Fiches méthode Bac de français 2021

1246789

Réponses

  • Chloé90 a écrit:
    Je n'ai pas fait de plan au brouillon
    Ton prof ne t'a pas dit que c'était pourtant plutôt conseillé, surtout en L? Que c'est hasardeux en un jour aussi capital pour l'obtention du Bac...

    Séb
  • Bon, comme d'habitude (l'année dernière j'étais en S, donc deux ans d'épreuves blanches et d'épreuves plus sérieuses), un sujet d'invention, tout simplement parce que les commentaires et les dissertes me rapportent des notes situées entre 8 et 11 alors que le sujet d'invention me rapporte toujours entre 12 et 16 (en comptant la question bien entendu).

    Et comme je n'ai pas vraiment aimé le fait que l'on ne nous renvoyait pas nos copies après correction, j'ai pris soin de recopier mon devoir sur un brouillon après en avoir terminé!
    Avec le recul, j'ai un peu peur d'avoir fait du hors-sujet, fallait-il défendre une conception moins intimiste de l'autobiographie et seulement ce type de conception, ou pouvait-on défendre n'importe quelle conception de l'autobiographie, la nôtre y compris?

    Mon sujet d'invention se trouve ici :
    [lien invalide]
    Si vous avez un avis, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé, je doute que ce soit le bon topic pour s'étendre dessus... Merci :)
  • :( répondez moi, mon poste est juste en haut. lol désolée mais je stresse trop.
  • Bonjour à tous les jeunes littéraires,
    Je suis ancienne, j'ai 22 ans et j'ai passé mon bac français il y a cinq ans...
    Quelle chance de tomber sur Cohen (j'ai fait ma maîtrise dessus cette année). Si vous ne connaissez pas cet auteur, lisez Belle du Seigneur, un livre de 1100 pages (la longueur peut rebuter certains), mais son écriture est un véritable enchantement.
    Votre commentaire composé était lui-aussi un extrait d'une des oeuvres de Cohen? Pouvez-vous me dire laquelle? Le Livre de ma mère?
    Bon courage pour la suite !
  • Oui on est tombé sur un extrait du livre de ma mère où il dit que sa mort approche à la fin de l'extrait



    A) Des souvenirs d'enfance

    a) Merveilleux, saveurs de la vie
    b) Vus par un adulte encore enfant

    II) Une vision restrospective

    a) Où le passé est transfiguré
    b) D'un auteur amère en manque de sa mère
    c) Désireux d'utiliser l'écriture pour faire un bilan afin de mieux approcher la mort (pas trop developpé cette partie juste parlé du fait qu'il regrette l'innoncence de son enfance etc)

    Or not ? lol
  • Catwalk a écrit:
    Gyaldem a écrit:
    Voila,maitenant qi vous avez fait pas fait les bon axes c'est pas graves ,si l'intro et la conclusion sont bonnes vous avez au moins la moyenne d'après ma prof !
    Oulà... Et ben elle vous a douceureusement bercés de belles illusions... D'accord pour une telle affirmation faite à des bacheliers de filières techno mais, en L, certainement pas... J'ai corrigé le bac (séries générales) plusieurs années dans plusieurs académies et je n'ai jamais eu de telles consignes. Au risque de me répéter, un commentaire, c'est une analyse précise de procédés mis en oeuvre au service de la démarche de l'auteur: il faut donc une problématique judicieuse qui dévéloppe des axes commentés de manière rigoureuse... La démarche est identique pour la dissert'. D'ailleurs, dans de nombreux manuels, la méthodo de l'un et l'autre de ces exercices est expliquée d emanière conjointe.

    Séb
    C'était pour la dissertation..mais on à jamais travailler correctement sur ce sujet donc on a du cherché de nous même c'était dure.
    En tout cas je pense que c'est pour cela qu'on a pas les même notions sur les plans voila!!
    En tout merci pr l'explication :)
  • Le livre de ma mère et Carnets 1978 (deux oeuvres de Cohen) évoquent le plus explicitement le rapport particulier de Cohen avec sa mère: rapport d'amour, de tendresse, d'admiration presque, l'absence de la mère et bien entendu la thématique de la mort.
    Lors de plusieurs entretiens (télévision, radio), Albert Cohen arrivait toujours à parler de sa mère, considérée comme l'Unique et réelle femme de sa vie. La seule qui demeure et qui le hante.
    Le Livre de ma mère est en quelque sorte un hommage à sa mère. Une relation mère-fils exceptionnelle.
    Carnets 1978 évoque les sentiments personnels d'un Albert Cohen qui vieillit, rongé par la maladie, à l'approche de la mort.
    Si vous êtes intéressé, vous pourrez poursuivre avec ce que la critique appelle "l'épopée de Solal", qui comprend quatre romans: Solal, Mangeclous, Belle du Seigneur et Les Valeureux;
  • Catwalk,vous pouver pas nous proposer un plan ?
  • B. BisB. Bis Membre
    Vous m'épatez tous avec vos plans de dissertation, elle ne m'a pas du tout inspiré, alors je vous dis bravo!

    J'ai choisi le sujet d'invention et, à vrai dire, je me sens un tantinet seule...!
    Pourrais-je savoir de quoi vous avez parlé dans votre lettre? Quelles furent vos idées directrices? Devait-elle être courte?

    merci de vos réponses! :D

    (PS: pour les L, on a fait les 4/5 pour cette année, courage pour l'oral!! :) )
  • Pour le sujet d'invention, j'ai mis un lien vers la mienne en page 7.
    J'ai parlé de la tendance des autobiographes à parler de choses qui ne nous interessent pas (Michel Leiris dans l'Âge d'homme, quand il avoue se gratter la région anale...) et de leur désir de satisfaire un besoin de lecteur (besoin de vérité, le Pacte de lecture) qui n'en est pas forcément un.
    J'ai pondu un texte plutôt court, entre 35 et 40 lignes sur feuille (en comptant environ 8 lignes atrophiées par le carré noir d'anonymat)
  • Victor67 a écrit:
    Voilà, enfin c pas vraiment tout: vu que je n'écris au brouillon, je fais de mémoire...
    En plus, j'ai fait 10 fois trop, j'ai fait 16 pages! (4 aux questions et 12 pour la dissert)
    Impressionnant : 12 pages en 4 heures ! ça va pas trop mal au poignet ? moi j'ai fait 7 pages...
  • B. BisB. Bis Membre
    J'ai vu et c'est justement cela qui m'a fait peur, parce que j'ai fait quelque chose d'assez long et je ne sais pas si par "lettre" ils attendaient quelques chose de court.

    Enfin...! Et, si j'ai bien tout lu, personne n'a réellement parlé de la question, qu'en avez-vous pensé?
  • La question j'ai adoré!!!C'était simple je trouve!
  • Gyaldem a écrit:
    Catwalk,vous pouver pas nous proposer un plan ?
    Non, désolé... Ce n'est pas de la mauvaise volonté mais je préfère distiller quelques éléments par-ci par-là car, en français, il n'y a aucun plan-type... D'ailleurs, à mes élèves, je ne donne jamais de plan tout fait, mais des éléments de correction... Ce qui est une petite nuance...

    Mon plan pourrait coller à certains plans que j'ai vus ici tout en s'éloignant d'autres propositions qui ne seraient pas forcément fausses...

    Allez, très vite quand même...

    I - L'autobiographie comme évocation rétrospective de la vie avec la mort comme finalité = première partie complètement "bateau"
    II - L'autobiographie comme bilan et nécessaire préparation à la mort = là, on approfondit un peu. Se poser la question sur le fait que beaucoup d'autobiographies sont publiées à titre posthume: l'idée est donc bien qu'un écrivain se projette par-delà sa mort en ce qui concerne la réception de son oeuvre par les lecteurs. Je pense aussi à Hugo et aux Contemplations. Mais je commencerai cette partie parl l'idée de bialn, l'idée de vouloir tout bien ordonner avant de partir: Chateaubriand (à qui Cohen reprend quasi au terme près la métaphore dans la citation du sujet)
    III - L'écriture autobiographique comme transfiguration cathartique: idée que l'autobiographie permet de se laver, de se purifier, de se donner une sorte de nouvelle virginité pour affronter la mort et se construire autre en quelque sorte: je pense à De Gaulle, à Cohen bien sûr et aussi à Rousseau qui, d'entrée, évoque le Jugement dernier...

    Problématique: le rapport de l'homme à l'écriture face à la mort (mal formulé, mais grosso modo)

    C'est une progression plutôt thématique qui n'interdit pas évidemment de se prononcer sur le sujet. Pour moi, très clairement, je persiste et je signe, il faut nécessairement dépasser le double aspect posé par le sujet... Je pense que des copies ne l'ayant pas fait auront du mal à dépasser le 14 alors que les autres pourrant prétendre à l'excellence...

    Encore une fois, ce ne sont que mes impressions à chaud, sans brouillon... L'autobiographie est un sujet très vaste et les exemples ne manquent vraiment pas!!!

    Séb
  • Côté sujet d'invention, si t'as fait quelque chose de long avec plusieurs idées développées (et pas deux idées que tu répètes de différentes manières) c'est un bon point! Là je mise sur un 2/2 en intro et un 2/2 en conclusion, plus un 5/5 en expression pour ratrapper le fait que mon devoir est court (en espérant que le barême soit le même que celui de ma prof de cette année).

    Pour la question, j'avais pas grand chose à dire : la place de la mère, les souvenirs, toujours heureux, deux qui s'en servent pour une transition vers la mort...
  • Gyaldem a écrit:
    La question j'ai adoré!!!C'était simple je trouve!
    Tu peux nous dire l' idée que ta développé dans la question stp
  • Marie21 a écrit:
    Oui... c'est le cas de le dire. On avait de ces calculs ................ même pas droit à la calculette... j'étais écoeurée...
    Pff moi j'avais pris ma calculatrice et les personnes qui nous surveillaient ont rien dit....
  • @Drakhaine
    J'ai bien aimer ta proposition et l'image du poker. Par contre les exemple que tu donnes sur l'autobiographie sont légerement ragoutant et perso j'ai lu aucune biographie où l'auteur disait ce gratter le c... lol
  • marly1101 a écrit:
    Gyaldem a écrit:
    La question j'ai adoré!!!C'était simple je trouve!
    Tu peux nous dire l' idée que ta développé dans la question stp
    En gros j'ai mis qu'ils avait tout vecu une très belle enfance!après j'ai cité des expressions qui montrait ce qui renforçait l'image de leur enfance.
    Après j'ai mis comme quoi il utilisait des adjectifs,des noms mélioratifs afin de valoriser leur enfance..
    J'ai aussi mis le champs léxical de la confiserie et du bonbon pour un texte qui renforce la belle enfance......j'ai parlé de la description ,des temps du passé au récit.....j'ai mis un tas de choses,mais je me souviens que de ça!
  • Catwalk a écrit:
    Gyaldem a écrit:
    Catwalk,vous pouver pas nous proposer un plan ?
    Non, désolé... Ce n'est pas de la mauvaise volonté mais je préfère distiller quelques éléments par-ci par-là car, en français, il n'y a aucun plan-type... D'ailleurs, à mes élèves, je ne donne jamais de plan tout fait, mais des éléments de correction... Ce qui est une petite nuance...

    Mon plan pourrait coller à certains plans que j'ai vus ici tout en s'éloignant d'autres propositions qui ne seraient pas forcément fausses...

    Allez, très vite quand même...

    I - L'autobiographie comme évocation rétrospective de la vie avec la mort comme finalité = première partie complètement "bateau"
    II - L'autobiographie comme bilan et nécessaire préparation à la mort = là, on approfondit un peu. Se poser la question sur le fait que beaucoup d'autobiographies sont publiées à titre posthume: l'idée est donc bien qu'un écrivain se projette par-delà sa mort en ce qui concerne la réception de son oeuvre par les lecteurs. Je pense aussi à Hugo et aux Contemplations. Mais je commencerai cette partie parl l'idée de bialn, l'idée de vouloir tout bien ordonner avant de partir: Chateaubriand (à qui Cohen reprend quasi au terme près la métaphore dans la citation du sujet)
    III - L'écriture autobiographique comme transfiguration cathartique: idée que l'autobiographie permet de se laver, de se purifier, de se donner une sorte de nouvelle virginité pour affronter la mort et se construire autre en quelque sorte: je pense à De Gaulle, à Cohen bien sûr et aussi à Rousseau qui, d'entrée, évoque le Jugement dernier...

    Problématique: le rapport de l'homme à l'écriture face à la mort (mal formulé, mais grosso modo)

    C'est une progression plutôt thématique qui n'interdit pas évidemment de se prononcer sur le sujet. Pour moi, très clairement, je persiste et je signe, il faut nécessairement dépasser le double aspect posé par le sujet... Je pense que des copies ne l'ayant pas fait auront du mal à dépasser le 14 alors que les autres pourrant prétendre à l'excellence...

    Encore une fois, ce ne sont que mes impressions à chaud, sans brouillon... L'autobiographie est un sujet très vaste et les exemples ne manquent vraiment pas!!!

    Séb
    Je viens de réciter le petit plan que vous avez donner a des élèves ayant pris la dissertation ....et franchement on reviens maintenant à dire que le sujet était difficile ....mais je maintiens aà dire qu'on a jamais corectement appris la dissertation voila!(lol)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.