Grammaire française Participe passé

Bonjour,

J'ai remarqué depuis bien longtemps un problème gênant dans une discussion :

Quand on est mardi (par exemple) et qu'on dit "samedi prochain", la moitié des gens comprend qu'il s'agit du prochain samedi (c'est à dire celui qui est dans 4 jours) et l'autre moitié comprend que c'est samedi de la semaine prochaine (c'est à dire celui qui est dans 4+7=11 jours).

Avez vous parfois rencontré le même problème ou bien suis-je le seul à avoir des fréquentations aux repères temporels divergents ?

Qui a raison ? (eh oui cela brouille mes propres repères et je suis désemparé!)

Merci de vos réponses

Réponses

  • J'ai toujours entendu “samedi en huit” ou “samedi prochain” pour le samedi de la semaine suivante ; et “ce samedi” pour le samedi de la même semaine
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Samedi prochain est le samedi suivant de la même semaine.
    Pour annoncer le samedi de la semaine d'après, il existe l'expression "samedi en huit".
  • Bonsoir kalidor,

    Êtes-vous bien sûr(e) de cela ? En général, "samedi prochain" veut dire "le prochain samedi", c'est à dire le samedi qui est à venir le plus proche de nous.

    Le samedi de la semaine d'après (à part si on est dimanche), c'est "samedi en huit" : là, il n'y a pas de difficultés de compréhension, c'est forcément après l'écoulement de huit jours.

    En huit = si on est un dimanche 1 février, samedi prochain sera le 7 février, samedi en huit sera le 14 février (Saint-Valentin !).

    Muriel
  • Bonsoir !

    Samedi prochain signifie "le samedi qui suit chronologiquement une autre date" (Petit Robert), soit ici le samedi qui suit le vendredi où nous sommes.
    Samedi prochain, c'est donc demain 9 février. (Il est vrai que, dans ce cas-ci, on dirait plutôt "demain" sans plus.)
    Et non pas le samedi de la semaine prochaine, le 16 février.
    Cela ne m'a jamais posé de problème.
    Attendons les autres réponses.
  • Beaucoup de personnes se pose (ou se posent) des problêmes là ou il n'y en a pas.
    Le français est compliqué mais assez logique.
    Donc "samedi prochain" c'est le samedi le plus "proche "du jour ou la phrase est prononcée.
    Et puis c'est tout, d'ailleurs c'est ce qu'affirme Mme LAROUSSE.
    Je sais la moitié du monde ne sera pas d'accord mais ce n'est parce-qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.
    Cordialement.
    Jean
  • JehanJehan Modérateur
    Donc "samedi prochain" c'est le samedi le plus "proche "du jour où la phrase est prononcée.
    Pas forcément.
    Quand on est dimanche, le samedi le plus proche, c'est la veille...
    Et samedi prochain est moins proche, puisqu'il faudra attendre encore six jours.
    Car proche peut tout aussi bien signifier "qui va bientôt arriver" (avenir) que "qui est arrivé il y a peu de temps"(passé).
    Tandis que prochain, lui, ne concerne que l'avenir. ;)
  • Franchement, j'vais parler en bon Québécois parce que certaines personnes sont à un point un peux trop snob dans leurs réponses. Faut comprendre qu'au Québec, on a certaines expressions ou tout simplement des façons de parler qui vont que le veux on non différer de la langue française ou de ce tu vas lire dans ton (Petit Larousse) alors ton dictionnaire mets toi le ou je pense. En bon Québécois, Vendredi prochain c'est pas celui qui s'en viens c'est celui d'après (EN BON QUÉBÉCOIS ; p.s: ouais on déforme un peux le Français parfois mais c'est ça qui est ça, allez en France eux ils font la même chose mais à un autre niveau. Ils ne le déforme pas, mais ils utilise 40% d'anglisisme dans leurs parlé courant.), mais ouais si vous parler a du monde qui pense suivre à la lettre le français ils vont vous dire la même chose. Le même problème arrive même en France au niveau du Sud et du Nord du Pays, ils ont tous des expressions qui sont carrément différentes l'une de l'autre. Au nord ils appels Jarret D'agneau par le terme exacte, au sud ils disent une souris d'agneau mais n'allez pas dire ça a quelqu'un du Nord. Le terme petit déjeuner et déjeuner a complètement un sens différent si tu es au nord de la France, au Sud ou au Québec. Franchement y'a pas de réponse exacte pour le vendredi prochain. La meilleur réponse que j'ai vue sur se site est de vous confirmez la date tout simplement. Je pourrais continuer pendant longtemps, recherchez le mot '' panier '' au Québec il peut avoir plusieurs sens (MÊME SI ON DEVRAIT PAS) , bien panier en France n'est que pour le sport, panier de basketball par exemple. Ne dite jamais un panier a pain à un vrai français... voilà ou je voulais en venir avec le snobisme et les personne qui sont capable de comprendre qui a plein de pays et d'expressions différente sur la terre.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir et bienvenue.

    Mais on n'est pas snobs, et on sait bien tout ça, mon vieux...
    Et puis, tu sais, le Larousse et le Robert ont enregistré pas mal de québécismes.
    Vendredi prochain c'est pas celui qui s'en vient c'est celui d'après

    Et c'est quoi la différence ?

    Pour nous, en France, vendredi prochain sera le 7 juillet.
    Et pour vous, c'est pas ça ?
    La meilleure réponse que j'ai vue sur ce site est de vous confirmer la date tout simplement.
    Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire...
  • ouais on déforme un peux le Français parfois mais c'est ça qui est ça
    Déforme tant que tu veux, mais pas au point de laisser une dizaine de fautes d'orthographe dans ton message. ;)
    bien panier en France n'est que pour le sport, panier de basketball par exemple
    D'où sors-tu cela ? tu te trompes, je t'assure. Un panier de fraises vaut mieux pour moi qu'un panier à ballon.

    D'ailleurs, je ne vois pas où tu veux en venir par ce message.
    Que les expressions diffèrent en France du Nord au Sud n'est pas un preuve d'un mauvais usage du français mais une preuve de la richesse de ses expressions. (ce qui ne veut pas dire qu'on parle toujours parfaitement, bien sûr)

    Certes, au Québec, vous remplacez shopping par magasinage ou drive- in par service- au- volant.
    Vous pouvez râler à juste titre devant l’adoption de trop d'anglicismes en France, mais en même temps, vous n'en êtes pas exempts, surtout dans la façon de tourner vos phrases. La proximité du géant voisin fait que vous avez dû vous battre pour garder votre langue, et pour cela, chapeau ! mais certains de vos mots qui sonnent bien français dévoilent l’influence de l'anglais.
    Lorsque vous répondez à merci par bienvenue !(you're welcome), ou dites allô pour salut.(Hello)
    Et quand vous allumez la fan, que vous sortez avec votre gang à un party, parce que c’est l’fun, que tout ce qui est mignon est cute, que gare à la police, elle aura sûrement un gun. ;)
    Mais c'est surtout dans la structure des phrases que l'anglicisme est sous-jacent.
    A la radio ou à la télévision :"C’est maintenant le temps de votre programme préféré" (It’s now time for…)
    Je vais vous introduire Madeleine (au lieu de nous la présenter), etc.
    Cf.
    http://www.yapaslefeuaulac.ch/anglicismes-le-paradoxe-quebecois/
    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4059
    Cela dit, on aime bien le français du Québec.
  • toutourien a écrit:
    En bon Québécois, Vendredi prochain c'est pas celui qui s'en viens c'est celui d'après (EN BON QUÉBÉCOIS ; p.s: ouais on déforme un peux le Français parfois mais c'est ça qui est ça, allez en France eux ils font la même chose mais à un autre niveau. Ils ne le déforme pas, mais ils utilise 40% d'anglisisme dans leurs parlé courant.), mais ouais si vous parler a du monde qui pense suivre à la lettre le français ils vont vous dire la même chose.

    Au risque de vous décevoir, le sens donné à "vendredi prochain" au Québec est en fait un héritage direct de... l'anglais. Eh oui. En effet, en anglais, on fait bien la distinction entre "this Friday" (ce vendredi, donc le vendredi le plus proche dans le temps) et "next Friday" (le vendredi de la semaine prochaine).
  • Là, tu es en train de déterrer des messages de 2017. ;)
  • Ah ça, c'est à Google qu'il faudra le signaler :) Ceci dit, cette conversation, et particulièrement l'intervention de toutourien, m'ont bien éclairée dans mes recherches. Et puis, je me suis dit qu'il n'était jamais trop tard pour démystifier certaines idées préconçues ! ;)
  • Au risque de vous décevoir, le sens donné à "vendredi prochain" au Québec est en fait un héritage direct de... l'anglais. Eh oui. En effet, en anglais, on fait bien la distinction entre "this Friday" (ce vendredi, donc le vendredi le plus proche dans le temps) et "next Friday" (le vendredi de la semaine prochaine).
    En français aussi :
    this Friday = vendredi (sous entendu "à venir ou passé, selon le reste de la phrase, mais dans la présente semaine").
    nex Friday = vendredi prochain ( c'est à dire "vendredi de la semaine prochaine).
    Pour ce dernier, on dit aussi "vendredi en huit, si on parle du vendredi à venir, mais de la présente semaine".
  • Pas tout à fait… Pour clarifier les choses, prenons un exemple concret. Imaginons que nous sommes lundi le 10 du mois. Vendredi prochain, c'est à dire celui qui arrive, sera le 14 (en anglais, on/this Friday). Vendredi en huit sera le 21 (soit next Friday en anglais, ou vendredi prochain au Québec si on se base sur ce que nous a enseigné toutourien), et puisqu'on est là, on peut même aller jusqu’à vendredi en quinze soit le 28 du mois.

    La morale de l’histoire : en français de France, prochain ne porte pas à confusion comme d’autres l’ont déjà expliqué précédemment. En revanche, en anglais (et en français du Québec), mieux vaut vérifier à quelle date on fait référence pour éviter toute ambiguïté !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.