"En tout cas" ou "en tous cas" ?

bonjour,

j'aurais voulu savoir dans quel cas il faut écrire "en tout cas" et dans quel cas on a le droit d'écrire "en tous cas".

s'il vous plaît

Claire1
«1

Réponses

  • J'ai longtemps écrit "en tous cas", et on m'a affirmé hier soir que c'était "en tout cas" !
  • Beaucoup de singuliers que me furent appris à l'école deviennent des pluriels. Il s'agit d'une tendance assez récente (depuis 20 ans, dirais-je).
    Je continuerai d'utiliser "en tout cas" et "dans tous les cas" pour des circonstrances parfois différentes.
  • merci mais il s'agit de dictées
    et il faut absolument que j'arrête de faire des fautes !
    Claire1
  • Bonjour Claire,

    Oui. C'est, en principe, "en tout cas", qui signifie : "quoi qu'il en soit" ; "ce cas-là, en n'importe quelle situation" ; "quel que soit le cas"...

    "En tous cas" ne me semble pas horriblement fautif : on peut le comprendre comme : "en tous les cas" ; "comme dans la majorité des situations de ce type", etc.

    Ah ! le français...

    Muriel
  • Oui Muriel, c'est ce que je me disais pour le "tous", mais paraît-il que c'est faux...
  • Bonjour, Muriel.
    J'en profite: tu as écrit un "en" à la place de mon "dans". Est-ce l'usage, ou ai-je commis une faute?
  • Bonjour JSC,

    Non, il n'y a pas faute : dans = en.
    Je crois que ce sont des "petites" préférences (suivant les cas) que chacun s'accorde par rapport à ce qu'il a de plus intime en lui : c'est assez irrationnel... mais correct... Je n'y ai pas réfléchi, c'était instinctif...

    Édit : Claire, le risque moindre pour tes dictées est d'écrire : « en tout cas » au singulier.

    Muriel
  • très grand merci à Muriel pour ses précieux conseils
    Claire1
  • EdyEdy Membre
    EN TOUT CAS

    HANSE : moins souvent, en tous cas.
    Mais : dans tous les cas.

    LE ROBERT DES DIFFICULTES
    Toujours au singulier.
    Mais : dans / en tous les cas.

    GREVISSE : en tout cas.
  • Bonsoir Claire,

    Voici une discussion qu'avait créée Edy (il y a un an, à un jour près !).
    Lis-la et tu sauras tout sur tout !

    Extrait qui concerne ta demande :
    2 COMME DÉTERMINANT, il exprime la totalité ; il s’accorde en genre et en nombre.
    a) AU SINGULIER, il signifie « CHAQUE » ; pas de déterminant ;
    * TOUT homme qui possède son alphabet est un écrivain qu’il ne faut pas méconnaître. (Céline)
    → TOUTE femme….

    b) AU PLURIEL (avec un autre déterminant), il signifie « LES UNS ET LES AUTRES, SANS EXCEPTION ».
    * TOUS LES matins, j’apporte à ma femme le café au lit. Elle n’a plus qu’à le moudre. (Coluche)
    * Il commande en maître à TOUTES LES passions qu’il n’a pas. (Decourcelle)

    La polyvalence de TOUT
    Muriel
  • Bonjour
    Moi j'arrive pas à comprendre :| pourquoi on écrit "en tout cas" à la place du "en tout les cas". Le mot "cas" il faut le définir par un article de définition c'est-à-dire "le" ou "les" selon le cas !
  • On doit dire "en tout cas" pour la bonne raison que tout signifie ici "chaque" : "dans tout cas" = "dans chaque cas pris individuellement". Si on veut utiliser le pluriel, on dira "dans tous les cas".
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    ou bien ... en tous cas, comme d'ailleurs rappelé dans des messages précédents, même si l'usage le plus courant est plutôt "en tout cas".
    Ces choses sont loin d'être réglées comme du papier à musique. Cf. la capsule de la BDL canadienne :
    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2787
  • Bien sûr, Grévisse signale les deux façons d'écrire, précisant même qu'elles sont "des façons différentes de dire la même chose" (Chapitre 615 b), mais il ajoute que le singulier "tend à prévaloir". C'est en effet l'orthographe retenue dans (presque ?) tous les dictionnaires. L'usage du pluriel me semble d'autre part déconseillé car il pourrait passer pour une faute !
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    C'est une question d'usage. Il est amusant de voire les graphes d'évolution de l'usage écrit respectif des diverses expressions : pour certaines, c'est le singulier qui l'emportait (en tout cas) pour d'autres, c'était le pluriel (en tous lieux), mais l'usage évolue ; sans s'inverser, les écarts se réduisent.
    Évolution de :
    en tout cas/en tous cas : la prépondérance marquée du singulier sur le pluriel s'est surtout creusée dans les années 1960-1990, mais l'écart tend à diminuer un peu.
    en tout lieu/en tous lieux : il y avait traditionnellement une faible préférence pour le pluriel, mais bizarrement, l'écart s'est quasiment annulé dans les années 2000.
    en tout temps/en tous temps/de tout temps/de tous temps : préférence constante pour le singulier quoique avec un écart s'amenuisant : dans l'ordre de préférence : de tout temps/ en tout temps/de tous temps/en tous temps.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.