Flaubert, Madame Bovary, III, 1 - M. Léon, tout en étudiant son droit, avait passablement...

Bonjour a toute et a tous,
Je vous souhaite tout d'abord de passé une agreable année ;)
Ensuite, je viens mettre un sujet, pour non pas que l'on me fasse mon travail bien entendu, mais que l'on m'aide.
Je suis un 1ere S et par consequent, le français n'est pas mon point fort.
J'ai un commentaire a faire sur Madame Bovary, et je n'arrive pas a trouver mon plann je m'explique :
La prof nous a donné un commentaire a faire, sur un passage sans infos, ni questions, juste le passage a faire sur le commentaire :
- Partie III : Chapitre 1 :
Passage :
" M. Léon, tout en étudiant son droit, avait passablement fréquenté la Chaumière, où il obtint même de fort jolis succès près des grisettes, qui lui trouvaient l’air distingué. C’était le plus convenable des étudiants : il ne portait les cheveux ni trop longs ni trop courts, ne mangeait pas le 1er du mois l’argent de son trimestre, et se maintenait en de bons termes avec ses professeurs. Quant à faire des excès, il s’en était toujours abstenu, autant par pusillanimité que par délicatesse.

Souvent, lorsqu’il restait à lire dans sa chambre, ou bien assis le soir sous les tilleuls du Luxembourg, il laissait tomber son Code par terre, et le souvenir d’Emma lui revenait. Mais peu à peu ce sentiment s’affaiblit, et d’autres convoitises s’accumulèrent par-dessus, bien qu’il persistât cependant à travers elles ; car Léon ne perdait pas toute espérance, et il y avait pour lui comme une promesse incertaine qui se balançait dans l’avenir, tel qu’un fruit d’or suspendu à quelque feuillage fantastique.

Puis, en la revoyant après trois années d’absence, sa passion se réveilla. Il fallait, pensa-t-il, se résoudre enfin à la vouloir posséder. D’ailleurs, sa timidité s’était usée au contact des compagnies folâtres, et il revenait en province, méprisant tout ce qui ne foulait pas d’un pied verni l’asphalte du boulevard. Auprès d’une Parisienne en dentelles, dans le salon de quelque docteur illustre, personnage à décorations et à voiture, le pauvre clerc, sans doute, eût tremblé comme un enfant ; mais ici, à Rouen, sur le port, devant la femme de ce petit médecin, il se sentait à l’aise, sûr d’avance qu’il éblouirait. L’aplomb dépend des milieux où il se pose : on ne parle pas à l’entresol comme au quatrième étage, et la femme riche semble avoir autour d’elle, pour garder sa vertu, tous ses billets de banque, comme une cuirasse, dans la doublure de son corset.

En quittant la veille au soir M. et madame Bovary, Léon, de loin, les avait suivis dans la rue ; puis les ayant vus s’arrêter à la Croix rouge, il avait tourné les talons et passé toute la nuit à méditer un plan.

Le lendemain donc, vers cinq heures, il entra dans la cuisine de l’auberge, la gorge serrée, les joues pâles, et avec cette résolution des poltrons que rien n’arrête.

— Monsieur n’y est point, répondit un domestique.

Cela lui parut de bon augure. Il monta.

Elle ne fut pas troublée à son abord ; elle lui fit, au contraire, des excuses pour avoir oublié de lui dire où ils étaient descendus.

— Oh ! je l’ai deviné, reprit Léon.

— Comment ?

Il prétendit avoir été guidé vers elle, au hasard, par un instinct. Elle se mit à sourire, et aussitôt, pour réparer sa sottise, Léon raconta qu’il avait passé sa matinée à la chercher successivement dans tous les hôtels de la ville. "
Et je n'arrive pas a faire mon plan, et j'aimerais qu'on m'aide, après le devellopement, je me debrouille, et l'introduction et la conclusion aussi, c'est juste que je n'arrive pas a faire mon plan.

Voila, je vous remercie de bien vouloir me preter un peu de votre temps, pour m'aider ;)

Merci

Réponses

  • Quels sont les points qui attirent ton attention dans ce texte? ;)
  • Bien,

    Alors deja :
    - La descripiton de Leon et la situation ds laquelle il se trouve
    -La vonlonté de recuperer Emma
    - Quand il retrouve Emma et Mr Bovary ainsi que quand il va la voir
  • Léon retrouve Charles Bovary dans ce texte ? où donc ?
  • Non je me suis mal exprimer :)lol

    Heu, sa m'aide encore pas trop :)
  • Propose une ébauche de plan, et on t'aidera à améliorer
    Déjà, quelle est la problèmatique de ce texte ?
  • Comment ce presente cette scène de retrouvaille et comment evolue t'elle ?


    I/ Presentation Leon

    A/ Description
    B/ Caractère

    II/ L'utilisation de differents Registre :

    A/ Lyrique
    B/ Epique
    C/ Tragique ( fatalité de cette rencontre )

    III/ Une scène de retrouvaille

    A/L'impatience de Leon
    B/ La scene de retrouvaille


    ...


    Pas fameux :)
  • Il y a aussi une réflexion, en quelque sorte “off” d'un narrateur (l'auteur ?) sur les différentes audaces selon la situation du personnage ; je pense que cette piste est à exploiter
  • Ok merci

    Et sinon le plan il se tient après ou pas ?
  • Pour la méthodologie du commentaire, je t'invite à relire ton cours ; ou tes manuels scolaires ou d'aide au bac ; ou la Fiche de méthode de ce site ou celles du site MAgister

    Par exemple, quels sont tes axes de lecture ? Dans un texte il faut lire et relire pour dégager les mots clefs ; les lister pour voir quels sont les thèmes qui reviennent ; ce sont les thèmes principaux qui donnent les axes du texte
    Commence donc par les trouver...
  • pour te répondre clairement, tu l'as dit toi-même : "pas fameux".

    Non ton plan est complètement à revoir. Un commentaire ne vise pas à donner une liste des effets qu'utilise l'auteur mais vise à donner une interprétation au texte. D'où l'utilité de déterminer ce que Léah appelle des axes de lecture, des points de vue qui vont guider ton commentaire et ta réflexion. Le problème de ton plan, par exemple pour le I, c'est que tu vas faire deux lignes sur la description physique et deux lignes sur le caractère. Wouah, super, ça fait vachement avancer le schmilblik tout ça. Ces deux sous-parties tu pourrais aisément les rassembler en une seule, donc il te manquerait une sous partie au moins. Pareil pour le II, tu ne peux pas séparer les différences de registres, on voit immédiatement que c'est pour faire du remplissage. Oui, Flaubert use de plusieurs registre, mais pourquoi? Comment chacun est-il utilisé ? Quelle est la focalization dans ce passage : qui parle ? qui raconte ? Tu ne te poses pas les bonnes questions et du coup tu restes complètement en surface. Avec un devoir pareil je mets 5 et encore, y'a 2 points pour l'encre. Donc tu dois assurément pouvoir faire mieux.

    Première question : as-tu situé le passage dans l'oeuvre pour commencer ?
  • Il y aurait beaucoup à dire sur cette phrase que je trouve d'une envolée lyrique époustouflante
    comme une promesse incertaine qui se balançait dans l’avenir, tel qu’un fruit d’or suspendu à quelque feuillage fantastique.
    (le Jardin des Hespérides, etc) et quel contraste avec le réalisme-bovarysme de "Après trois annnées d'absence sa passion se réveilla" ! Flaubert manie ici sa fine ironie à l'égard de ses personnages. Avec quel art les tient-il légèrement à distance, sans se laisser aller à leur jeu !
    (tu vois Angel pourquoi même à la Xième lecture on en découvre toujours ? comme je le disais autant commencer de bonne heure :lol:)
    Quoique après réflexion on pourrait dire que le fruit d'or est un parrallèle léontesque aux grandes envolées d'Emma quand elle découvre les joies de l'adultère. Ironie encore ? Qu'en penses-tu ?
  • Merci,

    Je vais me pencher sur la question et travailler dessus.
  • Je propose un autre plan :


    Problematique : Comment est aborder cette scene de retrouvailles et par quels moyens ?

    I/ Une scene de retrouvaille

    A/ La presentation de Leon
    B/ Le souvenir d'Emma
    C/ La fatalité de cette retrouvaille

    II/ Un amour ironique :

    A/ Un personnage critiqué
    B/ L'absurdité de ces deux personnages



    Voila, si vous pouviez me donnez des conseils car je suis en galère ! Je vois pas mal d'éléments mais j'arrive pas a tous cerné...
  • Attention ! les deux personnages ne sont pas absurdes ; et l'ironie envers Léon n'est qu'une supposition de ma part
  • Oui, mais je le pense aussi; et notre proffesseur nous as dit qu'il manie bien l'ironie et qu'il faut etre attentif.

    Oui pas absurde, mais je viens juste de trouver mon mot : plutot ridicule ( la description et leurs pensé sont rendus ridicules ) sa irait plutot ?
  • Oui c'est mieux
  • Oki merci bien alors,

    Je vais partir sur ces bases, et je repasserais plus tard :)

    Et je viendrais aussi vous dire combien j'ai eu xD
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.