Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour à tous,

Je suis en 1ère et malheureusement j'ai selon moi de gros problèmes d'expression. Sur ma copie d'histoire où il était question de rédiger une synthèse je n'ai pas eu la moyenne ! Pourtant je dois vous dire que j'ai beaucoup écrit ou plutôt j'ai bombardé ma copie de connaissances de cours, j'ai tenté (en vain) de construire des phrases complexes (je présume que ce n'était pas les bonnes choses à faire ?). Mon professeur d'histoire m'a mis des "Attention à la syntaxe", "Attention à la rédaction" que du rouge sur ma copie (quelle déception ! Je connaissais bien entendu mon cours sur le bout des doigts), idem en SVT où ma rédaction est affreuse ainsi que dans certaines autres matières telles que le français :rolleyes:

Aidez-moi, que dois-je faire s'il vous plaît ? Pensez-vous qu'écrire un journal intime est une bonne idée ? Avez-vous des conseils à me donner ?

Je vous remercie d'avance,

AML
Mots clés :
«13

Réponses

  • Bonjour,
    Le journal intime ne me semble pas convenir dans ce cas, où il faut d'abord tâcher d'être clair vis-à-vis du lecteur.
    Une bonne rédaction n'a pas besoin d'être joliment tournée : il faut d'abord, et surtout en histoire et en SVT, essayer d'être le plus limpide possible.
  • Ne jamais oublier que :
    Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.
  • Bonjour à tous et à toutes,

    Je me permets de poster ce message car je me trouve un peu dans l'impasse. Dans mes copies de dissertation, on me reproche souvent de manquer de clarté, de manquer de franchise. Tout au long de l'année j'ai essayé d'améliorer mon style mais j'en viens à écrire des absurdités, si je puis dire. D'une certaine manière je ne me reconnais plus dans ce que j'écris. J'ai tellement peur de mal faire que mes copies s'en ressentent et que mon écriture devient maladroite. Malheureusement, cela me pénalise car mes idées ne sont pas transmises comme je le voudrais.

    Pourriez-vous me donner quelques conseils ? Je sais qu'il n'y a pas de remède miracle mais une petite aide serait la bienvenue :)
  • Hello,

    Comme le dit Boileau, "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement." ;)

    * Faire des phrases courtes et simples
    * Supprimer les adverbes
    * Choisir le mot juste
    etc.

    Peut-être pourrions-nous avoir un exemple de votre /ton style ?

    Ou bien - petit exercice - : "Rédigez un court paragraphe où vous montrerez la supériorité de la dissertation sur le commentaire (ou le contraire)."
  • Fandixhuit,

    Voici un exemple de mon style, tiré d'une de mes études de texte sur un passage de Véra, de Villiers de L'Isle-Adam.

    " Ce passage est tout d'abord un extrait qui montre l'amour sans limite d'un homme dont la femme est décédée.

    Dans l'extrait, on peut noter que c'est un amour sans faille qui est représenté. L'étude des déictiques permet de montrer cet amour infini. Au milieu du texte on atteint une sorte de paroxysme avec l'union du Comte d'Athol et de Véra. Dans la première partie du texte, c'est le comte qui est sujet des phrases tandis que la comtesse a pour position celle d'objet comme à la ligne 1 avec "Le comte avait creusé dans l'air", ou "il vint auprès d'elle" à la ligne 19. [...]
    - je passe à un passage de la troisième partie de mon étude de texte -
    Mais cet extrait, au-delà de ce fantastique romantique, fait une critique du temps à travers la perte de Véra par le Comte. L'auteur évoque ici la difficulté de la perte en montrant la difficulté du comte à avancer. A un moment nous avons la phrase : " que le grand Songe de la Vie et de la mort s'entr'ouvrît un moment ses pertes infinies ! ". le temps qui passe pose la question de la vie et de la mort et c'est ce qui apparaît avec la solitude finale de notre personnage. "

    Voilà un exemple, certes assez restreint, de mon style.
  • Hello,

    OK. Première impression : c'est lourd et maladroit ; des répétitions. Parfois TMD (très mal dit) : exemple => "tandis que la comtesse a pour position celle d'objet" :D :D :D

    Eviter les tournures du style : "A un moment nous avons la phrase"

    Tout ceci correspond bien à ce que tu dis dans ton auto-critique.

    Pour avancer, voici ce que je suggère : tu reviens sur ces paragraphes, phrase après phrase, tu proposes autre chose, etc.

    Je commence avec la première. Tu écris : " Ce passage est tout d'abord un extrait qui montre l'amour sans limite d'un homme dont la femme est décédée. "

    Remarques :

    * "tout d'abord" se justifie s'il y a un "après". Mais l'expression reste lourde. Trouve autre chose.
    * passage, extrait... C'est la même chose. Synthétise
    * amour pour qui ? On se doute bien que c'est pour sa femme décédée mais ça n'apparaît pas clairement. Formule autrement.
    * femme à éviter. Choisir un niveau de langue > , par exemple épouse.

    A toi !
  • Bon j'essaye.

    A travers les déictiques que nous allons étudier, nous pouvons voir que c'est un amour sans faille qui est représenté dans ce passage. En effet, au début de l'extrait c'est le comte qui a la position de sujet dans les phrases, comme le prouve l'expression à la ligne 1 : "Le comte avait creusé dans l'air". A l'inverse, le personnage de la comtesse apparaît dans des prépositions comme "il vint auprès d'elle", ou en tant que COD dans les phrases. (J'avoue avoir du mal à formuler clairement cette idée). Plus le texte progresse, plus les deux époux se rapprochent. On atteint une sorte de paroxysme au milieu de l'extrait avec leur union. Cette image d'union est confirmée par l'usage du pronom personnel "Ils". Les deux époux ne forment plus qu'un. [...]

    Dans cet extrait, l'auteur cherche à faire une critique du temps qui passe. Il met en scène la difficulté de la perte avec le personnage du comte qui imagine retrouver son épouse décédée. Le comte se replie sur ses souvenirs. Cette évocation de la solitude et de la perte pose la question de la vie et de la mort comme l'illustre l'expression "que le grand Songe de la Vie et de la Mort s'entr'ouvrît un moment ses pertes infinies ! "
  • choulie25 a écrit:
    Bon j'essaye.

    A travers les déictiques que nous allons étudier, nous pouvons voir lourd (1*) que c'est un amour sans faille qui est représenté dans ce passage. En effet, au début de l'extrait, (ajoute virgule) c'est le comte qui a la position de sujet dans les phrases, comme le prouve l'expression à la ligne 1 : "Le comte avait creusé dans l'air". A l'inverse, le personnage de la comtesse apparaît dans des prépositions comme "il vint auprès d'elle", ou en tant que COD dans les phrases. (J'avoue avoir du mal à formuler clairement cette idée) (*2). Plus le texte progresse, plus les deux époux se rapprochent. On atteint une sorte de paroxysme au paroxysme vers le milieu de l'extrait avec leur union. Cette image d'union est confirmée par l'usage du pronom personnel "Ils". Les deux époux ne forment plus qu'un. [...]

    Dans cet extrait, l'auteur cherche à faire une critique du temps qui passe. Il met en scène la difficulté de la perte avec par ou à travers le personnage du comte qui imagine retrouver son épouse décédée. Le comte se replie se renferme dans sur ses souvenirs. Cette évocation de la solitude et de la perte pose la question de la vie et de la mort comme l'illustre l'expression "que le grand Songe de la Vie et de la Mort s'entr'ouvrît un moment ses pertes infinies ! "

    Note 1 : L'étude des déictiques témoigne de la solidité du sentiment amoureux à l'oeuvre dans ce passage.

    Note 2 : Garde objet, mais enlève position => "A l'inverse, le personnage de la comtesse fait figure d'objet maintenu dans les limites d'un complément prépositionnel ou d'un cod."

    Je trouve que le reste est très valable.
  • Merci beaucoup Fandixhuit !

    Ton aide m'a été précieuse. Je vais mettre tes conseils en pratique et vraiment faire plus attention à mon style afin que mes dissertations soient simples et claires. Maintenant place aux concours dans une semaine ! :)
  • Bonjour à tous,
    En ce moment je cherche comment améliorer mon style d'écriture que je trouve très moyen. En cherchant, j'ai trouvé qu'on pouvait s'améliorer en réécrivant des petits extraits de livres comme ceux de Balzac par exemple.
    Pourriez m'illuminer sur cette pratique ? :P
    Merci d'avance !
  • C'est à priori une bonne méthode. Mais le problème, c'est qu'il faut avoir une certaine imagination. Je ne suis pas sûr que ce soit mon cas... :rolleyes:

    Une méthode voisine consiste à traduire en français des textes écrits dans une langue que tu connais assez bien : anglais, espagnol, ta langue maternelle si ce n'est pas le français... Cela ne demande pas trop d'imagination, même s'il faut bien sûr éviter le mot à mot... ;)
  • Bonsoir à tous,

    comme le titre l'indique j'aimerai bonifier mon expression écrite, mais par quelle façon ?

    L'année prochaine je vise une première L, mais étant mauvaise en expression écrite j'ai peur de me vautrer. Que me conseillez-vous pour m'améliorer ? Lire ? Je lis déjà beaucoup... Tenir un blog ? Pourquoi pas...

    J'attends vos idées avec impatience.
  • Écrire, écrire, écrire et écrire ! ;)
  • Je veux bien écrire, là n'est pas le problème. Mais de quelle façon ? Dictée ? Tenir un blog ? Un journal intime ? ...
  • Bonjour j'aimerais savoir comment je dois faire pour améliorer mon expression orale et écrite en français.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Lis et relis de la bonne littérature, les bons vieux classiques :)
    Si tu es encore dans un parcours scolaire ou universitaire, fais des exposés, des oraux.
    De manière plus ludique il existe un site sympa pour s'entraîner : http://www.gratumstudium.com/
  • Moi pour mon orthographe j'écris beaucoup, c'est très efficace. Par contre je ne pense pas avoir de style bien particulier ou intéressant. Ou alors sans le savoir...
  • Bonjour à tous, je suis en classe de seconde et je cherche des conseils à propos de certaines méthodes qui pourraient améliorer mon expression ainsi que mon vocabulaire. Tout d'abord je tiens à préciser que je ne suis pas un lecteur régulier, j'ai dû lire trois ou quatre livres sérieusement depuis mon arrivée en France(en 2006). J'ai décidé de me lancer dans la littérature avec le premier tome des Trois mousquetaires d'Alexandre Dumas. Sauf que du fait de mon vocabulaire peu développé il y a un certain nombre de mots que je ne comprends pas, la plupart de temps je cherche la définition dans le dictionnaire puis je la marque dans un petit carnet que j'entretiens et enfin j'apprends la définition par cœur. Mais je me demande si c'est la bonne solution "d'apprendre la définition par cœur" et de la "marquer dans un carnet" car je ne prends pas tellement du plaisir à lire un livre si je m'arrêtes toutes les 3 min pour chercher un mot,marquer sa définition dans le carnet..Je me demandais si il n'y avait pas de méthodes plus simples?Si vous avez des conseils à me donner n'hésitez pas car je suis vraiment déterminé à améliorer mon vocabulaire+expression!

    à bon entendeur!
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Si tu t'arrêtes souvent pour chercher et comprendre les mots et que tu ne profites pas de la lecture, le mieux est de commencer par une lecture plus simple. Après beaucoup de mots inconnus se déduisent en fonction du contexte.
    j'ignore quelle est ta langue maternelle mais pour apprendre du vocabulaire il n'y a rien de plus rébarbatif (à mon goût) que de faire des listes de mots. Pour ma part, et cela convient à mon type de mémoire et d'intelligence, j'essaie de faire des correspondances et des liens logiques dans ma tête. Par exemple, au cours d'une lecture, je rencontre un mot que je ne connais pas.Je commence par essayer de déduire son sens, puis je regarde la définition, son étymologie et les autres mots qui en découlent, en français ou dans d'autres langues.
    Ex : Je pense à népotisme que j'ai rencontré dans une lecture en seconde. Je ne savais pas ce que ce mot signifiait mais je connaissais "nepos" en latin qui signifie "le neveu". Le contexte me faisait savoir qu'il s'agissait d'un avantage octroyé sans doute à un neveu du personnage. J'ai regardé la définition dans le dictionnaire: favoritisme envers les membres de sa famille. J'ai cherché s'il existait une correspondance dans une autre langue > nephew en anglais. Et voilà, trois mots appris en un!
  • rien de plus 'rébarbatif" désolé mais je ne comprends pas le sens de ce mot dans le contexte :(.Le problème c'est que je n'ai jamais fait du latin de ma vie ni du grec ce qui risque de me poser quelques difficultés!Merci de ta réponse! :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.