«1

Réponses

  • ENSENS Membre
    L'anesthésie, le coma, l'inconscient psychique, certaines psychoses graves.
  • La peau est la frontière d'une conscience immanente. Ou bien plutôt : elle en est l'enveloppe.
  • la conscience est une expression du soi et par conséquent trouve ses limites dans les acquis de l'être qui la porte
  • L'intuition, appartient-elle à la conscience?
  • Il est difficile d’avoir conscience des limites de sa conscience, ce qui montre à quelle point notre conscience à des limites :)
  • S'agit-il de la conscience de Victor Hugo (" l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn) ou de la conscience que l'on a des évènements qui nous entourent et qui nous mène à faire des choix?
    Car ces deux types de conscience sont fort différents et mènent donc à des réponses très éloignées l'une de l'autre.
  • Les actes manqués, les labsus, les rêves, les traumatismes refoulés, autant de phénomènes qui échappent à notre conscience, et qui se retrouvent dans l'inconscient.
    Voila, pour moi, une des limites de la conscience.
  • pitchoo a écrit:
    Les actes manqués, les labsus, les rêves, les traumatismes refoulés, autant de phénomènes qui échappent à notre conscience, et qui se retrouvent dans l'inconscient.
    Sans vouloir faire une psychanalyse, peux-tu donner des exemples pour concrétiser tes idées?
  • JSC a écrit:
    pitchoo a écrit:
    Les actes manqués, les labsus, les rêves, les traumatismes refoulés, autant de phénomènes qui échappent à notre conscience, et qui se retrouvent dans l'inconscient.
    Sans vouloir faire une psychanalyse, peux-tu donner des exemples pour concrétiser tes idées?
    Et bien dans les actes manqués, les lapsus.. l'inconscient se manifeste.
    Dans les rêves par exemple, puisque c'est ce sur quoi Freud a porté le plus son attention:

    Dans la conscience il y a plusieurs degrés:
    la concentration, la réflexion
    La rêverie
    la somnolence
    le sommeil
    le coma

    Durant le sommeil, la conscience étant à un bas degrés, et l'auto-censure aussi, les désirs inconscients se manifeste, symboliquement.

    Enfin je pense que je ne t'apprends rien ;)
  • Tu as raison, pitchoo.
    Je me demande souvent ce qu'ont fait les gens avant 1880, date approximative des débuts de Freud (et plus précisement Jung plus tardivement pour l'interprétation des rêves) dans l'analyse.
  • Et bien les personnes qui souffrait de traumatismes refoulés, qui se manifestait par des symptômes sans origine organique étaient considérés soit comme fous, soit comme simulateurs.
    Je pense vraiment que la thèse de Freud a révolutionné pas mal de chose, y compris la seule dualité du corps et de l'âme de Descartes, en donnant le nom d'inconscient comme explication à ces phénomènes.
  • En 1900, les atomes étaient considérées comme des boules solides aussi.
  • JSC a écrit:
    En 1900, les atomes étaient considérées comme des boules solides aussi.
    J'avoue que ma culture générale à des limites relativement restreintes.. je ne peux que te croire ;)
  • Par implication, je voudrais dire que Freud non plus ne détient peut-âtre pas toutes les clefs. :D
  • JSC a écrit:
    Par implication, je voudrais dire que Freud non plus ne détient peut-âtre pas toutes les clefs. :D
    Mais qui les détient? ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.