Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Je finis mon année de khâgne au lycée Leconte de Lisle (Réunion) et souhaite cuber sur Paris (je souhaite cuber tout court, mais - hélas ? - déménage sur Paris dès la rentrée). Peut -être dilemme n'y aura t-il pas puisqu'il est possible que je ne sois prise que dans un lycée (voire aucun), mais j'ai envie de me faire une idée tout de suite.

Il est plutôt probable que je sois sous-admissible (et je n'écarte pas l'admissibilité, le doute reste permis - mais il est plutôt mesuré !), et ayant majoré en hypokhâgne tout en ayant fait une bonne khâgne, je pense qu'être prise à Paris ne posera pas de problème.

Dans l'hypothèse (très hypothétique, c'est juste pour avoir des avis sur chaque lycée) où je serais prise dans les cinq lycées sus-cités (les 5 qui proposent l'option philo en khâgne ENS LSH), où me conseilleriez vous de faire ma seconde khâgne ?

Comme l'horizon d'attente reste tout de même le concours, il semble de prime abord plus sensé que je cube dans un "grand" lycée (Fénelon, Henri IV).

Mais d'un autre côté j'ai tant aimé ma première khâgne (dans une toute petite classe, 20 élèves, 5 optants philo, des corrigés personnalisés, des profs qui me connaissent sur le bout des doigts, un suivi particulier) que j'aimerais le plus qu'il est possible retrouver une ambiance semblable à Paris (ce qui apparaît hélas compromis). Donc, cuber dans un lycée à taille plus humaine, et pas dans une boite à concours (Ferry, Balzac, Condorcet).

Quelle est l'ambiance à Henri IV ou Fénelon ? Détestable ? Ou n'en est il rien ? Est-ce difficile pour un cube venant de province de s'intégrer dans de tels lycées ?

Y a t-il une réelle différence d'atmosphère de classe entre Fénelon et Balzac ?

Est il vraiment plus avantageux de cuber dans un lycée avec un grand nombre d'admis chaque année, plutôt que dans un lycée moins ambitieux ? Quels sont les avantages/inconvénients corrélatifs à chaque lycée ?

S'il y a par ici des khâgneux de Condorcet/Ferry/Balzac/Fénelon/Henri IV....J'attends vos conseils/impressions...
«13

Réponses

  • OndineOndine Membre
    Bonjour,

    Condorcet n'est pas une boîte à concours!! J'y ai fait ma prépa ulm, c'est vrai que nous étions nombreux (dans les 45), les Lyon aussi, mais c'est un petit lycée à taille très humaine. Les profs étaient très présents, extrêmement impliqués, et l'ambiance très conviviale. Nous nous connaissions tous dans la classe même si nous étions nombreux, et il n'y avait aucune concurrence entre nous, par exemple on travaillait en groupe pour l'histoire. Tous les lycées parisiens ont des classes très chargées, tu ne retrouveras pas un effectif de 20 élèves...

    Pour l'atmosphère de classe à mon avis ça ne dépend pas du lycée mais de ceux qui forment la classe, et ça varie d'une année sur l'autre. Je ne pense pas que l'on puisse cataloguer l'ambiance dans les classes d'un lycée, sauf bien sûr dans les cas où les profs s'y mettent et entretiennent des tensions (personnellement je n'ai jamais entendu conrètement parler de ça das un lycée parisien mais bon...)
  • LuneLune Membre
    Je n'ai pas dit que Condorcet était une boite à concours ! Au contraire, je l'ai "catalogué" dans les lycées plus humains et à l'ambiance sans doute plus conviviale...
  • LuneLune Membre
    Je me doute bien qu'il est peu probant de dire "tel lycée est ainsi", "tel autre ainsi", mais je pense que le fait d'avoir 15 admis par an ou d'en avoir 2 doit avoir une quelconque conséquence sur l'ambiance de la classe, l'attitude des professeurs, le rythme, etc...
  • OndineOndine Membre
    Il y a très peu de lycées qui ont 15 admis par an, peut-être Henri IV. C'est vrai qu'on entend des rumeurs qui disent qu'à Henri IV c'est très dur, au niveau du travail et de l'ambiance, mais bon je n'ai jamais discuté avec un khâgneux de là-bas. Cela dit j'ai discuté avec quelqu'un qui était en hypokhâgne là-bas, elle me disait que la seule différence avec Condorcet c'était la rapidité des élèves, mais qu'au niveau des profs c'était pareil, à cela près que comme ils s'adaptent au rythme des élèves, ils vont très vite.

    C'est vrai je t'ai lue un peu vite :rolleyes:
  • LuneLune Membre
    Une ancienne cube de Fénelon (qui avait fait sa première khâgne dans un autre lycée) m'a dit que l'ambiance y était détestable, surtout pour les cubes venus d'ailleurs qui seraient vus d'un mauvais oeil (car susceptibles de leur "voler" une place au concours...). D'où mes inquiétudes. Je me fous des résultats globaux du lycée (je crois qu'on peut avoir le concours où qu'on soit...), le seul paramètre que je trouve essentiel est celui de l'ambiance...je me vois mal passer toute une année avec des inconnus.
  • LuneLune Membre
    Et Henri IV a bien plus de 15 admis par an ! 34 admis l'an dernier pour l'ENS LSh.
    1 admis à Balzac. Une sacrée différence !
  • LuneLune Membre
    Ma source est erronée, pour Henri IV: 34 admissibles, et non pas admis. 23 admis
  • OndineOndine Membre
    Bon en tout cas Condorcet c'est bien, je n'ai jamais entendu parler de problèmes, (je prêche pour ma paroisse...) mais c'est vrai que je n'étais pas en LSH. Le problème du vol de place au concours ça dépend de la mentalité des élèves, malheureusement on peut être dans un lycée a priori sympa et puis deux ou trois élèves mettent une mauvaise ambiance...

    Plus le lycée ou tu iras a d'admis à l'année plus tu as de chances d'être confrontée à ce problème à mon avis. A Condorcet il y avait entre un et quatre admis par an, sur 45, et même entre ceux qui avaient de réelles chances il n'y avait pas d'animosité. Il faut dire que les profs faisaient tout pour qu'on travaille ensemble (vu que pour ulm il n'y a pas de programmes ça vaut mieux pour certaines matières...). Par contre à Henri IV où il y a pas mal de cubes des très bons lycées parisiens voire des bicas, là on peut se battre...Parce que cuber à Henri IV ça veut dire qu'on vise le concours de manière très concrète.

    Bonne chance en tous cas!!! :)
  • LuneLune Membre
    C'est ça le problème: je vise aussi le concours "de manière très concrète", comme tu dis ! Sans pour autant vouloir être dans une ambiance ultra-compétitive...J'ai peur d'être dégoûtée au bout de deux mois et de m'exiler à la fac...autant cuber dans un lycée plus modeste mais bien plus agréable ! Je pense donc mettre Condorcet en premier voeu (faut faire des voeux, en plus...quel sadisme), advienne que pourra...

    Merci, en tout cas !
  • OndineOndine Membre
    Oui tu as raison il faut vraiment choisir ceux qui te conviendront le plus même s'ils font moins d'admis, c'est là que tu auras le plus de chances.

    Bon courage et aussi bonnes vacances :cool:
  • LuneLune Membre
    Les vacances les vacances...c'est pas trop maintenant hein ! Pour l'instant c'est stress-d'avant-date-fatidique-du-18-juin....Et révisions d'oral, à demi-motivée parce que bon, l'admissibilité paraît tellement loin...et tellement proche en même temps ! Bref, la période fin des écrits-date d'admissibilité...n'est pas très confortable.
  • OndineOndine Membre
    Ah oui j'oubliais ce détail... Mais bon au bout du tunnel il y a quand même les vacances!!! Elles arrivent un jour ou l'autre, c'est une question de patience... ;) Bon j'ai une dissertation sur le feu, alors à la prochaine si on se recroise sur le forum :)
  • LuneLune Membre
    Ah, les joies de la dissert' me manquent ! Bon courage
  • Bon, tout cela est faux, je suis passée par Fénelon (2 ans) et par henri IV, on s'y fait des amis pour la vie dans les deux cas, les profs sont excellents dans les deux cas, et très très exigeants dans les deux cas. Ca reste difficile d'intégrer en spé philo. Fénelon a de meilleurs résultats. d'une façon générale, les profs rendent les élèves meilleurs à fénelon, tandis qu'à henri IV les profs sont à la mesure des élèves, très doués, donc moins travailleurs. A toi de voir. Mais c'est la seule différence que je vois.
    Quant à la concurrence, c'est surtout une question de promo, effectivement, moi je n'ai vu ça nul part. Bon courage.
  • LuneLune Membre
    Merci pour ces conseils ! Je pense que toute expérience est différente, et que vaticiner sur "comment ce sera" est un peu absurde...on verra bien ! L'essentiel est de partir confiante, sans préjugés et sans craintes illégitimes (que tu contribues par ton témoignage à effacer)... Tu dis qu'il est dur d'intégrer en spé philo...voila qui m'effraie d'autant plus...lundi sera un jour décisif ! (résultats d'admissiblité)
  • je suis en khâgne ulm au lycée joffre à Montpellier et j'aimerais cuber dans une autre prépa mais j'ai peur d'être déçue...comme je me suis bien intégrée que je connais bien les élèves et les profs je ne sais pas si c'est une bonne idée de changer pour ma dernière année mais d'un autre côté je me dis qu'avec d'autres profs je progresserai plus. Alors j'aimerais savoir comment sont les professeurs à Louis le grand et à Fénelon notamment, et puis si les élèves qui viennent de province sont bien accueillis...!
    si vous pouviez m'éclairer..merci d'avance !
  • De même.
    Je suis en Khâgne LSH, option histoire en province et je risque fortement de cuber (certes, je suis admissible, mais d'un autre côté, n'ayant pas du tout révisé l'oral ces derniers temps -n'ayant pas du tout travaillé, pour être dans le vrai; alors même que j'avais, parait-il, de bonnes chances d'intégrer- et donc, être recalé ne serait pas une surprise) dans un lycée de la région parisienne.
    Donc, je voudrais savoir si l'ambiance était bonne (dans ma promo, elle était excellente; même trop pour les profs ) et dans quel lycée vous me conseilleriez de cuber.
    Pour l'instant, je pense aller à Fénelon tandis que mon professeur d'histoire, m'a parlé de Lakanal. Enfin, on verra bien : tout sauf Henry IV.
    Enfin bon, c'est pour avoir quelques avis :)
  • LuneLune Membre
    Pourquoi tout sauf Henri IV ? Félicitations, au passage, pour ton admissibilité. Et tu dois t'en vouloir à mort, non ? Je priais presque pour ne pas être admissible (étant donné que je n'ai pratiquement rien foutu depuis le 30 avril...). Je me serais détestée, si j'avais été admissible: avoir fait les 80% du chemin pour échouer en raison de flemme...
  • En effet, je regrette un peu. Mais j'avais des raisons autres que la flemme pour ne pas bosser : mon niveau pitoyable en anglais et en carto; et la difficulté de l'épreuve de version (plus dure que d'habitude.... cette première phrases :p ). D'ailleurs, les résultats parlent pour moi : de tous les admissibles (7 en tout... 4historiens, 2 linguistes) je suis le seul à avoir passé l'anglais. Tous les autres, mêmes les bons en langues, se sont plantés. J'attends avec impatience les notes
    Pas HIV, parce que c'est l'usine (trop de monde en classe) et que l'ambiance y est excécrable (enfin, d'après les échos que j'ai eu, d'une ancienne élève de mon père, ayant bicarré à HIV... elle a fait une dépression, et a du passer 1 semaine chez nous :s ) tandis que Fénelon semble assurer de bons résultats, avec des groupes moins nombreux...
    Enfin, on va voir comment se passent les oraux : le français et la culture gé ne devraient pas être un trop gros problème. Vu mes dates de passage, les révisions d'Histoire peuvent être menées à terme. Reste la Carto ... Non seulement je suis nul, mais en plus je connais très très mal la France -et pour finir, notre prof est un amoureux de géologie/géo physique : on s'en est tapé pendant 1 an et demi ... :)
  • LuneLune Membre
    Oui, j'ai quelque souvenir de cette superbe phrase inaugurale qui faisait à elle seule tout le premier paragraphe...

    Et contrairement à nous autres pauvres sous-a, tu n'auras les notes que très tard, après les oraux ! J'ai moi aussi hâte...histoire de voir si je sais bien m'auto-évaluer...y paraît qu'on peut avoir de sacrées surprises...Ca devrait arriver demain !

    Je suis un peu étonnée au sujet d'Henri IV. Pour l'ambiance, j'ai un ami qui y a fait son hypokhâgne et passe cette année en khâgne ulm, et qui s'y plaît beaucoup. Peut-être cela change t-il en khâgne, je l'ignore...Quant au nombre, je ne suis pas sûre que cela diffère beaucoup de Fenelon. J'avais regardé les chiffres dernièrement, et il me semble que c'était à peu près équivalent (deux khâgnes lyon de 45 élèves chacune environ). Pour l'ancienne élève de ton père, il faut peut-être aussi prendre en compte le fait qu'elle ait été bicarrée...déjà que pour cuber, il faut être motivé...alors pour faire une troisième khâgne, i.e préparer pour la troisième fois un nouveau programme...ca doit jouer sur le moral. Enfin j'en sais trop rien. De toute façon, contrairement à moi, tu peux aller où tu veux avec ton admissibilité. Les portes, quelles qu'elles soient, te sont grandes ouvertes. Pour ma part, je crois que j'irai tout simplement où l'on veut bien de moi...si l'on veut bien de moi quelque part... (pitié, pitié !).

    Et pour moi, c'est le contraire: je pense que j'aurais assuré en philo (mon option), mais ca aurait été la catastrophe en lettres (j'ai tout oublié, à part Rousseau) ainsi qu'en culture gé (je ne suis absolument pas préparée). Si tu penses assurer un minimum en lettres/culture G et histoire, t'as pas de souci à te faire ! il te reste que la géo en coeff 1 ! Tu risques fort d'intégrer, mon pauvre ! Va-donc travailler, au lieu de prévoir de cuber alors que cela me paraît peu probable !

    Et tu ne peux pas être plus nul que moi en carto, c'est déjà ça: je ne sais pas placer Paris sur une carte (bon je sais à peu près où c'est, hein, quand même !). Je suis une catastrophe cartographique et j'ai honte d'être en khâgne quand je pense à mon inculture en cet endroit (un gamin de 5 ans en sait sûrement davantage que moi...). C'est pas d'ma faute ! J'ai pas le sens de l'orientation !

    Et n'oublie pas de bosser les DOM TOM, il me semble que contrairement aux écrits, ils sont au programme pour l'oral !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.