Fermeture du forum cet été

Du 1er juillet au 1er septembre 2022, le forum littéraire est en lecture seule : les discussions restent accessibles, mais il n’est pas possible d’envoyer une contribution.

Bon été à toutes et à tous ! 🌞

Desnos, J'ai tant rêvé de toi — Forum littéraire

Méthode commentaire Méthode dissertation

Desnos, J'ai tant rêvé de toi

Bonjour,

Je suis en première ES et j'ai un commentaire composé à rendre pour demain sur le poème de Desnos : "J'ai tant rêvé de toi" ! J'ai fait ma question de corpus, et ait quelques pistes cependant je ne trouve pas de plan, simple et clair ! J'ai relevé des notions de lyrisme, de rêve, d'amour impossibleet de doûte...!

Voici le poème :

J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.

Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m’est chère ?

J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués, en étreignant ton ombre, à se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas au contour de ton corps, peut-être.


Et que, devant l’apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années, je deviendrais une ombre sans doute.

Ô balances sentimentales.

J’ai tant rêvé de toi qu’il n’est plus temps sans doute que je m’éveille. Je dors debout, le corps exposéà toutes les apparences de la vie et de l’amour et toi, la seule qui compte aujourd’hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venus.

J’ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme qu’il ne me reste plus peut-être, et pourtant, qu’àêtre fantôme parmi les fantômes et plus ombre cent fois que l’ombre qui se promène et se promènera allégrement sur le cadran solaire de ta vie. Robert Desnos, "J'ai tant rêvé de toi", « À la mystérieuse » , Corps et Biens.
Mercii d'avance ! :D
«1

Réponses

  • Je suis prête à t'aider, je connais bien ce poème, mais il faut d'abord que tu nous fasses part de tes idées...
  • Merci beaucoup Oregann.

    Mais comment sa " faire part de mes idées" ?
    Pour l'instant je n'en ait pas énormément Pour faire part de mes idées j'ai fait un plan...Mais je ne suis absolument pas sûre de moi ! De plus, je pense que le point a et le point b de la première partie se rejoignent trop...
    Help !


    I- Un poème lyrique.

    a) Les caractéristiques de ce genre littéraire.
    b) L'expression des sentiments de l'auteur.

    II- Entre le rêve et la réalité.

    a) Une histoire d'amour rêvée.
    b) Cependant une réalité tourmentée.
  • C'est déjà bien pour commencer...
    Attention, le lyrisme renvoie à un registre, la poésie elle est un genre. ;)
    connais-tu l'adjectif "onirique"?
  • Non je ne connais pas
    De quoi s'agit-il?
  • Il renvoie à tout ce qui est relatif au rêve. Tu peux l'utiliser dans ta disserte.
    Tu peux aussi faire un petit travail sur le surréalisme, à mettre dans l'intro ou dans le II.
  • D'accord, merci.
    Sinon par rapport à mon plan, comment pourrais-je l'améliorer, le rendre plus pertinent?
  • Il est très difficile dans ce poème de saisir les frontières entre le vrai et le rêvé (ce qui en fait d'ailleurs le charme !)
    Ça pourrait faire une sous-partie (voire une 3ème partie)
    Il y a un glissement, un décrochage permanent, une osmose entre rêve et réel. Le poète lui-même ne sait plus si en étreignant son rêve (mais n'est-ce-qu'une femme imaginaire ?) il ne deviendra pas une ombre
    Je verrais, aussi, dans cette femme évoquée une allégorie de la Mort
  • GGGG Membre
    A propos s'il vous plaît j'aurai besoin d'aide le plus vite possible ! Je galère !! Pourrai - je avoir le thème et les centres d'intérêt de ce texte : " J'ai tant rêvé de toi " ?
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Voici déjà le texte de Desnos, que tu aurais pu fournir :
    J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.

    Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m’est chère ?

    J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués, en étreignant ton ombre, à se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas au contour de ton corps, peut-être.

    Et que, devant l’apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années, je deviendrais une ombre sans doute.

    Ô balances sentimentales.

    J’ai tant rêvé de toi qu’il n’est plus temps sans doute que je m’éveille. Je dors debout, le corps exposéà toutes les apparences de la vie et de l’amour et toi, la seule qui compte aujourd’hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venus.

    J’ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme qu’il ne me reste plus peut-être, et pourtant, qu’àêtre fantôme parmi les fantômes et plus ombre cent fois que l’ombre qui se promène et se promènera allégrement sur le cadran solaire de ta vie.
    En tapant "J'ai tant rêvé de toi" (entre guillemets) dans Google, tu obtiendras des liens avec quelques exemples de commentaires composés.
  • Bonjour, dans le poème de Desnos, "J'ai tant rêvé de toi", qui est la femme aimée à laquelle est dédié ce poème?
  • Bonjour !

    J'ai un commentaire composé sur " J'ai tant rêvé de toi " de Desnos, je suis en L1 de Lettres modernes... J'ai un plan qui me semble solide, mais je n'ai pas réussi à le problématiser. Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît ?

    I - Un poème d'amour
    II - Un amour impossible
    III - L'échappatoire vers le rêve et la mort
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour !

    Avant toute aide, il est plus pratique d'afficher le texte :
    J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
    Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m’est chère ?
    J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués, en étreignant ton ombre, à se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas au contour de ton corps, peut-être.

    Et que, devant l’apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années, je deviendrais une ombre sans doute.
    Ô balances sentimentales.
    J’ai tant rêvé de toi qu’il n’est plus temps sans doute que je m’éveille. Je dors debout, le corps exposé à toutes les apparences de la vie et de l’amour et toi, la seule qui compte aujourd’hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venus.
    J’ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme qu’il ne me reste plus peut-être, et pourtant, qu’à être fantôme parmi les fantômes et plus ombre cent fois que l’ombre qui se promène et se promènera allégrement sur le cadran solaire de ta vie.
  • Le plus beau poème de Desnos...
  • Bonjour!

    Je suis en premiere STMG et j'ai un commentaire a faire pour la rentrée, cela fait 2h que je suis dessus mais je n'y arrive pas.
    Il faudrait que je trouve les sous-parties des partis suivantes:

    1. Le poete evoque un amour malheureux pour une femme inaccessible

    2. La progression du texte fait ressortir l'abandon progressif du poète au rêve

    Voici le texte:
    J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
    Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant
    Et de baiser sur cette bouche la naissance
    De la voix qui m'est chère?


    J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués
    En étreignant ton ombre
    A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas
    Au contour de ton corps, peut-être.
    Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante
    Et me gouverne depuis des jours et des années,
    Je deviendrais une ombre sans doute.
    O balances sentimentales.


    J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps
    Sans doute que je m'éveille.
    Je dors debout, le corps exposé
    A toutes les apparences de la vie
    Et de l'amour et toi, la seule
    qui compte aujourd'hui pour moi,
    Je pourrais moins toucher ton front
    Et tes lèvres que les premières lèvres
    et le premier front venu.


    J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé,
    Couché avec ton fantôme
    Qu'il ne me reste plus peut-être,
    Et pourtant, qu'a être fantôme
    Parmi les fantômes et plus ombre
    Cent fois que l'ombre qui se promène
    Et se promènera allègrement
    Sur le cadran solaire de ta vie.


    J'espere que vous m'aiderez. Merci
  • J'ai deux axes littéraires : L'évocation de poète d'un amour malheureux pour une femme inaccessible
    et montrez la progression du texte qui fait ressortir l'abandon progressif du poète au rêve
    quelqu'un pourrait m'aider pour le deuxième axe car je n'ai trouvé qu'une seule réponse c'est le champ lexical de la perte de réalité mais je n'arrive pas a faire la suite
  • pour le 1er axe tu peux mettre le champ lexical de l'amour et des sentiments
    et le 2e le champ lexical de la perte de réalité j'ai trouvé ça sur internet sur etudier.com
  • Suggestions de problématique ...

    À la mystérieuse : évocation ou disparition ?

    Femme rêvée ou femme réelle ?

    Le rêve : évasion créatrice ou refuge dangereux ?

    Le rêve à mettre en images ou en mots ?
  • avril 2020 modifié

    Bonsoir, je ne comprends pas cette phrase qui est censée expliquer l'une des caractéristiques du surréalisme :

    "Ce poème ne nous montre pas le réel mais il montre le surréel, c'est-à-dire une vision imagée et poétique de la réalité pour mieux la comprendre."


    svp veuillez m'aider

  • AmmyAmmy Membre

    Ce n'est pas une vision réaliste des choses mais grâce à des images, des métaphores, le poète nous permet de saisir autrement certains aspects du réel. Sans passer par la logique, le rationnel, mais par d'autres voies plus poétiques.

  • Pour compléter ce que dit Ammy , ce vers d'Eluard comme exemple : "La terre est bleue comme une orange".

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.