Grammaire française Participe passé

1457910199

Réponses

  • Bonsoir Léah :)

    Je l'ai bien compris.
  • Ces actions n'ont pas été mentionnéés sur le TLB , et la fonction MS n'en a pas été informée ( ées)

    est ce qu'il y a accord avec la fonction ou les actions

    merci
  • Ces actions n'ont pas été mentionnéés sur le TLB , et la fonction MS n'en a pas été informée ( ées)

    Tu as deux propositions indépendantes coordonnées par ET ; indépendantes veut dire que ce qui se passe dans la première n'affecte pas la seconde et réciproquement. Ça c'est pour l'analyse logique (syntaxique). Tu pourrais écrire
    Ces actions n'ont pas été mentionnéés sur le TLB. La fonction MS n'en a pas été informée.

    En analyse grammaticale
    La fonction MS n'en a pas été informée : informée, attribut du sujet "la fonction MS" par l'intermédiaire du verbe-copule (paraît que maintenant on dit plus “verbe d'état”) être. Et “en” me diras-tu, mis pour “ces actions” ? Eh bien, EN est tout simplement COI de “être informée”
    La fonction MS n'a pas été informée DE QUOI ? de EN, mis pour “ces actions” Et, bien sûr, on n'a jamais accordé de participe passé avec un COI !
  • Bonjour,

    J'aurais aimé savoir si ma conjugaison était bonne.

    C'est un garçon qui parle, mais cela n'a pas d'importance dans le cas présent.
    Mais seulement cette première lecture m’avait donnée cette impression d’aplomb.
    M'avait donné quoi ? Cette impression.
    J'ai bon ?
  • Bonsoir Elbelou,

    Bah non... vous avez tout faux :)

    Votre COD est placé après... Quand vous écrivez : "m'avez donné" et que vous posez la question quoi ? (vous ne savez pas encore que c'est "cette impression d'aplomb"), la réponse vient après, donc vous n'avez pas le droit d'accorder...

    Voyez cette fiche du site.

    Muriel
  • Bâ Membre
    Chère Léah,

    "(...) n'en a pas été informé."

    Il me semble que si on considère "informée'' comme un attribut, on ne peut considérer ''en'' comme un C.O.I..; c'est plutôt un complément (génitif) de cet adjectif.

    On peut aussi, mais ce n'est alors pas la même façon d'analyser, que c'est le verbe "analyser" au passif. Là, on aurait alors un C.O.I.

    Les deux analyses sont possibles, mais je pense qu'il faut bien choisir où aller...

    Amicalement...
  • Lu dans une règle dun jeu pour enfants :
    "Imaginons un champ ensemencé sur 40 hectares, dont 20 ayant déjà poussé".

    Je ne suis pas sûr que cette phrase soit bien correcte... En l'admettant, je proposerais bien un "s" à "poussé".

    Mais je ne sais pas comment argumenter... Pouvez-vous m'aider ?
    Merci !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Ekisha,

    Il n'y a rien à redire à la correction de l'énoncé.
    L'accord du participe passé avec avoir nécessite un COD antéposé.
    Le verbe pousser (au sens de se développer, produire) est ici employé intransitivement.
    Si je peux pousser mes pions, la plante pousse, un point c'est tout !
  • Parfait en ce cas. Merci !
  • Bonjour,
    C'est sûrement très simple mais ... doit on écrire "ils m'ont conseillé" ou "ils m'ont conseillée" si le "m'" représente une fille dans le contexte ?

    Merci !
  • henryhenry Membre
    Bonjour

    ils
    m'ont conseillé(e) avec m’ qui est une fille
    Règle de base avec un participe passé conjugué avec AVOIR et accord avec son COD :

    Ils ont conseillé QUI ? = m’ qui représente une fille donc féminin et en conséquence ACCORD de "conseillée".

    @ Bonjour

    EUH !

    voici la règle de base complète :

    Règle de base avec un participe passé conjugué avec AVOIR et accord avec son COD, LORSQUE ce dernier est placé avant le verbe.

    dont acte
  • Bonjour,
    Doit-on écrire
    "elle est allé chercher une chaise" OU "elle est allée chercher une chaise"?

    De même
    "la chaise qu'elle est allé chercher" OU "la chaise qu'elle est allée chercher"?

    Merci d'avance!
  • Bâ Membre
    Bonjour Matshi...


    Les deux accords qui vous posent problème sont soumis à la même règle: celle l'accord du participe passé employé avec l'auxiliaire "être", qui se fait avec le sujet du verbe.

    Sujet: "elle", donc: "allée".

    Attention!, Dans la seconde phrase, ne croyez pas que le fait qu'il y a une proposition relative et ce "que", etc., etc., change quelque-chose à l'accord... C'est uniquement la règle "de base" qui compte, ici.
  • Merci Bâ!

    J'en déduis que je dois écrire "elle serait allée chercher ses affaires".

    J'ai une autre question:
    Doit-on dire:
    la chanson qu'elle aurait aimé(e) entendre
    la personne qu'elle aurait aimé(e) voir
    la personne qu'elle aurait aimé(e) voir partir
    ?
  • Bâ Membre
    Re-bonjour!


    Vos trois groupes nominaux possèdent le même schéma: nom + proposition relative (épithète de l'antécédent).


    Les trois propositions relatives présentent elles aussi le même schéma les unes et les autres:
    _ Pronom relatif,
    _ Sujet,
    _ Verbe (conjugué au conditionnel passé) de la proposition,
    _ Infinitif régime (ou "complément d'objet") du verbe de la proposition. (Dans la troisième, il y a ceci de particulier que l'infinitif régime possède lui aussi un infinitif régime.)

    Le pronom relatif "qu'" est le régime direct (ou "C.O.D.") de l'infinitif: "Elle aurait aimé entendre qui?". (Dans la dernière relative, le pronom est régime du dernier infinitif, lui-même régime de l'autre infinitif, lui-même régime du verbe de la proposition.)

    Voilà pour la structure de ces groupes.




    Le participe passé "aimé(...)" est à chaque fois employé avec l'auxiliaire avoir, c'est le verbe "aimer" au conditionnel passé.

    Il n'y aura donc pas d'accord avec le sujet. S'il y a un accord, ce sera avec un éventuel régime direct du verbe "aimer" placé avant ce verbe.

    Or, il n'y en a pas.

    Donc, il n'y a pas, ici, d'accord du participe passé: "aimé".



    J'ajoute que la complexité vient ici de la détermination de la fonction du pronom relatif dans ce genre de propositions.

    "Une actrice que j'ai vue jouer (...)" => "que" est ici régime direct de "voir"; j'ai vu l'actrice.

    "Une pièce que j'ai vu jouer." => "que" est ici régime direct de "jouer"; j'ai vu ("quelqu'un", "on"...) jouer la pièce.



    J'espère être resté relativement clair et ne pas avoir fait d'erreurs, mais n'hésitez pas, si quelque-chose vous dérange...
  • Bonjour Matshi,

    Par ces temps pluvieux, vous pourriez lire cette discussion du site...

    Muriel
  • Bonjour,
    effectivement Aurore, je n'ai pas été au cinéma mais je suis allée au cinéma. L'idée de mouvement n'est jamais exprimée par le verbe avoir au passé composé.
  • Bâ Membre
    Bonjour Gundolf!


    En effet, vous avez raison…
  • Bonjour,

    Doit-on écrire :
    "Des enfants qui rangent leurs jouets après s'être amusés !"
    ou
    "Des enfants qui rangent leurs jouets après s'être amusé !"

    Merci pour vos réponses.
  • Bâ Membre
    Bonjour Marjeanne…


    Vous devez faire l'accord au pluriel.

    Je crois qu'on peut considérer que "s'être amusé" est un verbe pronominal de sens passif ("avoir été amusé")… Enfin, j'avoue qu'à la réflexion cette tournure m'intrigue…

    Mais il n'y a pas, a priori, de doute pour l'accord.


    À bientôt!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.