Grammaire française Participe passé

J'ai trouvé des propositions différentes pour indiquer en bas de page ou dans la bibliographie certaines références. Quel est l'usage pour chacune de ces références ?

- Un roman précis dans un volume de la Pléiade.
Par exemple : Les Nourritures terrestres d'André Gide dans le tome 1 des Romans et récits, paru chez Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, en 2009.

- Une nouvelle dans un recueil.
Par exemple : Une partie de campagne de Guy de Maupassant dans le recueil intitulé La Maison Tellier ; une partie de campagne et autres nouvelles, paru chez Gallimard, collection Folio, en 1995.

- Un poème dans un recueil.
Par exemple : Le Lac d'Alphonse d'Alphonse de Lamartine dans Méditations poétiques, paru chez Lgf en 2006.
Dans le cas où je voudrais citer des vers précis, comment les placer par rapport à la référence ?

Je me demandais également si op. cit. pouvait s'utiliser pour art. cit.
J'ai déjà relevé des art. cit. qui n'étaient pas en italique, est-ce normal ?

Réponses

  • "Art. cit." correspond à "article cité", si je ne m'abuse, et "op. cit." à "opere citato". L'italique correspond à la citation de termes de langue étrangère.

    J'écrirais, mais si quelqu'un confirme, c'est mieux :

    - Gide, André, Les Nourritures terrestres, in Romans et récits, t.1, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2009.
    - Lamartine, "Le Lac", in Méditations poétiques, Lgf, 2006
    - pour le dernier, je n'ai pas compris le nom du recueil ; c'est : La Maison Tellier ; une partie de campagne et autres nouvelles ?
  • Il existe plusieurs normes, donc rien d'étonnant à trouver des présentations différentes. Déjà on ne présente pas la bibliographie de la même façon en fin de document que dans les notes de bas de page. Le tout est d'adopter une méthode pour chaque cas et de s'y contraindre rigoureusement. Tu en trouveras facilement en ligne, ou regarde dans un livre ! N'oublie jamais le point final.
    Word dispose aussi d'un outil de gestion de la bibliographie sous forme de formulaire à remplir. Mais le résulat est en standard aux normes américaines.
    Nom de l'auteur, normalement en petites capitales
    "in" ne se met pas en italique et n'est d'ailleurs pas nécessaire.
    Utiliser des guillemets français : « » comme dans le texte d'ailleurs.
    Ajouter la date d'édition originale.
    Préciser le lieu de publication : Paris : Gallimard
    Préciser la collection : Lgf - Classiques De Poche,
    Préciser éventuellement le numéro dans la colletion.
    Préciser les numéros de pages : p. xx ou p. xxx-xxx
    Dans les notes de bas de page, outre op. cit et art. cit., savoir utiliser Id. Ibid. loc. cit et passim
    Maupassant (de), Guy, « Une partie de campagne » (1881), La Maison Tellier – Une partie de campagne et autres nouvelles, Paris : Gallimard, Folio classique n° 2783, 1995.
  • Merci de vos réponses. Je n’ai trouvé aucun guide complet, même celui de l’Education Nationale ne l’est pas. J’en profite pour vous solliciter sur d’autres références.

    - Première question : lorsqu’on cite un poème en utilisant la barre oblique (/), est-il préférable de conserver la ponctuation avant la barre ?

    Faut-il écrire : « Mon cœur, lassé de tout, même de l’espérance, / N’ira plus de ses vœux importuner le sort ; / Prêtez-moi seulement, vallon de mon enfance, / Un asile d’un jour pour attendre la mort. »
    Ou : « Mon cœur, lassé de tout, même de l’espérance / N’ira plus de ses vœux importuner le sort / Prêtez-moi seulement, vallon de mon enfance / Un asile d’un jour pour attendre la mort. »

    - Deuxième question : dans le cas d’un auteur dont je cite plusieurs ouvrages, dois-je récrire le titre complet de l’ouvrage ou seulement les premiers mots avant de placer op. cit. ?

    Par-exemple :
    BARTHES (Roland), L'Aventure sémiologique, Éditions du Seuil, Paris, 1985, p. 56.
    Faut-il préférer : BARTHES (Roland), L'Aventure sémiologique, op. cit., p. 32.
    Ou : BARTHES (Roland), L'Aventure…, op. cit., p. 32.
  • 1. On conserve la ponctuation.
    2. On cite toujours le nom de l'ouvrage en entier.
  • Et est-ce qu'on ne pourrait pas écrire plutôt :
    BARTHES (Roland), op. cit, p. 32. (si on l'a déjà cité préalablement, bien entendu) ?
  • Dans les références bibliographiques, i]op. cit[/i. indique un ouvrage cité précédemment, s’il n’y a pas eu d’autre ouvrage cité entretemps, et si les extraits auxquels on fait référence sont éloignés de plus de quelques pages dans le livre. Il est accompagné du nom de l’auteur et du numéro de page. Si les extraits sont proches ou les mêmes, on utilisera id. ; s’ils sont sur la même page mais plus éloignés, on utilisera ibid..
    Donc, ça dépend...
  • Merci, Anne !
  • @ Chaant59 : je précise bien que plusieurs ouvrages de l'auteur ont été cités. Donc n'indiquer que op. cit. sans le titre ou le début du titre ne permettrait pas de savoir auquel des ouvrages je fais référence.
    J'ai bien noté la réponse d'Anne cependant je viens de voir dans un livre d'Arasse que le titre n'est pas cité en entier... C'est la convention de l'absence de convention.
  • Je trouve qu'abréger, sauf conventions reconnues comme le op. cit., un titre en particulier, dénote une certaine paresse. Pourquoi prendre le risque de donner cette même impression au lecteur, surtout si c'est un membre de jury.
  • J'ai plusieurs références du Livre de Poche à insérer dans une bibliographie. Le Livre de Poche s'est-il substitué à LGF à partir d'une certaine date ? Je me demande s'il est toujours nécessaire d'indiquer LGF ou si Le Livre de Poche suffira.
  • Voici un article Wikipédia sur le Livre de poche : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_de_poche
  • Merci. Et si quelqu'un répond à la question, c'est mieux.
  • La Librairie Générale Française est l'éditeur et Le livre de poche, la collection (depuis 1953...).
    Est-ce que tu indiquerais Folio sans préciser Gallimard ?
    Pourtant ici http://sites.univ-lyon2.fr/lettres/zdoc-varia/MemoRefBib-1.pdf on trouve les deux.
    Alors, au choix...
  • Embrun a écrit:
    Merci. Et si quelqu'un répond à la question, c'est mieux.

    Ce genre de sujet n'a pas vraiment sa place sur ce forum. Mais on peut faire une exception de temps en temps...

    Si tu lis bien l'article Wikipédia que j'ai indiqué, le Livre de poche était à l'origine une collection de l'éditeur LGF, puis est devenu sa marque commerciale.

    Dans une référence bibliographique, c'est bien sûr toujours l'éditeur qu'il faut indiquer. Après, rien n'interdit de mentionner aussi la collection ou la marque commerciale. Mais ce n'est pas une obligation ! :rolleyes:
  • Si vous lisez bien ma question, vous n'y répondez pas du tout. C'est parce que je sais qu'il y a eu ces changements à la Librairie générale Française (cf. mon premier message sur le sujet) que je demande quel est l'usage, étant donné qu'on peut trouver comme éditeur soit Livre de Poche soit LGF... Bref, les personnes ne semblent pas savoir si on continue à mentionner LGF ou si l'on peut considérer que Livre de Poche seul vaut pour LGF. C'est ce que laissait entendre la pauvre Anne.
    Enfin, Spalding, vous allez persévérer, jamais deux sans trois...
  • Embrun a écrit:
    Enfin, Spalding, vous allez persévérer, jamais deux sans trois...

    En effet, jamais deux sans trois ! Les références bibliographiques indiquant seulement "Le Livre de Poche" sont erronées. Si tu as bien lu l'article Wikipédia que j'ai indiqué, "Le Livre de Poche" n'a jamais été été qu'une collection de l'éditeur LGF, puis sa marque commerciale. Bref, c'est actuellement la vitrine de la Librairie Générale Française (LGF) !

    Si tu ouvres un volume actuel du Livre de Poche, tu verras donc "Le Livre de Poche" sur la couverture, en bas et à droite. Mais sur la page de garde, tu verras : © [copyright] Librairie Générale Française. Non, non, ce n'est pas une invention pure et simple !

    Dans une référence bibliographique, il faut évidemment toujours indiquer la maison d'édition, LGF en l'occurrence. Mais si tu veux en plus indiquer "Le Livre de Poche" comme collection ou marque commerciale, rien ne te l'interdit bien sûr !

    Si tu considères que la question est insoluble, ce n'était évidemment même pas la peine de la poser ! Mais dans tous les cas, il n'est pas interdit de remercier chaleureusement le dénommé Spalding, qui cherche à ta place et t'apporte des réponses pour le moins argumentées ! :cool:
  • Pour les livres récents, la seule façon fiable d'identifier l'éditeur est le troisième segment de l'ISBN à 13 chiffres ou le deuxième de l'ISBN à 10 chiffres : 253 pour la Librairie générale française - Le Livre de poche, raison sociale de l'entreprise, quelle que soit la façon dont on l'abrège, toujours de la même façon de préférence.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.