Grammaire française Participe passé

124

Réponses

  • Spalding a écrit:
    Voyons d'abord les noms communs issus de noms de personnes, en prenant un exemple. Les chrétiens (Chrétiens) sont ainsi des adeptes du christianisme (Christianisme), religion créée par le Christ (ou ses apôtres) qui évoluera par la suite. Cette religion est bien sûr très élaborée, avec toute une théologie complexe.

    Prenons maintenant les noms communs dérivés de noms de lieux. Les Parisiens (parisiens) se définissent ainsi par rapport à la ville de Paris. Cette ville parait tout aussi complexe que le christianisme, avec une longue histoire, des monuments précis, des quartiers bien différenciés, etc, etc.

    Dans l'un et l'autre cas, nous avons des personnes unies par un critère commun : religieux ou géographique. La religion et le lieu en question ont par ailleurs des définitions très complexes, pour peu que l'on ne se limite pas à une approche superficielle. Je ne vois donc toujours pas pourquoi il faut une majuscule dans un cas, une minuscule dans l'autre. ;)

    L'Académie décrète : "Les noms de peuples, d’habitants prennent une majuscule. On écrira donc : les Celtes, les Étrusques, les Français, les Méridionaux. Il a épousé une Parisienne, une Berbère. Les Blancs, les Noirs. Les Juifs (en tant que peuple). En revanche, on ne mettra pas de majuscule pour les adeptes d’une religion, d’une doctrine, les membres d’un parti, etc. : les chrétiens, les musulmans, les juifs, les bonapartistes, les communistes, etc."

    Pourquoi ? Mystère... Cela permet au moins de distinguer les Juifs (peuple) des juifs (religion) :) . En tout cas, d'après La grammaire méthodique du français, l'emploi des majuscules dans les textes imprimés a été aléatoire au moins jusqu'à la Révolution...
  • JehanJehan Modérateur
    Et aussi, accessoirement, de distinguer le peuple de sa langue :
    Le grammairien a parlé en bon français.
    Le patriote a parlé en bon Français.

    ;)
  • Je pense que le contexte permet généralement d'éviter toute ambigüité. Les Anglais écrivent donc toujours avec une majuscule les noms communs issus de noms propres, les Espagnols avec une minuscule initiale (logique pour un nom commun). ;)
  • Donc si j'ai bien compris, on devrait écrire :

    "Un maçon italien – il fallait qu'il soit Italien ! [...]"

    Ça me chatouille, j'ai envie d'écrire I/italien de la même manière les deux fois vu qu'il s'agit de mettre l'emphase sur la même chose... Des suggestions ?
  • JehanJehan Modérateur
    Tout dépend si l'on considère le second "italien" comme un nom attribut ou un adjectif attribut.
    Grevisse précise qu'on a le choix, mais que la majuscule (nom attribut) est plus fréquente :
    Si le mot est un attribut sans article, on a le choix, selon qu’on le prend pour un adjectif ou pour un nom : Son mari était anglais ou Anglais . La majuscule semble avoir la préférence, ce que l’on peut encourager.
  • Bonjour,

    Est-ce que la règle des majuscules aux nationalités/adjectifs est toujours la même ou est-ce qu'il y a eu des modifications ?

    J'ai l'impression de voir de plus en plus souvent la nationalité écrite sans majuscule. "Je suis suisse" par exemple.
  • JehanJehan Modérateur
    Non, la "règle" n'a pas changé... On a le choix.
    Voir cependant ci-dessus le commentaire de Grevisse.
  • J'apprends qu'on a le choix (merci ce forum !), mais dans ma chasse aux majuscules envahissantes, j'écris toujours "Je suis français.", mais "Je suis un Français qui aime le camembert."
  • Ah moi je trouve ça beaucoup plus beau de garder la majuscule. :)
  • Pas de majuscule pour l'adjectif, majuscule pour le nom, à moins que cela ait changé... :)
  • Pour me contredire, je suis allé vérifier chez Grevisse.
    Voilà ce qu'il écrit (c'est moi qui met en gras) :
    Si le mot est un attribut sans article, on a le choix, selon qu’on le prend pour un adjectif ou pour un nom : Son mari était anglais ou Anglais. Mais la majusc. est nettement plus fréquente : Je n’étais pas fait pour être Parisien (Hugo, Misér., IV, xii , 2). — Pour faire la grammaire française que nous concevons, il fallait donc être Français (Damourette et Pichon, § 9). — Être humain cela ne consiste pas seulement à être Espagnol ou Anglais ou Français , ou Russe ( Léautaud, cit. Rob. , art. humain ). R9

    La majuscule dans les gentilés est importante parce qu’elle permet de les distinguer des noms de langues, lesquels s’écrivent par la minuscule :

    L’orthographe de l’anglais est encore plus difficile que celle du français. La musicalité de l’italien. Le wallon est encore bien vivant.
  • amereamere Membre
    Bonjour,

    Malgré toutes ces réponses apportées, je reste bien en peine dans certaines situations pour savoir s'il faut mettre une majuscule ou non, tant les réponses sont variées...
    Pourriez-vous donc m'aider pour la graphie des nationalités de ce passage ? Majuscules ou non ?

    "De Makéda à Michelle Obama, la Première dame africaine des États-Unis d’Amérique, nous évoquerons la mémoire des déesses égyptiennes, des reines africaines, des femmes leaders afro-américaines, afro-caribéennes et afro-antillaises".

    Merci !
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.
    Ce sont tous des adjectifs qui qualifient des noms, ils ne prennent donc pas de majuscule.
  • Bonjour, j'ai un doute :
    Dans « Felice Beato, Vénitien naturalisé Anglais,… », Vénitien et Anglais s'écrivent-ils avec des capitales ou des bdc ? Sont-ce des adjectifs ou des noms propres ?
    Merci
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Je pencherais pour l'option "noms", donc avec majuscules.
  • Merci Jehan.
    C'est aussi ce que je me disais, mais je n'étais pas sûr.
  • Vénitien ne pose pas de problème, à mon sens (majuscule).

    Il n'en est pas de même de naturalisé Anglais.

    Les avis sont partagés. Quelques références :

    1. Avec une majuscule :
    Dict. de l'Académie française
    https://academie.atilf.fr/consulter/naturaliser?page=1
     Il a été naturalisé Français. 

    Le Grand Robert
    Se faire naturaliser Français.
    © 2017 Dictionnaires Le Robert - Le Grand Robert de la langue française

    Site Artograph
    Il a été naturalisé Français (en tant que Français)
    https://www.artograf-correction.fr/nationalites-majuscule-ou-minuscule/

    2. Avec une minuscule :
    TLFi
    Les «gens raisonnables» veulent se faire naturaliser allemands! (FLAUB., Corresp., 1871, p.249).
    [Lien invalide.]
    https://www.cnrtl.fr/definition/naturaliser [Celui-ci est valide.]

    Bruno Dewaele, le champion du monde d'orthographe (il ne s'agit pas de la naturalisation d'un étranger ou d'un apatride) http://alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2010/04/10/un-oscar-ca-va.html
    Dès qu'un mot est naturalisé français, il doit se plier – c'est là la condition sine qua non d'une intégration réussie – aux canons de la langue d'accueil.
    Une chose est certaine : Au J.O.R.F., Mamoudou Gassama  sera naturalisé Français.
  • Merci Romeo pour cette réponse très documentée.
    Les avis sont partagés, moi aussi !
  • JehanJehan Modérateur
    Je ne trouve pas les avis si partagés que ça... En fait, quand le mot désigne bien une personne, seul l'exemple de Flaubert fait bande à part.
  • Oui, "pas si partagés que ça". Mais la position du Trésor de la langue française informatisé existe bel et bien, et son existence me paraît suffisante pour ne pas considérer la graphie comportant une minuscule comme une faute.

    Ma préférence va, comme la tienne, à la graphie avec la majuscule. Il a été naturalisé .rançais. ==> Il a été naturalisé en tant que quoi ? En tant que Français (je ne pense pas qu'on écrirait En tant que français).

    Partages-tu cette manière de voir ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.