Fiches méthode Bac de français 2020

J'ai un sujet de dissertation :
Faut-il représenter la mort sur scène pour donner tout son sens à la cérémonie tragique ou la mort est-elle, comme l'énonce Boileau "ce qu'on ne doit point voir" dans un "art judicieux" ?
J'ai pensé parlé des règles de bienséance qui n'empêchaient pas de rendre les pièces tragiques, mais en fait je m'égare un peu du sujet... si vous aviez quelques idées merci de m'en faire part...

Merci beaucoup !
Mots clés :

Réponses

  • Mais non, mais non, développe ce que tu pensais dire, c'est intéressant !

    Mais ton sujet porte à confusion, je t'avoue : dans quel sens doit-on argumenter sur la question de la représentation de la mort sur scéne ? Vis-à-vis de la "cérémonie tragique", encore faudrait-il savoir ce que cela veut dire, ou de façon générale ?

    Avez-vous des indications pour cette dissertation ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Mary,

    Il faudrait définir préalablement ce qu'est la "cérémonie tragique" : sans doute la tragédie, mais aussi le drame (qui peut être un affaiblissement de la tragédie pour avoir osé représenter la mort sur scène).
    Le terme de cérémonie évoque la solennité, l'ordre, l'étiquette…
    La représentation de la mort ne peut être que factice dans ces conditions.
    Elle tue les possibilités d'évocation, elle interdit les commentaires du récit par une tierce personne, elle n'autorise plus l'irruption d'une transcendance que la réalité obscurcit.
    Les règles de la bienséance sont en fait tout autant la traduction d'un certain art de vivre en société que la prise en compte d'une nécessité dramatique et poétique.
  • J'ai aussi ce sujet de dissertation!!
    je n'y arrive pas :(!!
  • Il est question de ce sujet sur deux fils en même temps, tu devrais y trouver de quoi t'aider
  • TheKloTheKlo Membre
    Bonjour, j'ai également ce sujet de dissert. J'ai un plan:
    1 : Au travers des règles de bienséance, il n'est pas permis de montrer la mort sur scène
    2 : Cependant, il faut tout montrer sur scène
    3 : Est-il vraiment utlise de montrer la mort sur scène ? Le théatre a pour but de divertir, pourquoi ne pas se limiter à cette fonction et éviter la cruauté et le malheur ?


    Je manque cruellement d'exemples. Ou alors j'en ai mais je ne sais pas comment les personnages meurent : si sont tués sous les yeux des spectateurs ou non.
  • Bonsoir à tous,

    Alors, je remets le sujet pour réfléchir...
    Faut-il représenter la mort sur scène pour donner tout son sens à la cérémonie tragique ou la mort est-elle, comme l'énonce Boileau "ce qu'on ne doit point voir" dans un "art judicieux" ?
    Voilà. Alors...

    Il me semble que l'une des questions qu'il faut se poser aussi, c'est : est-ce que le tragique passe nécessairement par la représentation concrète de la mort ? La cérémonie tragique trouve-t-elle "son sens" dans la représentation de la mort ? Est-ce que tragédie = représentation de la mort ?

    Il est évident qu'il faut se poser la question à la lumière du siècle des classiques... Et là, oui, il faut parler des règles de convenance, qui obligeaient notamment Racine à évoquer la mort de ces héros dans des tirades qui évoquent le hors-scène. (Cf. Phèdre) Dans La Mort d'Agrippine de Cyrano, quand bien même on flotte dans une atmosphère entièrement morbide de bout en bout, nulle mort n'est mise en scène à la fin, pas même celle d'Agrippine (cf. le titre). Connaissez-vous des tragédies classiques qui mettent la mort en scène ? Peut-être Médée, je ne m'en souviens plus... Et encore, il y a de quoi discuter sur son côté classique/ baroque. Non, je n'en trouve pas. En revanche, il existe beaucoup d'autres pièces (en dehors du théâtre classique) qui mettent en scène la mort : Shakespeare (fantômes, empoisonnements, bataille, la mort de Richard III, etc.), le théâtre baroque (Garnier notamment), etc.
    2 : Cependant, il faut tout montrer sur scène
    Pourquoi ? N'est-ce pas parfois plus tragique encore de ne rien montrer ? Ne rien voir a un côté fortement dramatique, non ? et mystérieux...
    Le théatre a pour but de divertir, pourquoi ne pas se limiter à cette fonction et éviter la cruauté et le malheur ?
    La tragédie classique a-t-elle pour but de "divertir" ? N'a-t-elle pas comme objectif primordial ce qu'elle appelle la "catharsis" - purgation des passions par la représentation "judicieuse" de ces dernières ? Ou alors, il faudrait jouer sur les mots et s'interroger sur la portée du "divertissement" tragique, dans le sens pascalien du terme : c'est-à-dire une manière de "détourner" l'esprit des spectateurs de la mort et de leur misérable condition.

    A voir...
  • Bonjour'

    J'ai aussi le même sujet que vous (je suis dans la classe de TheKlo). J'ai aussi trouvé un plan mais je suis pas sur du tout de mon 3... :/

    1:La mort,caractristiques du tragique
    2:La grossierté de la mort
    3:Une iconnue à ne dévoiler qu'en utilisant de bonnes méthodes

    J'ai lu dans la méthode de dissert' qu'il fallait que je fasse un plan en trois partie suivant le modèle thèse -- anti thèse -- synthèse

    J'ai thèse et anti thèse mais j'ai beaucoup de mal à dégager une synthèse... Qu'en pensez vous?

    Merci pour vos réponses :)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour BenjiKill,

    Pour ton dépassement, tu pourrais montrer que la tragédie ne se résume pas seulement à la présence de la mort. Par exemple, Bérénice de Racine ne se termine pas par le décès d'un des personnages.
    La tragédie se fonde aussi et peut-être surtout sur la fatalité, le destin inéluctable souvent manifesté par l'irruption des dieux. Ce qui est tragique est moins l'issue que la mécanique impitoyable qui broie l'homme.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour ledzep42000,

    Tu ne peux pas affirmer une chose et son contraire. Il te faut donc faire un choix entre l'originalité ou l'utilisation de situations connues.

    Par exemple

    1 -- Si l'utilisation de situations connues est plus confortable, elle peut se révéler décevantes par le risque de la répétition.
    2 -- En revanche, la nouveauté et l'originalité sont sources de découverte malgré le risque qu'ellex restent incomprises.
    3 -- Le plus important restent pourtant la qualité du style, l'art de raconter, la création d'un univers personnel et fascinant.
  • Bonjour, mon sujet est: Faut-il représenter la mort sur scène pour donner tout son sens à la cérémonie tragique ou la mort est-elle, comme l'énonce Boileau, "ce qu'on ne doit point voir" dans un "art judicieux"?

    Où j'en suis :

    J'ai déjà mon introduction et ma première partie de rédiger sachant que mon plan:
    I- La représentation de la mort implicitement
    II-La représentation de la mort explicitement
    III-La mort est-elle nécessaire à la tragédie?

    Je n'arrive pas à développer les deux dernières! Je sais que pour la deuxième partie il faut s'interroger sur qu'est-ce que la représentation de la mort peut apporter au théâtre? Est-ce que l'évocation se suffit à elle -même?
    Dans quels cas la mort est-elle montrée sur scène?
    Mais je n'arrive pas à y répondre et je manque cruellement d'exemples pour illustrer mes propos! Est ce qu'il faut que je reste concentrée sur la tragédie classique ou évoquer le drame romantique par exemple puisque il n'y a pas enormement d'exemples, dans la tragédie classique, qui représente la mort explicitement.

    Pour la troisième partie, j'ai un exemple avec Bérénice, mais ce la ne suffit pas à développer toute une partie et je n'arrive pas a trouver mieux.
    Je voulais me débrouiller tout seul mais ça fait plus de deux semaines que je me penche dessus et je n'arrive pas à avancer plus que ce que je vous propose ici.

    Merci d'avance de votre aide
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.