Bonjour, je suis en Première année de Lettre classique et je suis grande débutante en latin et en grec.
J'ai eu un exercice à faire, décliner :

- ? (la fumée), donc voila ce que je pense être correct :

?
?
?
?
?
(avec iota souscrit)

Quelqu'un pourrait-il me dire si mes accents sont bien placés (conformément à la règle de l'accent premier sur la finale) ?

Par contre, j'ai un problème avec ? (la vie), car, la règle de l'accent premier sur la pénultième longue nous dit que l'on place :
- le circonflexe lorsque la finale contient une brève
- l'aigu lorsque la finale contient une longue
Hors avec ?, on a un accent aigu sur la pénultième, mais la finale n'est pas longue (le omicron est toujours bref), je me trompe?
Qu'elqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi on a un accent aigu et comment faire pour la suite de la déclinaison :
dois-je mettre :

? (car le epsilon est toujours bref)
? (car le omicron est toujours bref)
? (car 'ou' est une diphtongue)
?(car le oméga est toujours long)

Aidez moi s'il vous plait
«13

Réponses

  • C'est juste pour ?, mais qui te dit que le ? de ? est long?
  • Le i de bios est bref. Donc, question réglée.
    En revanche, l'adjectif dios a le i long et reçoit en effet le circonflexe aux cas où la finale est brève. =)
  • Jean-Luc Picard a écrit:
    Le i de bios est bref. Donc, question réglée.
    J'aurais préféré qu'il s'en rende compte par lui-même.
  • Je donne justement (dans moins d'une heure ! =D) un petit cours d'accentuation grecque pour deux hypokhâgneux et hypokhâgneuses (dont une est membre de ce forum et se reconnaîtra :P), j'essaierai de scanner quelques tableaux synthétiques qui peuvent être utiles à avoir en tête (il y a très peu de règles à savoir, mais a) elles s'appliquent très souvent et b) les grammaires les présentent généralement l'une après l'autre alors qu'elles fonctionnent surtout ensemble ! - , donc autant être familier de toutes leurs implications).
  • Ah d'accord, le i est bref, mais comment puis-je le savoir ?
    Quelle règle dois-je donc appliquer pour mettre mes accents ?
  • Bonjour,

    Tu dois apprendre l'accent premier (et uniquement lui, le reste de l'accentuation se déduisant de deux ou trois règles simples et quasi-mécaniques). Si l'accent premier est sur le iota, comme te l'indique le dictionnaire, alors ce iota est bref, car s'il était long, tu aurais un accent circonflexe dans cette position (règle de la finale trochaïque longue-brève).

    Quand la longueur d'une voyelle n'est pas "évidente" comme c'est le cas pour ?, le Bailly (au moins le grand) l'indique après le mot entre crochets.

    Je crois que les tableaux que j'ai présentés à mes élèves ont été efficaces, je vais les recopier au propre et je les diffuserai ici, ce week-end si j'ai le temps.

    Cordialement.
  • Lucretius a écrit:
    Jean-Luc Picard a écrit:
    Le i de bios est bref. Donc, question réglée.
    J'aurais préféré qu'il s'en rende compte par lui-même.
    Désolé, je ne savais pas si vous faisiez de la rétention d'information à des fins pédagogiques, ou si vous aviez la flemme d'ouvrir le Bailly. Et comme je l'avais sous la main, j'ai "spoilé"... =)
  • Merci pour vos réponses =)
  • Si le petit précis de Michel Lejeune est toujours édité, n'hésitez pas.
  • Il l'est toujours, mais ça me paraît dispensable avant d'aborder le thème grec ; il suffit pour un débutant de connaître les règles de base (accent premier, déplacement dans la déclinaison, accentuation du verbe et accent d'enclise)... En tout cas en prépa ce serait tout à fait superflu.
  • Je vous fais confiance, ma prépa est bien lointaine...
  • Je confirme que le Lejeune sert surtout pour les spécialistes avancés.
    En fait, sa lecture est un des investissements intellectuels les plus ingrats que l'on puisse faire: il faut des semaines pour en venir à bout, et il ne sert que 5h en une vie: celles du thème grec de l'agrégation.
    Je l'ai rouvert récemment, et en tournant les pages je me suis rendu compte que j'avais su tout cela il y a très longtemps. Aujourd'hui, ne reste que ce que j'avais soigneusement appris en 4e, c'est-à-dire ce que signale Arthur.
  • Bonsoir.

    Je suis confronté à mes premières difficultés devant l'accentuation grecque (difficile mais passionnante ceci dit). Je ne suis qu'aux premières étapes du manuel hermaionn, aussi ma question vous semblera-t-elle peut-être risible. Tant pis, je m'y risque.
    §43. L'accent d'un verbe remonte le plus loin possible de la fin du mot. [...]
    A. Avec une longue dans la syllabe finale : aigu sur la pénultième.
    B. Avec une brève dans la finale :
    a) Formes de plus de deux syllabes : aigu sur l'antépénultième [...]
    b) Formes de deux syllabes : accent sur la pénultième (aigu sur brève, circonflexe sur longue).
    Aucune difficulté, ni sur la règle, ni sur l'exercice associé. Néanmoins, en fouillant un peu plus loin, je me suis aperçu que certains accents n'étaient pas placés là où je les aurais attendus. Deux exemples, un avec contraction, l'autre sans :

    ?-?
    Si je suis la logique, la diphtongue -? étant en finale absolue, il s'agit d'une brève. Règle B. a) Pourquoi n'est-ce pas ?

    ?-?
    De même, l'accent sur l'antépénultième : ?-? (mais le manuel présente ?-?). D'où, quand on contracte, il donne ?-?, tandis que j'aurais proposé ?.

    J'ai tenté sur toutes les formes verbales que j'ai trouvées, et j'obtiens toujours un résultat similaire au manuel, hormis pour ces formes à la 3e personne (actif et moyen-passif confondus). Je suis donc un peu perdu...

    Merci pour votre aide !
  • ArthurArthur Membre
    A quelques exceptions près (les N. pl. de la première et deuxième déclinaisons -? / -?, les désinences moyennes-passives en -? et les infinitifs en -?), toutes les diphtongues sont longues en grec.
  • Je viens de comprendre que j'avais appliqué la remarque du §15 à toutes les diphtongues.
    Merci Arthur !
  • ArthurArthur Membre
    Non, il n'a pas tort, puisqu'il ne parle que des diphtongues -? ou -?, que l'on rencontre en finale absolue dans ces cas-là principalement, en effet (on a bien la longue en revanche à l'optatif actif 3 sg. ?, et évidemment au présent des contractes en -o ?).
  • Je viens d'éditer :D. Merci encore !
  • Et revois aussi les contractions avec les diphtongues : § 24 page 11.
  • C'est à cause du ? C'est simplement une erreur, car j'ai quelques difficultés avec le clavier grec de lexilogos. Je voulais noter : ?-?. Mais le manuel est assez étrangement conçu pour tout dire, puisqu'il demande de passer outre à certaines étapes (§21-26) alors qu'il s'y réfère par la suite. Mais bon...
  • Tu devrais charger le clavier grec polytonique de Denis Liégeois, tu gagneras beaucoup de temps.
    Je suis d'avis que chez Vernhes il ne faut rien sauter, et surtout pas ce qui est écrit en tout petit comme dans le contrats d'assurance ! Mëme si tu ne mémorises pas tout en première lecture, tu te souviendras au moins l'avoir lu et tu pourras le rechercher.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.