouvé à dire pour ce I ? Quelles figures de style as-tu remarquées ? Fais la liste de toutes les remarques et analyses que tu voudrais faire dans ce I, puis organise-les de façon logique en deux ou trois sous-parties. C'est ainsi que l'on procède. Cela demande de l'entraînement, donc justement c'est l'occasion ! Ensuite si tu commences à avoir des idées, viens les proposer et tu obtiendras peut-être des améliorations à apporter, ou des conseils supplémentaires.
    Ne cherche surtout pas à trouver des titres si tu ne sais pas encore ce que tu vas dire dans ton commentaire : il faut faire l'analyse détaillée, et ensuite on organise tout ce qu'on a trouvé à dire, pas l'inverse.
  • Euh ... en faites dans ce I je voulais parler des raisons pour laquelle il se retrouve dans cette situation de soumission, et peut aussi parler des personnes qui lui font subir tout ça.
    Et dans le II ben je pensais parler de la mélancolie du poète et de sa plainte , de l'appel au secours et peut aussi de son désespoir ...
    Merci beaucoup ! :D
  • Et où allez-vous parler des mots choisis par le poète, des effets produits par leur place dans le vers, des rimes, du tempo ? Bref, quand allez-vous commenter le texte au lieu de le raconter ?
  • Ben je ne sais pas encore en faites :S

    Oui justement c'est ça le problème, je n'arrive pas vraiment a faire la différence entre commenter et raconter un texte.
    Ce serait quoi un commentaire idéal pour vous ??
    Meilleurs Vœux a vous :)
  • JehanJehan Modérateur
    Meilleurs vœux à toi aussi. :)

    Méthode du commentaire de texte :
    https://www.etudes-litteraires.com/methode-commentaire-compose.php

    (Ah, au fait... On n'écrit pas "en faites", mais en fait. ;) )
  • Raconter, c'est résumer le contenu. Commenter, c'est faire une analyse de la façon dont l'auteur a écrit afin de communiquer tel sentiment, de faire passer telle idée, de créer telle ambiance... Un commentaire consiste donc à expliquer comment l'auteur communique son spleen à son lecteur (je prends l'exemple de ta deuxième partie) : grâce à quelles sonorités, quelles images, quels types de phrase, quel vocabulaire, etc.
  • A d'accord,
    Là j'ai réussi a former un plan mais je ne suis pas sûr de moi ... pourriez vous me donner votre avis s'il vous plait ?

    I) Victoire du Mal
    a) Des figures maléfiques
    b) Plusieurs types de mal
    c) Thème de la mort récurent

    II) Le spleen du poète
    a) Une lueur d'espoir
    b) Le Remord omniprésent
    c) Sous-entendus, métaphore et comparaisons

    Merci de Votre aide !
    J'espère que c'est cohérent avec le texte ! :)

    (Merci pour la correction Jehan ! ;) )
    Merci a toi aussi Ammy :)
  • Je ne connais pas assez ce poème pour juger immédiatement de la qualité de ton plan, mais le tout semble cohérent et j'espère que ce travail et ces conseils t'auront permis de progresser ! Peut-être que d'autres pourront t'en dire plus par rapport à ton travail. Bonne continuation !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Ce plan doit être revu.
    Le 2c contient des indications formelles coupées du fond ce qu'il ne faut jamais faire.
    Surtout le plan ne rend pas compte du titre, cette agonie inéluctable qui marque le registre tragique.
    En d'autres termes, il faut que tu mettes en valeur le mouvement général : chute, espoir fallacieux, rechute plus abominable.
    La moralité du poème est que même l'art ne peut sauver la vie.
  • Merci pour votre aide ! Je n'aurais jamais réussi sans vous et les autres.
    Merci beaucoup ! :) Et oui je le reverrai encore un peu ce plan !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.