Fiches méthode Bac de français 2021

j'ai une dissertation à effectuer sur un sujet de théâtre qui est :
vous direz si la représentation est indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théâtre.
j'aimerais vraiment une aide de plusieurs personne si possible. merci d'avance
Mots clés :
«1

Réponses

  • Bonjour tout le monde :), voici mon sujet de dissertation :

    En vous appuyant sur ce le corpus proposé , les oeuvres que vous avez étudiées et votre expérience du théâtre , vous direz si la représentation est indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théâtre .

    Corpus : Roméo et Juliette , Acte V scène 3
    Ruy Blas acte V scène 4
    Cyrano de Bergerac acte V scène 6
    Photo de la mise en scène de Georges Wilson au théâtre des Bouffes du Nord en 1992.

    Proposition de plan :

    I/ Spectacle vivant
    1-avantage du langage paraverbal , la production orale du discours
    2-avantage du langage non verbal , ce qui est d'ordre visuel :
    la vision d'une mise en scène .


    II/La double énonciation
    1-exemple du quiproquo où seul le spectateur peut comprendre
    2- le dramaturge s'addresse à son public à travers les acteurs :
    fonction conative

    III/ Accentuer le plaisir du spectateur
    1-le plaisir de la réécritures de la pièce
    2-compréhension du dénoument
  • Oui moi c'est la même et j'y arrive vraiment pas avec ce sujet là!
  • Je te propose Julie91 (tu serais pas en 1ereS a Fenelon d'ailleurs) comme plan pour ta dissert :

    I / Les avantages d'une représentation théâtrale :

    1) Les pièces sont conçues pour être jouées (pièces improvisées, didascalies...)
    2) la concrétisation de l'histoire permet de donner un aspect plus vivant à la pièce, permet de mieux comprendre .
    3) Cela permet de donner de nouveaux aspects intéressants à la pièce

    II /Les inconvénients d'une représentation théâtrale :

    1)Des pièces sont plus à lire comme Romwell de Hugo
    2)L'interprétation du texte peut décevoir le lecteur qui l'avait vu autrement
    3)L'interprétation du texte par le metteur en scène peut "dénaturer" la pièce
  • Salut à tous!
    J'ai une dissertation à rendre pour le rentrée les sujet est: Pensez-vous qu'une pièce de théâtre, pour être vraiment comprise et appréciée, ne puisse l'être à la lecture du texte, mais doive être représentée ?
    Dans les textes du corpus il y a:
    -Le Mariage de Figaro (acte 1 scene 7 et 8)
    -Ruy Blas (acte1 sc 1)
    -En attendant Godot (acte1)
    -Le Roi se meurt (sc finale)
    J'avais pensé faire:
    I- Le théatre est d'abord concu pour être vu (comme Rhinocéros)
    II- Néanmoins la lecture du texte peut avoir des avantages

    Mais j'ai du mal à faire des sous parties et a untiliser les textes du corpus...
    Pouvez vous m'aider SVP c'est urgent et je galère trop!?!? :o
    Merci d'avance
  • mon sujet est : Les représentations théâtrales sont-elles indispensable pour comprendre et apprécier une pièce ?

    dans ma thèse j'ai donc trouvé a-Les didascalies sont là pour nous aidez à comprendre
    et en b- la lecture d'une pièce nous donne une certaine liberté sur le décors, les personnages et le lieu
    je ne sait pas trop comment argumenter ces sous parties

    pour mon II j'ai trouvé en a- Avec les représentations nous voyons le décors de la pièce, le physique des personnages et nous entendons le ton de la voix
    b- Toutes les pièces de théâtres ont une ou plusieurs représentations
    c- Une pièce de théâtre est beaucoup plus facile à regarder qu'à lire

    je n'est pas encore eu trop le temps de chercher mon II mais pour le I je suis bloqué j'aimerai bien un petit coup de pouce
    merci d'avance :)

    j'oubliai je suis en seconde et c'est ma première dissertation
    je doit la rendre le 3 avril merci
  • bonjour a tous , j ai eu un sujet en français qui est :

    la représentation vous semble t elle indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théâtre
    le sujet concerne la pièce de Molière Dom Juan
    j ai les plans

    I Certe la lecture peut étre suffisante pour comprendre et apprécier


    II Cependant , la représentation facilite notre comprehension et nous prouve d'avantage du plaisir


    pourriez vous m aider svp
    merci
  • Bonjour,

    j'ai une dissertation en français à faire qui porte sur cette question :
    " Pour apprécier pleinement une pièce de théâtre, faut-il la voir représentée. " et je bloque un peu au niveau des sous parties.

    Pour m'aider je dois m'appuyer sur des extraits de Ruy Blas, Cyrano, Roméo et Juliette, dans chacun des extraits il s'agit de la mort de ce dernier.

    Je vous présente le plan que j'ai construit :

    Introduction

    I/ Voir une mise en scène d'une pièce de théâtre peut permettre de la redécouvrir dans une autre facette.

    II/ Mais elle n'est en aucun cas primordial pour apprécier une pièce de théâtre.

    Conclusion

    Je vous remercie d'avance pour l'aide éventuel que vous pourrez me founrir.
  • Bonjour,

    Je dois remettre une dissertation dont le sujet est :

    En vous appuyant sur le corpus proposé, les oeuvres que vous avez étudiées et votre expérience du théâtre, vous direz si la représentation théâtrale est indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une piece de théâtre.

    J'aimerais connaitre votre avis sur le plan que je dois utiliser.

    J'avais choisi un plan dialectique et fait une intro :

    De nos jours le théâtre concerne la piece écrite et le lieu, pourtant ça n'a pas toujours été le cas.En effet, elle a pour origine le théâtre Grec antique, et désignait le lieu où l'on pouvait obsever un spectacle.Ce n'est qu'apres la Renaissance et donc le théâtre classique, que le terme concernait aussi la littérature, écrite spécialement pour la représentation théâtrale. La plupart des pièces sont écrites dans le but d'être jouées, cependant la représentation théâtrale est-elle nécessaire à une compréhension totale et à aimer davantage une pièce ?
    S'il est vrai qu'une piece est faites pour etre jouée, il est aussi vrai que l'écrit reste complete sans avoir pour autant besoin d'assister à une représentation, néanmoins y prendre part apporte un enrichissement.

    Qu'en pensez-vous ? dois-je utiliser un plan dialectique ?

    Merci d'avance !
  • J'ai eu comme sujet : En vous appuyant sur le corpus proposé, les oeuvres que vous avez étudiées et votre expérience du théâtre, vous direz si la représentation théâtrale est indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une piece de théâtre.

    J'ai donc fait mon plan détaillé :

    Plan détaillé :
    Axe I : Oui, la représentation théâtrale est indispensable. Le théâtre est fait pour être joué.
    IPP 1 : La représentation offre de nombreux plaisirs.
    IA1 : La représentation est l'occasion d'une sortie en groupe, plaisir de se retrouver et de faire partie d'un public.
    IA2 : Le plaisir de participer à la création du spectacle : une représentation n'est jamais finie, elle renaît chaque soir de manière différente.
    IA3 : Le plaisir du renouvellement : chaque mise en scène est une interprétation d'un texte qui lui est unique. Chaque mise en scène en fait une nouvelle pièce, une interprétation personnelle.
    IPP2 : C'est un lieu de communication, de dialogue.
    IA1 : Le spectacle est un moyen de communication entre l'auteur, le metteur en scène et les spectateurs.
    IA2 : Le public peut réagir et donc avoir une influence sur la production théâtrale.
    IA3 : C'est un lieu de rencontres, d'échanges, il n'y a pas d'isolement.
    IPP3 : Le jeu des acteurs a son importance.
    IA1 : La présence physique des acteurs permet de mieux imaginer les personnages car ils les "font vivre"
    IA2 : Les acteurs servent le texte, le mettent en valeur.
    IA3 : Le jeu des acteurs sert les didascalies.
    IPP4 : Tout l'intérêt du théatre est dans la représentation.
    IA1 : Le spectacle aide souvent à comprendre mieux la dynamique de la pièce.
    IA2 : Le spectacle est souvent plus riche et plus coloré que ce que l'on peut imaginer.
    IA3 : Le spectacle est un univers à part qui coupe du quotidiens avec ses conventions.
    Axe II : Non, elle n'est pas indispensable. La lecture peut suffire.
    IPP1 : Le texte de théâtre est d'abord un texte littéraire.
    IA1 : Le lecteur a accès à des informations que n'a pas le spectateur.
    IA2 : Le texte de théâtre a souvent une dimension poètique que la lecture offre la possibilité d'apprécier, voire d'étudier.
    IPP2 : Certaines pièces sont prévues pour être lues.
    IA1 : En raison d'une durée trop longue.
    IA2 : En raison du nombre de scènes, de décors, de personnages.
    IA3 : En raison de monologues trop longs ou difficiles à suivre ou trop thèoriques.
    IPP3 : La lecture de la pièce la laisse dans un devenir multiple intacte.
    IA1 : Parfois, la représentation fige la pièce et peut décevoir les attentes du lecteur. L'interprétation peut être mauvaise.
    IA2 : Parfois, la pièce que je veux connaître ne se joue pas.
    IA3 : Le texte laisse place à l'imagination sans imposer une vision ni une interprétation qui peuvent décevoir.
    IPP4 : La texte garantit l'autonomie du lecteur, la liberté.
    IA1 : Les circonstances de la lecture ou de la relecture sont libres.
    IA2 : La lecture permet une libre circulation dans l'oeuvre.
    IA3 : Le texte laisse la possibilité de s'arrêter sur des parties significatives de l'oeuvre.


    Mais je ne trouve pas d'exemple pour mes différents arguments : quelqu'un pourrait m'aider s'il vous plaît ?
  • Bonjour, j'ai travaillé sur le sujet suivant pour m'entraîner en vue du bac.

    Faut-il nécessairement assister à une représentation pour apprécier le texte théâtral ?

    J'espère ne déranger personne en lui demandant un petit service: me corriger ce pavé :D et si possible lui attribuer une note. Merci.

    Le théâtre prend naissance au Vème siècle avant Jésus Christ. Des auteurs antiques comme Aristophane, Euripide, ont contribué au développement de ce tout nouveau genre. Dès lors, le théâtre subit de profondes évolutions. Au moyen Age il quitte la scène théâtral pour être représenté sur le parvis des Eglises. A cette époque, sa fonction est purement religieuse, il est destiné à communiquer au peuple les idées théologiques du pays. Les dramaturges classiques du XVII siècle imposent au théâtre des règles strictes dans la mesure où ils lui demandent de respecter des nécessités de bienséance et de vraisemblance. Ils limitent également le théâtre aux règles des trois unités. C’est à partir du XVIIIème siècle que le théâtre commence à s’émanciper. Le développement du drame bourgeois, puis romantique, et l’apparition du théâtre de l’absurde sonnent l’avènement d’une nouvelle ère théâtrale. Toute les pièces de théâtre partagent cependant le même objectif, celui de la représentation. En effet, une pièce de théâtre n’est pas destinée d’emblé à être lu, elle est faite pour être représentée. Cette condition propre au théâtre a intrigué de nombreux lecteurs et spectateurs. Faut il donc nécessairement assister à une représentation pour apprécier le texte théâtral ? Cela est d’une part primordial, mais le texte théâtral peut largement suffire pour que nous puissions apprécier une pièce de théâtre. Enfin, ces deux expériences peuvent être très enrichissantes.



    Assister à une représentation est sans doute un moyen très efficace pour apprécier une pièce de théâtre. Il est à remarquer d’une part que le théâtre, contrairement aux autres genres, n’est pas fait pour être lu mais pour être représenté.

    Par rapport au texte théâtral, la représentation est clairement plus enrichissante. Elle apporte aux acteurs la gestuelle et aux public les éléments sonores qui lui manquent. Aussi tous les comédiens sont ils animés de gestes tandis que la pièce de théâtre est accompagnée de musique. Un groupe de comédiens comprend donc nécessairement un chef d’orchestre. Jean Jacques Lemêtre est celui du groupe Le théâtre du Soleil dirigé par Ariane Mnouchkine. Il faut rappeler sans doute sa remarquable prestation lors de la représentation de Tambour sur la digue issu du texte de Cixous. L’orchestre, admirablement bien mené, complétait la mise en scène et lui donnait un air d’entrain. La mise en scène du théâtre est également pourvue de nombreux effets de lumières. Leur rôle est important dans la mesure où ils permettent de captiver l’attention des spectateurs. L’arrivée de Thésée, par exemple, lors la mise en scène de Phèdre par Chéreau en 2003, est révélé par un projecteur qui suit les pas de l’acteur. Ce dispositif propre à la mise en scène permet de stimuler activement la sensibilité du public. La représentation théâtrale peut alors captiver ses spectateurs par l’ intermédiaire de manifestations visuelles et sonores. Assister à une représentation est même plus séduisant dans le sens où nous, public, y jouons notre propre rôle.

    Le spectateur qui assiste à la représentation est témoin de la mise en scène. Il joue un rôle actif au théâtre et participe au jeu des acteurs. C’est entre autre pour cette raison qu’il est préférable d’assister à la représentation d’une pièce de théâtre plutôt que de lire la pièce elle-même. En effet, le théâtre est d’abord un lieu de convivialité. Nous y allons en famille ou bien entre amis. Quelques minutes consacrées aux entractes donnent l’opportunité de converser avec ses voisins et de faire leur connaissance. C’est donc un moyen de procurer le plaisir du spectateur. La mise en scène d’une scène de théâtre fait de plus constamment appel à son public, à qui elle demande une participation active. C’est pourquoi Mnouchkine, lors de la représentation de 1789 dans les années 1970, propose de mettre l’ensemble de ses spectateurs au milieux de la scène. Les comédiens sont alors répartie autour du public, dont l’importance est accru. Les spectateurs deviennent dès lors des acteurs à part entière de la représentation. Lors de la mise en scène de Phèdre en 2003, Chéreau répartie ses spectateurs sur deux gradins qu’il décident de mettre face à face de façon à former un couloir. C’est dans cet espace séparant les deux gradins que les acteurs interpréteront leur rôle. L’intérêt porté à cette disposition des spectateurs leur permet de s’observer mutuellement, un spectateur du premier gradin ayant face à lui un autre spectateur du second gradin. Cette attention particulière portée envers le public lui permet d’apprécier la représentation dans une dimension plus profonde. Assister à une représentation se présente aussi comme un évènement mémorable du fait du caractère spectaculaire, parfois merveilleux, qu’il recouvre sur la scène.

    L’avantage de la mise en scène par rapport au texte théâtral est lié à sa dimension spectaculaire, magique, voir merveilleuse. Elle permet l’évasion et devient propice au rêve, mais peut susciter l’angoisse, l’horreur, annoncer des situations particulièrement atroces et difficiles à supporter. L’arrivée de Médée sur un char transporté par des chevaux ailés, tel que le décrit Racine, contribue sans doute à ce caractère spectaculaire. Le jugement de Don Juan par un spectre démoniaque et sa mort provoquée par une commotion souterraine, la fumée annonçant l’arrivée de bêtes sauvages dans Rhinocéros de Ionesco, provoquent, une fois qu’ils ont été représenté sur la scène, un sentiment d’angoisse et de terreur. Assister directement à la représentation d’une pièce de théâtre permet aux spectateurs de mieux apprécier la grandeur de la mise en scène. Jean Luc Bouté organise en 1990 une représentation du Barbier de Séville écrit par Beaumarchais. Il remplace, lors de la scène du balcon, les murs de ce dernier par une toile bleue assimilable au ciel. C’est le symbole de la liberté et de l’innocence. Ce choix ouvrait surtout au rêve, et à l’évasion. Le soin apporté à de telles mises en scène expliquent pourquoi elles séduisent autant leur public et le captive. Cependant il est possible de se contenter du texte théâtral, qui, à lui seul, regroupe les éléments nécessaires à la compréhension de l’œuvre.



    Le texte théâtral est largement suffisant, à lui seul, pour que nous puissions l’apprécier sans avoir à assister à sa représentation.

    Les didascalies ajouté aux paroles des personnages et les nombreuses informations fournies par un auteur font du texte théâtral un élément complet. La plupart des dramaturges s’attardent sur la description des costumes de ses personnages, du décor. Les gestes de tous les personnages sont transcrits en détail par l’intermédiaire des didascalies, qui, souvent, sont incorporées au texte parlé. La réplique de Lorenzaccio , « Dormez vous, monseigneur » , est suivie par la didascalie «(il le frappe) ». Cela traduit les mouvements du héros et suffit à la compréhension de la pièce. L’intonation de la voix des acteurs, si elle n’est pas précisée par des didascalies, se devine à travers la ponctuation. La jalousie de Phèdre dans l’œuvre de Racine est ponctué par de nombreux points d’interrogation et d’exclamation. Cela marque la violence de ses sentiments ainsi que sa haine envers Aricie, l’amante d’Hyppolite devenue sa rivale. Il n’est pas nécessaire de se rendre sur la scène pour comprendre cette jalousie. La représentation théâtral ne constitue donc qu’un appuie visuel ou auditif par rapport à ce qui est précisé dans le texte. Il n’est pas difficile, par ailleurs, de recourir à son imagination pour comprendre la texte théâtral.

    Nous pouvons contourner les nécessités de la représentation en puisant dans les ressources de notre imagination. Cela ouvre même à des perspectives plus larges dans la mesure où cette dernière n’a pas de limite. La où l’envol de Médée sur un chariot ailée soulèverait de lourd problèmes mécaniques, l’imagination n’a pas de bornes. De même pour ce qui concerne la mort tragique du Don Juan de Molière. Celui-ci précise que des éclairs s’abattent subitement sur Don Juan. Ce qui exige un remarquable effort de mise en scène et d’effet spéciaux. Le jeu des acteurs s’effectue alors mentalement. Le décor s’imagine aisément. Alfred de Musset, ayant contribué activement au mouvement romantique du XIXème siècle, partageait cette état d’esprit. C’est pourquoi il a institué le « Théâtre dans un fauteuil », genre de pièces qui, contrairement à la tradition de l’époque, n’étaient pas destinées à être représentées mais à être lues. Ainsi le lecteur pouvait à sa guise se livrer aux plaisirs de la rêverie et de l’imagination que suscitent la lecture. Un des dangers de la représentations théâtrales réside également dans son caractère irréel et factice

    L’art du théâtre est celui de l’illusion. Le représentation théâtrale est factice, imaginaire, cela est incontestable. Cela se sent lorsque l’on assiste à une représentation. Nous sentons dans une certaine mesure que le jeu des acteurs et que le décor manquent de naturel. Cela ne favorise pas l’appréciation de l’œuvre, au contraire, il la dévalorise. Les éléments de la représentation sont empruntés au monde réel pour tenter de le reproduire. Les scènes de Le Cid se déroulent successivement sur la place publique, au palais et dans la chambre de Chimène. Ces lieux évoquent des situations réelles. D’autant que les acteurs, conformément au Paradoxe du Comédien énoncé par Diderot, sont obligés de simuler des sentiments qu’il ne ressentent pas. Leur jeu n’est donc pas très convaincant. La mise en scène d’une pièce de théâtre n’incite pas au plaisir lorsqu’elle manque de naturel et qu’elle parait trop factice. Il n’est donc pas nécessaire, dans une certaine mesure, d’assister à une représentation pour apprécier le texte théâtral. Ces deux expériences peuvent pourtant s’avérer très enrichissantes.



    L’expérience du spectateur, associée à celle de la lecture d’une pièce de théâtre, méritent toutes deux d’être vécu.

    Lire une pièce de théâtre après avoir assister à sa représentation sur scène permet de mieux la comprendre, de saisir certains éléments que la mise en scène a occulté. Réciproquement, il est plutôt judicieux de lire une pièce de théâtre avant d’y avoir assister. Ainsi nous nous faisons une première idée de ce à quoi pourrait ressembler la mise en scène. Cette précaution éveille également notre esprit critique lors de la représentation. Nous pouvons alors nous assurer que celle-ci corresponde bien à ce que l’auteur, dans son livre, à écrit. Le Saperleau écrit par Bourdet, et représenté pour la première fois dans les années 1980, fait certainement parti de ces œuvres que l’on ne pourrait pas voir représenté sans l’avoir lu. Dans Le Saperleau, en effet, Bourdet se livre à une nouvelle forme d’écriture, plus populaire et difficilement compréhensible. Il faut s’y reprendre à deux fois, au moins, pour saisir le sens de ce que le personnage évoque. Dans ce cas nous ne pouvons pas nous contenter d’une simple mise en scène. De même, la représentation d’une scène de théâtre peut s’avérer très différente du texte théâtral, suivant le metteur en scène qui la dirige.

    Une mise en scène peut subir de nombreuses variation par rapport au texte original. C’est pourquoi il convient à la fois d’assister aux représentations de cette œuvre et de la lire pour l’apprécier totalement. La compagnie du nom de Staatsoper de Berlin a récemment organisé une mise en scène du Barbier de Séville où la comtesse était vêtue de fourrure, lisait des magazines modernes, et où Figaro était habillé d’un blouson de cuir. Cette mise en scène s’éloigne sensiblement de l’époque de Beaumarchais. Elle innove, apporte de la nouveauté. De même, la représentation du Barbier de Séville par Jean-Luc-Bouté en 1990 ne met en scène que des personnages de 20ans. Ces innovations effectuée au sein de la représentation incitent y assister et à se rende au théâtre, même si la lecture de la pièce a également été appréciée.



    Dans une certaine mesure nous pouvons admettre qu’il est nécessaire d’assister à une représentation pour apprécier un texte théâtral. Cette hypothèse réside en grande partie dans le caractère spectaculaire, magique de la représentation qui, pleine de surprises et de situations inattendus, éveille naturellement la sympathie de son public. Mais d’une autre part le texte théâtral peut suffire car il possède tous les éléments nécessaires à la compréhension de la pièce. Nous pouvons ajouter que la mise en scène d’une pièce de théâtre, lorsqu’elle cherche à imiter la réalité, paraît souvent factice, voir artificielle. Ce manque de naturel propre au théâtre se trouve compensé aujourd’hui par le cinéma, qui , à titre de comparaison, propose de mettre en scène de véritable paysages. La mobilité de la caméra élargie le lieu de l’action et offre au cinéma une dimension plus naturelle. ... si mauvais que ça ?
  • Bonjour, j'ai une dissertation sur le sujet : Vous direz si la représentation est indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théatre ?

    j'ai déjà fait l'introduction qui est :

    Le théatre est un art qui existe depuis l'Antiquité Grec, cependant, les pièces de théâtre à leur début /à cette époque étaient écrites/conçues pour être forcément jouées. Avec la naissance de l'imprimerie et donc de la publication, les pièces de théâtre ont par la suite été rédigées et publiées pour être lus et représentées /jouées/mises en scène (ou même pour être uniquement lus ou jouées).
    j'ai repris la problématique de bases mais je n'arrive pas à faire mon annonce de plan (j'ai choisis un plan dialectique : I/oui ; II/ cependant et je ne sais pas encore si je vais faire la synthèse)

    Si quelqu'un pourrait me donner un coup de pouce se serrait super sympa :D
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Les messages précédents de cette discussion pourraient te donner des idées.
    Tu peux aussi consulter des sujets analogues (Liste sous "Voir aussi..." en bas de page).
  • enfait c'est deja ce que j'ai fait mais je n'arrive pas à annoncer le plan car j'ai lu dans la fiche de méthode du site qu'il ne falait pas faire une annonce de plan comme pour un commentaire ("dans un premier temps nous verrons ....puis .....enfin .....") mais je ne sais pas comment faire autrement (c'est la première fois que je fais une dissertation :/ )

    merci de votre réponse si rapide :)
  • Tu peux tout à fait faire une annonce un peu scolaire comme dans un commentaire, surtout si c'est ta première dissert. Maintenant si tu veux être plus subtile tu supprimes le "nous" et tu parles de manière impersonnelle (exemple : "Il est tout d'abord évident/indéniable qu'une pièce de thâtre s'apprécie pleinement lors d'une représentation..."
    Tu peux aussi utiliser les questions comme "Cependant, ne peut-on pas apprécier et comprendre une pièce en la lisant ?".
    Mais encore une fois, il n'est pas interdit au lycée d'annoncer scolairement les parties, la clarté étant nécessaire (à condition bien sûr de ne pas être super-lourd et répétitif... ;) )
  • okay !! :D
    Merci beaucoup Ammy, ça me rassure :P parce que j'ai commenceé a rédiger et ça correspond avec
    les conseil que tu viens de me donner :)

    bon bah sa devrait aller alors :P
    encore MERCIII :D
  • Bonjours je suis en première s . J'ai déjà un plan détailler de mon sujets mais je n'arrive pas à le développer. Voici mon sujet suivie de mon plan :
    -Sujet : En vous appuyant sur les oeuvres que vous avez étudiées et votre expérience du théatre, vous direz si la représentation est indispensable pour apprécier et comprendre une pièce de théatre.
    Proposition de plan :
    1- La lecture suffit à apprécier une pièce de théatre
    a- La beauté du texte théatral. Le plaisir de la lecture.
    Ex : Racine (XVIIe s), Hugo (XIXe s) mais aussi Giraudoux (XXe s)
    b-La fonction informative des didascalies .
    Ex : mouvements des personnages , gestes, mimiques, intonations, décors.
    c- Le travail de l'imagination du lecteur. La lecture envisagée comme "spectacle dans un fauteuil" , en référence au théatre de Musset.
    Le lecteur peut imaginer le décor et les presonnages tel qu'il les souhaite.
    Ex: Théatre contamporain, comme chez Beckett.
    2- La représentation est l'aboutissement du texte théatral
    a- La beauté d'un lieu et l'émotion partagée : le théatre lui meme, la scène et le décor, devent les spectateurs qui participent à une émotion collective.
    Ex : Le théatre richement décoré d'un théatre à l'italienne, le théatre grec.
    b- Une présence vivante . Les acteurs sont des etres de chair, à l'inverse des personnages de romans qui sont des etres de papier.
    Les acteurs donnent vie au texte dans le rire et les larmes.
    Ex: Les jeux de scenes burelesques chez Molière.
    c- Le role du metteur en scène : la mise en scène est une étape dans le procéssus de création théatrale.
    Ex : Les grands metteurs en scène comme Louis Jouvet et Patrice Chéreau.

    J'ai besoin de reponse au plus vite , Merci
  • Bonjour,

    C'est très bien. N'oublie pas la rôle de la double énonciation, éventuellement.
  • Et au final, t'as eu combien du coup?
  • Bonjour,
    J'ai une dissertation sur le sujet :

    "La représentation sur scène d'une pièce de théâtre est-elle indispensable pour l'apprécier totalement ?
    (Le gras est donné la prof)

    C'est ma première dissertation, (1ere STAV) je ne sais pas si on attend de moi un plan dialectique ou thématique. Sachant qu'on me donne pour consignes : une intro, 2 parties comportant 2 arguments minimum et une conclusion ou je réponds clairement à la question.

    Qu'en pensez-vous ? Merci de votre aide, je ne sais plus, à force de tourner le sujet dans tous les sens !!
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Un plan dialectique, sans aucun doute.

    Tu peux consulter ceci : Méthode de la dissertation : les types de plans
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.