Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour, j'ai épluché les sujets concernant les masters, et tout ce que j'ai trouvé c'est que (je ne vous apprendrai rien) : c'est très flou!

Vu que l'an prochain je dois choisir un master, je me demandais plusieurs choses, et peut-être certains seront en mesure de répondre :

-est-ce que le nouveau master prévu pour la rentrée 2010 comptera comme une préparation au concours?


-sur la FAQ de l'iufm ils disent que ce master préparera aussi au doctorat. Mais beaucoup dans ce forum ont l'air de dire que pour se diriger vers la recherche, la meilleure (voire la seule) solution envisageable est de faire un master de recherche. Pensez-vous qu'il sera possible de se diriger vers la recherche avec se master?

J'ai enfin une dernière question qui dévie quelque peu : j'ai vu que dans certains cas (je crois seulement pour l'année de transition et sur décision du jury) l'année de préparation au capes pouvait être validée pour offrir la possibilité de passer en M2 recherche. N'y a-t-il rien de prévu qui soit plus général pour ceux qui veulent préparer les concours mais quand même continuer dans la recherche, sans vouloir perdre des années (sachant aussi que les nouvelles aides prévues par l'éducation nationale ne semblent viser que ceux qui suivent une préparation aux concours...)


J'espère que certains pourront m'ont dire plus! Merci!
Mots clés :

Réponses

  • Ce master enseignement (je peux retrouver le projet plus ou moins détaillé du ministère si quelqu'un est intéressé) est surtout une coquille vide pour l'instant. Son existence, pour 2010-2011, est plus qu'improbable (cf. https://www.etudes-litteraires.com/forum/post170077.html#p170077).

    Pour l'année 2009-2010, l'université Paris IV a prévu des modalités transitoires : les élèves de niveau bac +3 préparant le CAPES s'inscrivent en M1 (avec un tarif avantageux) sans suivre les cours ni soutenir de mémoire, et obtiennent leur année par équivalence pour peu que leurs résultats soient satisfaisants, ce qui leur permettra de se réinscrire l'an prochain en cas d'échec. De même pour les agrégatifs (équivalence de M2).

    Cette solution, si elle est acceptable à court terme, remet assez gravement en cause le sérieux d'un tel diplôme (puisque les élèves ne font alors plus du tout de recherches...) à long terme. Toute université sérieuse devrait donc envisager d'autres solutions pour les prochaines années...

    Bref, vous l'aurez compris, pour l'instant, les étudiants sont dans le flou le plus total. L'urgence est de s'opposer à la division de la filière en deux filières, en deux masters, l'un professionnalisant de préparation au concours, l'autre de recherche. L'un tuerait l'autre assez naturellement, sauf pour quelques poignées d'élèves dont le niveau leur permet d'envisager l'agrégation avec un certain espoir, et (surtout) qui ont les moyens de continuer de longues études de plus en plus incertaines. Ce n'est pas dit que ce ne soit pas ce que recherche le gouvernement...

    L'autre solution, plus naturelle, serait d'abandonner le principe (tacite) de l'agrégation pour le recrutement des enseignants-chercheurs ; mais outre que ça ne résout pas les problèmes posés ci-dessus, ce serait supprimer tout concours commun à tous les professeurs, du secondaire comme du supérieur. Sans compter que certaines vocations de chercheurs peuvent se révéler sur le tard, après la licence. De plus, le recrutement des enseignements-chercheurs, s'il serait davantage centré sur les recherches (ce qui, à mon avis, ne serait pas une mauvaise chose), resterait aussi conditionné par d'autres critères moins "égalitaires" que l'agrégation (essentiellement l'ENS, les publications doctorales, et les réseaux).

    Quoiqu'il en soit, il est bien évident que si vous vous destinez à des études doctorales, il faut vous orienter vers un master digne de ce nom, c'est-à-dire un master comportant deux années consacrées à la recherche.

    Bien cordialement.
  • CocoRissa a écrit:
    (sachant aussi que les nouvelles aides prévues par l'éducation nationale ne semblent viser que ceux qui suivent une préparation aux concours...)
    Oui, je ne sais pas dans quelle intention ça a vraiment été fait, mais si c'est pour faire comprendre aux gens que seule la préparation des concours donne droit à ce type de bourse (et non plus le M2 recherche), c'est très réussi.
  • Donc il ne reste plus qu'à attendre de voir ce qu'il se passe, apparemment...

    Merci.
  • Bonjour tout le monde. =)

    Je suis intéressée par le master enseignement et j'aurais aimé savoir si de nouvelles informations là-dessus avaient filtré lol. Enfin, je pense m'inscrire en M2 recherche l'année prochaine mais, si possible, j'aurais pu , éventuellement, tenter la préparation au capes en même temps. La raison pour laquelle je pose cette question, c'est que apparemment, c'est à partir de janvier, que les dossiers de candidatures en M2 sont à rendre.

    Je vous remercie d'avance pour vos réponses. ;)
  • Effectivement nous sommes tous dans le flou !

    Est-ce que quelqu'un sait si l'année prochaine, avec un M1 validé, je pourrai m'inscrire en préparation CAPES et passer le concours ?
  • si tu as passé le concours cette année (mais étant donné ton message, j'en doute) tu pourras le repasser. Sinon ce sera un M2 validé pour la session 2011. Donc non, le M1 ne suffit plus.
  • William a écrit:
    Effectivement nous sommes tous dans le flou !

    Est-ce que quelqu'un sait si l'année prochaine, avec un M1 validé, je pourrai m'inscrire en préparation CAPES et passer le concours ?
    Tu t'inscris en master 2, disciplinaire ou d'enseignement. Tu passes le concours, mais ta réussite sera sous réserve de l'obtention du master 2.
  • Merci pour vos réponses !

    Effectivement je suis en M1 parcours recherche.

    D'après ce que je sais, Paris IV (mon université) ne remettra pas de maquettes pour "fabriquer" un master parcours enseignement, du moins pas pour l'année universitaire prochaine.

    Est-ce que ce M2 parallèle à la préparation CAPES obligera à remettre un mémoire ?

    Si l'année prochaine j'échoue au concours mais que j'obtiens mon M2, est-ce que je pourrai le retenter l'année suivante ?
  • si tu obtiens un M2, aucun problème tu pourras tenter le capes et l'agrégation autant de fois que nécessaire (on te souhaite de l'avoir le plus vite possible évidement). Pour le reste, c'est assez flou, aucune université ne semble mettre en place un M2 préparant exclusivement aux concours et donnant un dipôme en m^me temps, il faut attendre les décisions de chaque université, les directives du ministères également j'imagine. Du coup il semblerait que le M2 reste un M2 recherche avec un mémoire à remettre en mai-juin (ce qui est peut-être faisable en même temps que le capes, et encore peut-être, mais qui me semble impossible en même temps qu'une préparation agregation!).
  • L'an prochain, les candidats au CAPES devront au moins être inscrit en M2 (et l'obtenir à la fin de l'année). Le flou subsiste quant aux maquettes des masters.

    Attention ! Les écrits du CAPES devraient a priori avoir lieu en novembre ou décembre ; autant dire que la préparation du M2 sera presque anecdotique (à peu près 3 mois). C'est dès aujourd'hui qu'il faut se lancer dans la préparation.

    Pour l'agrégation, les candidats devront avoir leur master complet.
  • J'ai entendu dire, pour ma part, que les écrits tomberaient en janvier...
  • Tenno a écrit:
    J'ai entendu dire, pour ma part, que les écrits tomberaient en janvier...
    Ce n'est pas ce qu'indique en tout cas le document du ministère remis aux syndicats en novembre dernier :

    http://www.sauvonsluniversite.com/IMG/pdf/091113_FdE_MEN-MESR.pdf
  • Je ne connaissais pas ce document, merci beaucoup. ;)
  • Merci pour vos réponses !

    Et quid des stages dans tout cela ?

    Vraiment, trois mois de préparation, de septembre à décembre, alors qu'avant on en avait le double !

    Est-ce qu'il existe des cours d'été pour se préparer au CAPES ?
  • William a écrit:
    Merci pour vos réponses !

    Et quid des stages dans tout cela ?

    Vraiment, trois mois de préparation, de septembre à décembre, alors qu'avant on en avait le double !

    Est-ce qu'il existe des cours d'été pour se préparer au CAPES ?
    1) Pour les stages de M2, dans la plupart des académies, il semblerait qu'ils soient proposés de manière facultative d'abord aux admissibles (donc près janvier) vers mars-avril pour remplacer les lauréats du concours (ceux qui auront le concours cette année) en exercice à temps plein, lauréats qui, eux, partiraient en formation.

    Voir l'exemple de Montpellier ici :

    http://www.montpellier.snes.edu/spip.php?article290

    [Il n'y a de communication des dispositifs que dans la presse syndicale pour l'instant]

    2) Sur les prépas d'été, les boîtes privées vont sans aucun doute se jeter sur le gâteau ; mais une préparation correcte seul peut commencer dès aujourd'hui, quitte à traîner déjà dans la préparation CAPES de son université.
  • Bonjour à tous,
    J'aimerais savoir si parmi vous il y a des étudiants boursiers en 3ème année de Licence car j'aimerais avoir de l'aide : j'ai tenté hier de faire ma demande de bourse comme tous les ans, j'ai donc sélectionné le "Master spécialisé pour la préparation des concours d'enseignants" puisqu'apparemment c'est maintenant ce qu'il faut pour préparer le CAPES mais les seuls établissements qu'on me propose ensuite sont des IUFM... Alors qu'en est il réellement? Est-ce-que le site n'est pas encore à jour, ou bien est-ce-que les IUFM vont prendre en charge le master (comme je l'ai vu sur le site des IUFM)? Est-ce que je dois sélectionner un Master "normal" en attendant de voir ce que proposent les universités?...
    On ne devrait vraisemblablement pas en savoir beaucoup plus avant Avril, or les inscriptions pour les bourses s'arrêtent justement en avril, alors qu'est-ce-que les étudiants boursiers sont censés faire dans ce cas là? C'est vraiment inadmissible de laisser les étudiants dans le flou comme ça, personne ne sait quoi faire et où aller l'année prochaine, j'en connais qui sont en panique ou qui ont carrément abandonné l'idée de devenir professeur...De plus on entend des informations divergentes vraiment de partout alors si quelqu'un détient secrètement des infos () qu'il nous en fasse part!
    Merci de votre attention.
  • halala c'est une belle idiotie qu'ils nous offrent là...

    J'ai toujours voulu passer le CAPES mais ai aussi toujours estimé que, si on voulait être prof (c'est qu'un avis personnel valable ou non) il valait mieux avoir fait un peu de recherche avant pour être sûr d'être capable d'organiser son travail et ses lectures, car la préparation des cours demandent une grande autonomie, une grande capacité d'organisation etc.

    C'est pourquoi après ma L3 je n'avais pas envie de m'embarquer tout de suite en préparation CAPES et j'ai choisi de faire un Master recherche. Ce qu'il faut savoir, et je ne suis pas là pour ouvrir un débat politique, c'est que le but du gouvernement est de plomber la recherche en détournant les étudiants de ces masters réellement riches et nécessaires.

    A mon université il n'y a pas de système d'équivalence, les étudiants en master recherche sont libres de préparer le CAPES à côté (sachant que c'est quasiment impossible vu la difficulté du concours et vu la somme de travail en master recherche). J'ai une amie qui elle s'est arrangé avec son professeur pour préparer en M1 un dossier digne de M2 pour être libre l'an prochain: inscrite en M2 et en CAPES elle pourra tout à fait travailler le CAPES.

    Dur dur.
    Moi travaillant à mi-temps à côté je ne pourrai pas tenter cette expérience et avoue être bien dégoûtée de me dire qu'après mon master recherche je vais devoir faire un second master :(

    parce que oui, on "pourra" être prof sans master enseignement et seulement le CAPES mais cela précarisera tout à fait les postes de ces personnes: on leur préfèrera quelqu'un qui a les deux et on hésitera alors pas à lui montrer gentiment la porte...

    Quant aux bourses, je sais qu'une aide est possible pour les étudiants souhaitant préparer le master enseignement (faible compensation par rapport à l'année de stage payé dont on pouvait bénéficier de par le passé) mais je n'ai pas entendu dire qu'ils retireraient les bourses sur critères universitaires en m2, du moins, je compte bien la demander l'an prochain et cela dépend en fait de l'université car c'est elle qui te l'octroie ou non.

    Bref, oui c'est assez flou et chaque faculté agit à sa manière... Tout ça pour mettre en place un master qui va précariser le métier d'enseignant et qui ne donnera absolument pas un niveau suffisant pour enseigner.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.