Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour à tous et à toutes.

Je suis en classe de Seconde, et je dois faire mon premier commentaire composé sur l'Acte V, scène 3 de Ruy Blas.

Je dois développer les axes suivants :

- La Mise en scène du coup de théâtre

et

- La vengeance de Ruy Blas.

J'ai pensé au premier axe :

- Rôle des didascalies
- Renversement de Ruy blas sur le plan personnel et Social.

Deuxième axe :

- Mort de Don Sallustre, tué par Ruy Blas. (Symbole de l'épée)

Pourriez-vous m'aider à trouver d'avantage d'arguments, s'il vous plaît ?

Et j'aimerais savoir comment développer tout cela, mon professeur, ne nous a pas réellement expliqué.

Merci d'avance.

Réponses

  • Ça serait plus facile si on avait le texte hé !
  • Mille excuses, j'oublie le principal
    Extrait de l'Acte V, scène III



    Ruy Blas:

    -Ah! Misérable!
    -Vous osez, votre reine, une femme adorable!
    -Vous osez l'outrager quand je suis là! Tenez!
    -Pour un homme d'esprit vraiment vous m'étonnez!
    -Et vous vous figurez que je vous verrai faire
    -Sans rien dire! Ecoutez, quelle que soit sa sphère,
    -Monseigneur, lorsqu'un traître, un fourbe tortueux,
    -Commet de certains faits rares et monstrueux,
    -Noble ou manant, tout homme a droit, sur son passage,
    -De venir lui cracher sa sentence au visage,
    -Et de prendre une épée, une hache, un couteau!...
    -Pardieu! j'étais laquais! quand je serais bourreau ?


    La Reine:

    -Vous n'allez pas frapper cet homme ?


    Ruy Blas:

    -Je me blâme d'accomplir devant vous ma fonction, madame
    -Mais il faut étouffer cette affaire en ce lieu.

    *Il pousse Don Salluste vers le cabinet*

    -C'est dit, monsieur! allez là dedans prier Dieu!


    Don Salluste:

    -C'est un assassinat!


    Ruy Blas:

    -Crois-tu ?


    Don Salluste: *Désarmé, et jetant un regard plein de rage autour de lui*


    -Sur ces murailles! rien! pas d'arme!

    *A Ruy Blas*

    -Une épée au moins!


    Ruy Blas:

    -Marquis! tu railles! Maître! est-ce que je suis un gentilhomme, moi?
    -Un duel! fi donc! je suis un de tes gens à toi,
    -Valletaille de rouge et de galons vêtue,
    -Un maraud qu'on châtie et qu'on fouette, et qui tue!
    -Oui, je vais te tuer, monseigneur, vois-tu bien?
    -Comme un infâme! comme un lâche! comme un chien!


    La Reine:

    -Grâce pour lui!


    Ruy Blas: *à la reine, saisissant le marquis*

    -Madame, ici chacun se venge
    -Le démon ne peut être sauvé par l'ange!


    La Reine: *a genoux*

    -Grâce!


    Don Salluste: *appelant*

    -Au meurtre! au secours!


    Ruy Blas: *levant l'épée*

    -As-tu bientôt fini ?


    Don Salluste: *se jetant sur lui en criant*

    -Je meurs assassiné! Démon!


    Ruy Blas: *le poussant dans le cabinet*

    -Tu meurs puni!

    *Ils disparaissent dans le cabinet, dont la porte se referme sur eux*


    La Reine: *restée seule, tombant demi-morte sur le fauteuil*

    -Ciel!


    *Un moment de silence. Rentre Ruy Blas, pâle, sans épée.*
  • Il faut d'abord que tu resitues la scène dans la pièce, pour expliquer comment arrive le coupd e théâtre
  • Ruy Blas, drame romantique écrit par Victor Hugo en 1838, s'organise autour d'une vengeance orchestrée par Don Salluste, grand d'Espagne, contre la Reine qui a provoqué sa disgrâce politique et son bannissement. Pour ce faire, il utilise son valet Ruy Blas, qui endosse le rôle de Don César, un gentilhomme cousin de Salluste.
    L'Acte V correspond au moment ultime de cette machination longuement préparée; tous les éléments sont réunis pour achever l'oeuvre de Salluste et confondre la Reine, surprise en galante compagnie. Or les événements prennent une tournure innatendue: la scène III ressemble à un coup de théâtre et le spectateur assite à la vengeance de Ruy Blas.
  • Très bien ! Il est pour qd ton devoir ? si tu peux attendre demain , je regarde mon édition papier et je t'aide !
  • j'aimerai savoir si on pourrais m'indiquer des axes, ou des petites idée pour me donner des exemples (que je changerai ne vous inquiétez pas) pour ma dissertation car depuis deux jours j'essaye mais je tourne en rond !!
    en quoi le théatre est le lieu de l'illusion et en mm temps de la vérité?

    merci de bien vouloir m'aider !!
  • Je dois le rendre dans 1 semaine et demi.
  • OK Tony, je regarderai
    Cécile, ce sujet a déjà été abordé, fais une rechch
  • Merci beaucoup Léah.
  • Le coup de théâtre est préparé, dès le billet que Salluste a fait écrire à Ruy Blas ; et annoncé dans la scène précédente, à demi-mots, par Ruy Blas à la Reine
    C'est l'aveu que Ruy Blas fait de son état de valet qui est le coup de théâtre de cette scène, démontrant ainsi sa noblesse d'âme et la bassesse de Salluste
    Le valet s'élève bien au-dessus du maître
    Développe le symbole de l'épée ? (Ruy Blas s'approprie symboliquement la noblesse de son maître, et lui refuse symboliquement la noblesse)

    Le renversement de situation est double, je pense qu'il faut que tu développes ces deux axes
  • AorteAorte Membre
    Voila je dois faire un commentaire sur Ruy Blas!
    Acte V scène 3 du vers 2143 à la fin de la scène. Merçi
    Extrait de l'Acte V, scène III

    Ruy Blas:

    -Ah! Misérable!
    -Vous osez, votre reine, une femme adorable!
    -Vous osez l'outrager quand je suis là! Tenez!
    -Pour un homme d'esprit vraiment vous m'étonnez!
    -Et vous vous figurez que je vous verrai faire
    -Sans rien dire! Ecoutez, quelle que soit sa sphère,
    -Monseigneur, lorsqu'un traître, un fourbe tortueux,
    -Commet de certains faits rares et monstrueux,
    -Noble ou manant, tout homme a droit, sur son passage,
    -De venir lui cracher sa sentence au visage,
    -Et de prendre une épée, une hache, un couteau!...
    -Pardieu! j'étais laquais! quand je serais bourreau ?


    La Reine:

    -Vous n'allez pas frapper cet homme ?


    Ruy Blas:

    -Je me blâme d'accomplir devant vous ma fonction, madame
    -Mais il faut étouffer cette affaire en ce lieu.

    *Il pousse Don Salluste vers le cabinet*

    -C'est dit, monsieur! allez là dedans prier Dieu!


    Don Salluste:

    -C'est un assassinat!


    Ruy Blas:

    -Crois-tu ?


    Don Salluste: *Désarmé, et jetant un regard plein de rage autour de lui*


    -Sur ces murailles! rien! pas d'arme!

    *A Ruy Blas*

    -Une épée au moins!


    Ruy Blas:

    -Marquis! tu railles! Maître! est-ce que je suis un gentilhomme, moi?
    -Un duel! fi donc! je suis un de tes gens à toi,
    -Valletaille de rouge et de galons vêtue,
    -Un maraud qu'on châtie et qu'on fouette, et qui tue!
    -Oui, je vais te tuer, monseigneur, vois-tu bien?
    -Comme un infâme! comme un lâche! comme un chien!


    La Reine:

    -Grâce pour lui!


    Ruy Blas: *à la reine, saisissant le marquis*

    -Madame, ici chacun se venge
    -Le démon ne peut être sauvé par l'ange!


    La Reine: *a genoux*

    -Grâce!


    Don Salluste: *appelant*

    -Au meurtre! au secours!


    Ruy Blas: *levant l'épée*

    -As-tu bientôt fini ?


    Don Salluste: *se jetant sur lui en criant*

    -Je meurs assassiné! Démon!


    Ruy Blas: *le poussant dans le cabinet*

    -Tu meurs puni!

    *Ils disparaissent dans le cabinet, dont la porte se referme sur eux*


    La Reine: *restée seule, tombant demi-morte sur le fauteuil*

    -Ciel!


    *Un moment de silence. Rentre Ruy Blas, pâle, sans épée.*
    Alors voila j'ai pensé de faire un axe sur le comportement de Ruy Blas et l'autre axe le comportement de Salluste

    En gros sa donne sa:

    intro

    I Le comportement de Ruy Blas
    1) envers la reine
    2) envers Salluste

    II Le comportement de Salluste
    1)Salluste incarnation de l'enfer
    2)La richesse de Salluste mais pauvre en âme

    Conclusion
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.